Le jardin japonais en juillet 2022

Le 31 juillet 2022






 
À plusieurs reprises, je me suis rendu au Jardin japonais pour y visiter des expositions de kimonos, d’objets décoratifs ou d’origamis (des objets de papier plié).

Il y a dix jours, j’ai voulu capter les jeux de lumière de sa végétation. Voici le résultat.

Plus bas, on trouvera la quatrième de ces photos, une fois transformée en noir et blanc.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet, objectif M.Zuiko 12-40mm F/2,8 + filtre vert jaunâtre B+W 061 + filtre bleu B+W KB20 + filtre bleu 80C de Calumet + filtre polarisant PL-CIR d’Hoya
1re photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 800 — 17 mm
2e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 1000 — 29 mm
3e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 17 mm
4e  photo : 1/80 sec. — F/8,0 — ISO 640 — 30 mm
5e  photo : 1/80 sec. — F/8,0 — ISO 800 — 18 mm



Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’infrarouge couleur, veuillez cliquer sur ceci.

Avez-vous aimé ce texte ?

Prière de choisir un nombre d’étoiles.

Moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Soyez la première personne à voter.

2 commentaires à Le jardin japonais en juillet 2022

  1. André dit :

    Dommage que vous l’ayez «à rosé».

    Vous n’auriez pas envie (ou en vie) d’une autre couleur? Bleu marial par exemple…

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Même dans mes accès de mysticisme, il ne m’arrive jamais de souhaiter voir la végétation de Montréal porter les couleurs de la Vierge Marie.

      Mais si c’est votre rêve le plus cher, que ne ferais-je pas pour vous faire plaisir…
       

       
      Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>