Les aberrations optiques

Le 17 mai 2022
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Les anormalités créées par les objectifs photographiques sont appelées aberrations. Elles peuvent être optiques ou chromatiques.

Les aberrations optiques prennent plusieurs aspects.

Il y a d’abord le vignettage. Celui-ci est un assombrissement des bords de la photo.

Lorsqu’il s’impose involontairement au photographe, c’est un défaut. Un défaut qui est habituellement prévenu par les fabricants d’objectif ou, à défaut, qu’on corrige en post-traitement.

Mais il arrive souvent qu’un photographe ajoute volontairement du vignettage en post-traitement afin d’attirer l’attention sur le sujet central de sa photo.

Les trainées de lumière qui rayonnent de la source lumineuse sont également des aberrations optiques, souvent jugées intéressantes.

Sur les photos nocturnes, la lumière émise par les lampadaires urbains peut adopter la forme d’une étoile lorsqu’on diminue l’ouverture du diaphragme de l’appareil photo, notamment lorsqu’il est formé d’un nombre impair de lamelles.

D’autres fois, l’aberration optique prend la forme d’un halo ou de traits de lumière qui encerclent la source lumineuse.

Au cinéma, lorsqu’on utilise une lentille anamorphique (qui comprime horizontalement l’image), celle-ci possède la caractéristique de laisser souvent un reflet bleuté horizontal qui traverse toute l’image au niveau de la source lumineuse lorsque la scène filmée est sombre.

Les taches de lumière colorée (comme au bas de la photo ci-dessus) sont d’autres reflets, rencontrés plus souvent lorsqu’on utilise des grand-angulaires. Cela s’explique par la courbure de la lentille située à la partie antérieure de l’objectif.

Lorsqu’il y a plusieurs de ces taches, il arrive qu’elles se suivent à la queue-leu-leu, augmentant de taille au fur et à mesure qu’elles s’éloignent de la source lumineuse.

Non représenté dans la photo ci-dessus, le moiré est une dernière forme d’aberration optique, rencontré dans les photos où on peut voir une série contrastée de minces lignes parallèles.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet, objectif Laowa C&D-Dreamer 7,5mm F/2,0 + filtre vert jaunâtre Grün + filtre bleu B+W KB20 + filtre bleu 80C Hoya — 1/400 sec. — F/2,0 — ISO 200 — 7,5 mm (photo très retouchée en post-traitement)

Avez-vous aimé ce texte ?

Prière de choisir un nombre d’étoiles.

Moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Soyez la première personne à voter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :
>