Les aberrations optiques

17 mai 2022
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Les anormalités créées par les objectifs photographiques sont appelées aberrations. Elles peuvent être optiques ou chromatiques.

Les aberrations optiques prennent plusieurs aspects.

Il y a d’abord le vignettage. Celui-ci est un assombrissement des bords de la photo.

Lorsqu’il s’impose involontairement au photographe, c’est un défaut. Un défaut qui est corrigé sur la plupart des objectifs modernes.

Mais il arrive souvent qu’un photographe ajoute volontairement du vignettage en post-traitement afin d’attirer l’attention sur le sujet central de sa photo.

Les trainées de lumière qui prennent naissance de la source lumineuse sont également des aberrations optiques, souvent jugées intéressantes.

Sur les photos nocturnes, la lumière émise par les lampadaires urbains peut adopter la forme d’une étoile lorsqu’on diminue l’ouverture du diaphragme de l’appareil photo, notamment lorsqu’il est formé d’un nombre impair de lamelles.

D’autres fois, l’aberration optique prend la forme d’un ou de plusieurs traits de lumière circulaires qui parcourent la photo autour de la source lumineuse.

Au cinéma, lorsqu’on utilise une lentille anamorphique (qui comprime horizontalement l’image), celle-ci possède la caractéristique de laisser souvent un reflet bleuté horizontal qui traverse toute l’image au niveau de la source lumineuse lorsque la scène filmée est sombre.

Les taches de lumière colorée (comme au bas de la photo ci-dessus) sont d’autres reflets, rencontrés plus souvent lorsqu’on utilise des grand-angulaires. Cela s’explique par la courbure de la lentille située à la partie antérieure de l’objectif.

Lorsqu’il y a plusieurs de ces taches, il arrive qu’elles se suivent à la queue-leu-leu, augmentant de taille au fur et à mesure qu’elles s’éloignent de la source lumineuse.

Non représenté dans la photo ci-dessus, le moiré est une dernière forme d’aberration optique, rencontré dans les photos où on peut voir une série contrastée de minces lignes parallèles.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet, objectif Laowa C&D-Dreamer 7,5mm F/2,0 + filtre vert-jaunâtre Grün + filtre bleu B+W KB20 + filtre bleu 80C Hoya — 1/400 sec. — F/2,0 — ISO 200 — 7,5 mm (photo très retouchée en post-traitement)

Laissez un commentaire »

| Photographie | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Quatre, en chiffres romains

14 mai 2022

À l’époque de l’Empire romain, on représentait indistinctement le chiffre quatre par IIII ou par IV. Toutefois, vers la fin du Moyen-Âge, la deuxième graphie était devenue plus courante que la première.


 
Au contraire, en horlogerie, lorsque les heures sont en chiffres romains, quatre est presque toujours représenté par IIII.

Cela se justifie pour deux raisons.

La première est esthétique; lorsque quatre s’écrit IIII, il fait équilibre avec le huit (VIII) situé du côté opposé du cadran.



 
Deuxièmement, sur le cadran d’une montre ou d’une horloge, 4 et 6 sont toujours écrits à l’envers. Si on les représentent respectivement par IV et VI, il est alors très facile de les confondre.

Détails techniques :
1re photo : Olympus OM-D e-m5 mark II, objectif M.Zuiko 25 mm F/1,2 — 1/400 sec. — F/1,2 — ISO 200 — 25 mm
2e  photo : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet, objectif M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 + filtre vert-jaunâtre B+W 061 + filtre bleu B+W KB20 + filtre bleu 80C Calumet — 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 17 mm
3e  photo : Olympus OM-D e-m5 mark II, objectif M.Zuiko 40-150 mm F/2,8 — 1/800 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 73 mm

Un commentaire

| Histoire, Infrarouge couleur, Photos de Montréal, Photos de voyage, Photos du Canada | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Un petit air préhistorique

11 mai 2022



 
Ce matin, je me suis rendu pour la première fois à l’intérieur des serres du Jardin botanique de Montréal pour y faire de l’infrarouge couleur.

Mais au lieu d’obtenir les couleurs typiques de l’infrarouge rose bonbon, les fougères sont saumon ou corail.

Ce qui indique que la toiture de la serre des fougères est constituée de plaques de verre qui filtrent partiellement le rayonnement infrarouge.

