Pu capab’

Le 16 février 2022

C’était il y a un demi-siècle.

Âgé de 23 ans, Pierre-Yves Angers réalisait en 1972 Le malheureux magnifique — en ciment blanc sur une structure d’acier — dans le cadre d’un concours organisé par les étudiants du cégep du Vieux-Montréal (où il étudiait).

Depuis 1991, cette sculpture fait partie de la collection municipale d’art public. Elle se trouve à l’intersection des rues Saint-Denis et Sherbrooke.

Le sculpteur a dédié cette œuvre «…à ceux qui regardent à l’intérieur d’eux-mêmes et franchissent ainsi les frontières du visible.»

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 mark II, objectif Voigtländer 17,5mm F/1,2 + filtre Hoya à densité neutre ND8 — 1/640 sec. — F/? — ISO 200 — 17,5 mm

Avez-vous aimé ce texte ?

Prière de choisir un nombre d’étoiles.

Moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Soyez la première personne à voter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :
>