La nudité du ministre Caire

Le 29 août 2021


 
Le ministre responsable de la Protection des renseignements personnels, l’honorable Éric Caire, est un expert autoproclamé en sécurité informatique. Lorsqu’il affirme quelque chose, c’est vrai.

Lors du dévoilement de l’application VaxiCode, il déclarait catégoriquement :

Le code QR que nous fournissons ne peut pas être falsifié, ne peut pas être modifié et ne peut pas être copié.

Moins de 24 heures plus tard, des pirates prouvaient le contraire.

La compagnie Apple estime que les pirates lui rendent service lorsqu’ils révèlent les failles sécuritaires de ses logiciels.

Le gouvernement de la CAQ a plutôt décidé de porter plainte à la police puisque dans ce cas-ci, c’est très différent; les pirates ont commis le pire des crimes, celui de lèse-majesté.

Comme dans le conte ‘Les Habits neufs de l’empereur’ d’Andersen, le ministre Caire croyait se pavaner dans ce beau costume d’expert informatique alors qu’il était nu.

Par ailleurs, notre mignon ministre pilote l’important dossier du transfert des données stratégiques de l’État sur des serveurs américains probablement situés au Québec.

Actuellement, ces données sont dispersées dans 457 sites (ou centres de traitement informatique) dispersés sur le territoire québécois. On veut réduire leur nombre à deux.

Et plutôt que de favoriser le développement d’une expertise québécoise, on donnera les contrats à des firmes américaines expertes en informatique dématérialisée (ou Cloud Computing).

Ces mêmes compagnies qui n’ont pas empêché des milliers d’ordinateurs du gouvernement américain d’être infiltrés par des pirates russes…

Références :
Codes QR compromis — Des « plaintes formelles » déposées à la police
Le plat de lentilles du ministre Fitzgibbon
L’hébergement privé des données névralgiques de l’État
Les Habits neufs de l’empereur
Passeport vaccinal : des failles permettent de créer de fausses identités

Paru depuis :
Les pirates informatiques bien intentionnés lâchent le gouvernement du Québec (2021-08-01)

Un commentaire à La nudité du ministre Caire

  1. LORAINE KING dit :

    Excellent texte. J’ai observé en Ontario une série de déclarations et mesures contradictoires.

    Quand, et on ne sait pas quand, les États-Unis progresseront vers une sortie de crise voudront-ils ajouter la vaccination à l’information qu’on doit fournir avant l’embarquement:

    https://www.aircanada.com/ca/fr/aco/home/plan/travel-requirements/advance-passenger-information.html

    Toute l’information exigée est vérifiable avec le fédéral, l’adresse de votre lieu de séjour aux États-Unis vérifiable par les ÉU. Le fédéral n’a pas les données vaccinales. Elles appartiennent aux provinces qui doivent en protéger le bon usage.

    Que fait-on de ces données:

    “Toutes les données SIPV sont comparées à celles du Interagency Border Inspection System (IBIS) du gouvernement américain, une base de données dans le domaine de l’application des lois fédérales. Les noms sont également comparés avec ceux du National Crime Information Center du FBI, un système informatisé regroupant les noms des personnes recherchées.”

    Nous avons des ententes avec les ÉU sur la sécurité de l’espace aérien qui sont incontournables.

    “Il est toujours recommandé aux Canadiens d’éviter les voyages non essentiels à l’étranger” déclaration de T. Tam du 27 août.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>