Pour ceux qui ne l’auraient pas deviné, précisons que la deuxième photo montre les mêmes fougères vues au travers d’une chute d’eau.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet, objectif M.Zuiko 25mm F/1,2 + filtre vert-jaunâtre B+W 061 + filtre bleu B+W KB20 + filtre bleu 80C Calumet
1re photo : 1/10 sec. — F/10,0 — ISO 200 — 25 mm
2e  photo : 1/8 sec. — F/10,0 — ISO 200 — 25 mm

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’infrarouge couleur, veuillez cliquer sur ceci.

Laissez un commentaire »

| Photo infrarouge, Photos de Montréal, Photos de voyage, Photos du Canada | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


La piscine Maisonneuve hier après-midi

1 mai 2022

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet, objectif M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 + filtre vert-jaunâtre B+W 061 + filtre bleu B+W KB20 + filtre bleu Hoya 80C — 1/400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 20 mm

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’infrarouge couleur, veuillez cliquer sur ceci.

2 commentaires

| Photo infrarouge, Photos de Montréal, Photos de voyage, Photos du Canada | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Comment simuler l’infrarouge rose bonbon en post-traitement

24 avril 2022
Cliquez sur l’image pour démarrer

L’an dernier, j’ai mis au point une nouvelle technique d’infrarouge couleur appelée ‘infrarouge rose bonbon’.

Cette technique transforme en rose tout ce qui est vivant — en d’autres mots, tout ce qui est du règne végétal ou animal — et laisse presque intactes les couleurs de tout ce qui est du règle minéral (ciel, eau, verre, métal, roches, etc.).

C’est comme si l’appareil utilisé était doté d’intelligence artificielle.

À l’aide d’un appareil photo infrarouge à spectre complet, cette technique nécessite l’utilisation de trois filtres superposés à visser sur l’objectif :
• un filtre vert X1 de fabrication européenne,
• un filtre bleu B+W KB20, et
• un filtre bleu 80C ou 80A (selon la marque de l’appareil).

Mais que fait-on lorsqu’on ne possède pas l’équipement nécessaire ?

Le photographe Olivier Rocq, formateur sous Photoshop et Lightroom, a publié hier une très intéressante vidéo qui montre comment obtenir un résultat similaire à partir d’une photo prise avec un appareil couleur ordinaire.

Ma photo infrarouge ayant servi de modèle

En somme, qu’on l’obtienne directement à la prise de vue ou en post-traitement, l’infrarouge rose bonbon est un outil de création artistique qui s’ajoute à la gamme des outils à la disposition des photographes, amateurs ou professionnels.

Laissez un commentaire »

| Infrarouge couleur, Photo infrarouge, Photographie | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


En revenant de mon chiro

6 avril 2022





 
La dernière fois que j’ai vu mon chiropraticien, c’était en 2019. Pour mon rendez-vous de ce matin, j’y suis allé à pied.

Et au retour, j’ai traversé pour la première fois le parc Lafond, situé dans le quartier de Rosemont.

Celui-ci occupe une superficie d’environ 7 hectares, soit 0,07 km². Entre autres, on y trouve un espace canin clôturé, ce qui explique la présence de chiens dans les photos ci-dessus.

Plus près de chez moi, le charmante maison située au 3831 place Victor-Bourgeau a attiré mon attention.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet, objectif M.Zuiko 12-40mm F/2,8 + filtre vert-jaunâtre B+W 061 + filtre bleu B+W KB20 + filtre bleu Hoya 80C
1re photo : 1/500 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 27 mm
2e  photo : 1/1600 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 36 mm
3e  photo : 1/400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 25 mm
4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 18 mm

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’infrarouge couleur, veuillez cliquer sur ceci.

2 commentaires

| Infrarouge couleur, Photo infrarouge, Photos de Montréal, Photos de voyage, Photos du Canada | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Cet après-midi au parc Adhémar-Raynault

5 avril 2022




 
Quelle belle journée !

Cet après-midi, j’ai gonflé les pneus de mon vélo et je suis parti visiter trois boutiques d’opticiens d’ordonnance de mon quartier. Parce que je dois remplacer mes lunettes actuelles (qui datent de 2013).

Quand on fait affaire avec un opticien très compétent mais qui manque de gout, on sort de chez lui avec des lunettes laides qu’on doit porter pendant des années.

Donc je ne regarde jamais les diplômes qui placardent les murs de son bureau : je choisis mon opticien en fonction de la beauté de ses montures.

