Une promenade à l’ile Notre-Dame

Le 18 août 2021

L’ile Notre-Dame est une ile artificielle créée pour recevoir la grande majorité des pavillons nationaux construits à l’occasion d’Expo67.

Depuis, la grande majorité d’entre eux ont été détruits, cédant leur place soit à un bassin olympique en vue des Jeux olympiques d’été de 1976, à un circuit automobile de Formule 1 depuis 1978, ou à des espaces verts pour les Floralies internationales de 1980.

En voici quelques images.
 

 
Long de 2,2 km et large de 110 mètres, le Bassin olympique est un legs des Jeux olympiques d’été de 1976. De nos jours, il accueille des groupes sportifs d’aviron, de canoë-kayak et des compétitions de bateaux-dragons.
 

 
Autrefois placée devant le siège social montréalais de l’Ambulance Saint-Jean (à l’intersection des rues de Maisonneuve et Saint-Denis), cette croix de Malte (ou croix de Saint-Jean) a été déplacée sur l’ile Notre-Dame après la démolition de l’édifice qu’elle décorait.
 

 
Œuvre d’Henri-Georges Adam, Obélisque oblique est un des dons que la France a faits à la ville de Montréal pour la consoler de ne pas avoir pu emprunter la tour Eiffel à l’occasion d’Expo67.
 

 
L’Arc est une œuvre en béton armé créée en 2009 par Michel de Broin. Il se veut un hommage à l’ex-président chilien Salvador Allende.
 

 
L’ancien pavillon de la France à l’Expo67 a été transformé en casino en 1993. C’est le plus important établissement du genre au Canada.
 

 
Cette copie de la fontaine Wallace est un don de la ville de Paris.

À l’occasion de la guerre franco-prussienne de 1870, de nombreux aqueducs parisiens avaient été détruits. Richard Wallace, un philanthrope américain, fit créer par le sculpteur Charles-Auguste Lebourg une série de fontaines identiques qui furent alors les seules sources d’eau potable dans plusieurs quartiers de Paris.
 

 
Conçue pour décorer La Ronde (le parc d’attractions de l’Expo67), Iris est une œuvre en feuilles aluminium courbées du sculpteur québécois Raoul Hunter. Elle se trouve de nos jours près du Casino.
 



 
Créé par l’architecte paysagiste Andrew-J. Khulmann à l’occasion des Floralies internationales de Montréal, le jardin du Canada représentait originellement les divers paysages naturels du pays : un pré, une tourbière, un jardin nordique, un jardin alpin et un jardin de lichens.

Modifié partiellement depuis, il demeure un endroit très plaisant par temps chauds.
 

 
Le lac de l’ile Notre-Dame fait 720 mètres de long par 170 mètres de large. À son extrémité sud, le huitième de ce plan d’eau a été aménagé en sable fin. Cette partie est connue sous le nom de plage Jean-Doré, en l’honneur du maire qui a dirigé la ville de 1986 à 1994.

Dotée d’un grand stationnement, cette plage immensément populaire offre des services de location de canoés et de pédalos.

Détails techniques : Panasonic GX1 infrarouge à spectre complet, objectif Lumix 14-45mm + filtre Лomo ж3-2* + filtre B+W KB20 + filtre Omega 80A
  1re photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 200 — 33 mm
  2e  photo : 1/60 sec. — F/9,0 — ISO 400 — 14 mm
  3e  photo : 1/80 sec. — F/8,0 — ISO 160 — 14 mm
  4e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 250 — 14 mm
  5e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 250 — 14 mm
  6e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 1250 — 14 mm
  7e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 320 — 14 mm
  8e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 320 — 14 mm
  9e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 500 — 14 mm
10e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 500 — 14 mm
11e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 250 — 30 mm

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes :0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>