La communion au Zénith

Le 22 juillet 2021
Cliquez sur l’image pour démarrer

D’accord, il existait
D’autres façons de se quitter.
Quelques éclats de verre
Auraient peut-être pu nous aider.
Dans ce silence amer,
J’ai décidé de pardonner
Les erreurs qu’on peut faire
À trop s’aimer.

D’accord, la petite fille
En moi, souvent, te réclamait.
Presque comme une mère
Tu me bordais, me protégeais.
Je t’ai volé ce sang
Qu’on aurait pas dû partager.
À bout de mots, de rêves,
Je vais crier :

Je t’aime, je t’aime.
Comme un fou, comme un soldat,
Comme une star de cinéma.
Je t’aime, je t’aime.
Comme un loup, comme un roi,
Comme un homme que je ne suis pas.
Tu vois; je t’aime comme ça.

D’accord je t’ai confié
Tous mes sourires, tous mes secrets.
Même ceux dont seul un frère
Est le gardien inavoué.
Dans cette maison de pierres
Satan nous regardait danser.
J’ai tant voulu la guerre
De corps qui se faisaient la paix.

Je t’aime, je t’aime.
Comme un fou, comme un soldat,
Comme une star de cinéma.
Je t’aime, je t’aime.
Comme un loup, comme un roi,
Comme un homme que je ne suis pas.
Tu vois; je t’aime comme ça.

Je t’aime, je t’aime.
Comme un fou, comme un soldat,
Comme une star de cinéma.
Je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime.
Comme un loup, comme un roi.
Comme un homme que je ne suis pas.
Tu vois; je t’aime comme ça, ouuh.
Tu vois, je t’aime comme ça.

Paroliers : Lara Fabian / Rick Allison.
Paroles de ‘Je t’aime’ © Sony ATV Music Publishing, Les Editions Charlot.
Vidéo captée à la salle Zénith Paris en décembre 2001.
Remarque : La foule chante ‘On t’aime’ et non ‘Je t’aime’.

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes :0

4 commentaires à La communion au Zénith

  1. sandy39 dit :

    C’est vrai qu’elle chante bien et qu’elle est belle même si ça date de 20 ans !

    Il y en a quelques uns des artistes comme ça… qui arrivent à fondre en larmes, sur scène, en donnant tout ce qu’ils ont (ou plus ?), que ce soit Bertrand, Eddie VEDDER… et les autres aussi !

  2. sandy39 dit :

    J’ai oublié : Julien DORE qui se met à pleurer toutes les fois où il a reçu un Trophée aux Victoires de la Musique
     

     
    Et, VIANNEY au cours d’un épisode Rendez-vous en terre inconnue, en pays Afar, au Nord-Est de l’Ethiopie où ses yeux se remplirent de larmes au moment des aurevoirs…

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Sociologiquement, cet épisode est très intéressant; on apprend plein de choses au sujet de ce peuple.

      Merci de nous l’avoir fait découvrir.

  3. sandy39 dit :

    DE DIMANCHE DERNIER…

    Vous aviez, donc, passé, un Dimanche agréable et enrichissant.

    J’ai entendu une nouvelle de Julien DORE “Waf”, dans ma bagnole, en allant au lac. Du coup, j’ai regardé le clip.

    “Il paraît que la terre est plate, que les rêves n’existent pas.” “Oh là là, serre-moi de l’amour dans un verre de pastaga.”…

    C’est donc le nouveau Julien DORE. Mais, c’est le clip de “Nous” qui a été récompensé, cette année, pour sa création audiovisuelle. Je ne sais pas si, cette fois, il a pleuré.

    “Nous, on ira voir la mer, voir si les gens sont fiers”…

    Toujours de l’album “AIMEE”, du prénom de sa grand-mère qui doit avoir 100 ans; cette année… ça promet…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>