Le filtre Lee No 048 : Rose Purple

Le 2 octobre 2022

La compagnie britannique Lee fabrique des pellicules de polymère coloré destinées à l’éclairage de scène. Règle générale, ces filtres laissent passer plus de 80 % de l’infrarouge afin de ne pas être endommagés par la chaleur.
 

 
Ce texte est le premier d’une série dont le but est de montrer le résultat que vous pourriez obtenir en utilisant les filtres Lee sur un appareil infrarouge à spectre complet.

La photo ci-dessus est publiée telle quelle, sans autre post-traitement que l’ajout du texte et du graphique au bas de l’image.

Grâce à du post-traitement, cette photo peut prendre un aspect complètement différent.
 

 
Ici, nous avons utilisé le mélangeur de couches de Photoshop pour lui faire subir les modifications suivantes :
canal rouge : R = 0, V = 163, B = 0
canal vert   : R = 47, V = 78, B = 0
canal bleu   : R = 27, V = 100, B = 100.

Le résultat s’apparente à un mélange de nuit américaine et d’heure bleue.
 :

 
Notre deuxième exemple est une photo où le ciel occupe une place beaucoup plus importante. Or le post-traitement dont nous venons de parler ne lui rend pas justice.
 

 
Nous lui avons appliqué les modifications suivantes :
canal rouge : R = 27, V = 200, B = 0
canal vert   : R = 58, V = 100, B = 0
canal bleu   : R = 39, V = 100, B = 100.

Puis nous avons partiellement désaturé l’asphalte et les trottoirs.

Le tout prend l’aspect d’un matin frisquet où la nature est recouverte de givre.

Détails techniques : Appareil Olympus OM-D e-m5 à spectre complet, objectif Lumix 14-42mm, balance des blancs automatique
1re photo : 1/640 sec. — F/5,3 — ISO 200 — 25 mm
2e   photo : 1/1250 sec. — F/4,7 — ISO 200 — 22 mm

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’infrarouge couleur, veuillez cliquer sur ceci.

Avez-vous aimé ce texte ?

Prière de choisir un nombre d’étoiles.

Moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Soyez la première personne à voter.

3 commentaires à Le filtre Lee No 048 : Rose Purple

  1. Marsolais dit :

    Bonsoir J.-Pierre,
    Je ne raffole pas des photos roses mais je trouve celle au JBM, avec un post-traitement, magnifique !! 👏

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Merci. Ce qu’il y a d’intéressant dans la photo infrarouge prise récemment au Jardin botanique de Montréal, c’est qu’en automne, lorsque le rayonnement infrarouge est moins intense, le feuillage n’est pas uniformément rose.

      Merci encore pour votre commentaire.

  2. sandy39 dit :

    Le bleu des ténèbres, avec son aspect givré et son côté reposant m’attire le plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>