À la troisième boutique, mon choix était fait. En retournant à la deuxième visitée (pour prendre rendez-vous), je suis passé par la piste cyclable du parc Adhémar-Raynault pour y prendre quelques photos.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet, objectif M.Zuiko 12-45mm F/2,8 + filtre vert-jaunâtre B+W 061 + filtre bleu B+W KB20 + filtre bleu Hoya 80C
1re photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
2e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
3e  photo : 1/800 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 16 mm

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’infrarouge couleur, veuillez cliquer sur ceci.

3 commentaires

| Photo infrarouge, Photos de Montréal, Photos de voyage, Photos du Canada | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Ce matin au Jardin alpin

30 mars 2022



Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet, objectif M.Zuiko 12-40mm + filtre vert jaunâtre B+W 061 + filtre bleu B+W KB20 + filtre bleu Hoya 80C (photos corrigées en post-traitement)
1re photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 15 mm
2e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 20 mm
3e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 17 mm

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’infrarouge couleur, veuillez cliquer sur ceci.

3 commentaires

| Infrarouge couleur, Photo infrarouge, Photos de Montréal, Photos de voyage, Photos du Canada | Mots-clés : , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Le parc Maisonneuve en ce début de printemps

22 mars 2022






 
Le parc Maisonneuve est situé immédiatement à l’est du Jardin botanique de Montréal. Du nord au sud, il fait un peu plus d’un kilomètre. Et d’est en ouest, environ 582 mètres.

L’hiver, ce lieu relativement plat est aimé des amateurs de ski de fond. En plus, les enfants viennent glisser à la luge dans la partie du parc légèrement vallonnée qu’on aperçoit sur les deux dernières photos.

Comme un animal dont le pelage mue, le parc est en train de perdre son couvert neigeux pour laisser apparaitre l’herbe tendre qui pointe déjà aux premiers rayons du printemps.

Ce matin, les photos que j’y ai prises font partie de mes expériences dont le but est d’adapter sur les appareils photo d’Olympus la technique d’infrarouge, appelée rose bonbon, que j’ai mise au point pour les appareils de Panasonic.

Je n’ai pas tout à fait réussi puisqu’il me faut effectuer encore un peu de post-traitement pour obtenir le résultat que je souhaite.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet, objectif M.Zuiko 12-40mm + filtre Лomo ж3-2* + filtre B+W KB20 + filtre Hoya 80C (photos corrigées en post-traitement)
1re photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
2e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
3e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 17 mm
4e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 23 mm
5e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 17 mm

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’infrarouge couleur, veuillez cliquer sur ceci.

4 commentaires

| Infrarouge couleur, Photo infrarouge, Photos de Montréal, Photos de voyage, Photos du Canada | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Montréal-on-the-Beach

17 mars 2022


 
Pourquoi aller en Floride quand la Floride peut venir à nous ?

C’est sans doute ce que se sont dit les dirigeants municipaux en aout 2019 lors de l’annonce d’un vaste projet d’aménagement de l’ancienne Carrière Miron (entretemps devenue un site d’enfouissement des déchets domestiques).

On désirait que ce lieu — plus grand que le parc du Mont-Royal — devienne le Central Park de l’Est de la ville.
 

 
Afin de rivaliser avec New York, la ville voulait y planter des centaines d’arbres et des milliers d’arbustes au milieu desquels on placerait des tables à piquenique, des chaises longues et des ombrelles métalliques.
 

 
Le projet prévoyait également l’installation, non pas de cabines de déshabillage, mais de sphères phosphorescentes la nuit dont le rôle est de capter le biogaz qui est libéré par la décomposition des détritus sous-jacents.

Le tout devait être inauguré au printemps de 2021.

Mais voilà que quelques mois après cette annonce, un petit virus venu d’ailleurs a retardé les ambitions municipales.

Si bien que pour l’instant, cela ressemble davantage à une station balnéaire sur Mars qu’à un parc verdoyant à la new-yorkaise…

Référence : Aménagement au parc

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet, objectif M.Zuiko 12-40mm + filtre Лomo ж3-2* + filtre B+W KB20 + filtre Omega 80A (photos corrigées en post-traitement)
1re photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 30 mm
2e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 16 mm
3e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’infrarouge couleur, veuillez cliquer sur ceci.

Laissez un commentaire »

| Infrarouge couleur, Photo infrarouge, Photos de Montréal, Photos de voyage, Photos du Canada | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :