Le combat ‘existentiel’ des non-vaccinés contre le passe sanitaire

Le 5 août 2021

Selon ses opposants, le certificat de vaccination contre le Covid-19 n’est qu’un instrument destiné à marginaliser les personnes qui refusent de se faire vacciner. Pour eux, c’est un moyen détourné de les forcer à accepter une vaccination à laquelle ils sont hostiles.

Effectivement, le passe sanitaire est un document étatique qui permet à des entreprises privées d’exiger la vaccination complète pour pénétrer dans un endroit clos (un avion, un cinéma, une salle de spectacle ou un restaurant, par exemple).

Certaines grandes compagnies américaines ont annoncé leur intention d’imposer la vaccination à tous leurs employés. Puisqu’elles n’administreront pas le vaccin elles-mêmes, c’est par le biais d’un certificat de vaccination qu’elles sauront qui est vacciné et qui ne l’est pas.

Aux yeux de ceux qui s’opposent aux mesures sanitaires (et plus particulièrement aux vaccins), tout cela représente des portes qui se referment sur eux.

Comme autrefois, lorsque peu à peu les fumeurs étaient exclus des milieux de travail et des lieux clos.

Bref, pour les antivaccins, la lutte contre le passe sanitaire est un combat existentiel. Malheureusement pour eux — ou heureusement pour eux, selon le point de vue — c’est un combat perdu d’avance.

Le statut vaccinal, comme n’importe quel élément du dossier médical d’une personne, appartient à cette personne. C’est son droit d’accéder à son dossier et de partager les informations confidentielles qui s’y trouvent avec qui elle voudra.

Si je veux révéler être atteint d’hypertension — ce qui n’est pas mon cas — ce serait mon droit si tel était le cas.

Et si je veux montrer à une compagnie aérienne (ou à toute autre entreprise) que je suis complètement vacciné, cela ne regarde que moi.

La pandémie au variant Delta est essentiellement une pandémie des non-vaccinés.

Ce sont donc nous tous qui payons pour que nos médecins soignent ou tentent de sauver la vie de ceux qui choisissent d’ignorer les mesures sanitaires.

Du coup, si les non-vaccinés trouvent injuste leur marginalisation, ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes.

Être adulte, c’est assumer les conséquences de ses choix.

À moins de raisons religieuses ou médicales, nous devons tous être vaccinés.

Le temps des hésitations est terminé.


Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés au Covid-19, veuillez cliquer sur ceci

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 5 — Nombre de votes :1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>