L’infrarouge rose bonbon

Le 11 juin 2021


Après l’infrarouge pamplemousse rose (créé à l’aide d’un filtre bleu 80A), et l’infrarouge rose rétro (créé à l’aide d’un filtre vert jaunâtre), je vous présente aujourd’hui l’infrarouge rose bonbon.

Toujours capté par un appareil infrarouge à spectre complet, il faut cette fois utiliser deux filtres superposés : un filtre vert jaunâtre et un filtre bleu de cobalt.

Détails techniques des photos : Panasonic GX1 infrarouge à spectre complet, objectif Lumix 20mm F/1,7 + filtre Лomo ж3-2* + filtre B+W KB20
1re photo : 1/125 sec. — F/8,0 — ISO 160 — 20 mm
2e  photo : 1/100 sec. — F/8,0 — ISO 160 — 20 mm

2 commentaires à L’infrarouge rose bonbon

  1. André dit :

    Ouais, ce fait sucré pas mal, barbe à papa… mais félicitations au photographe.

    Où j’habite, à l’île des frangines, ce sont des phographes ornithologues amateurs que je croise. Les oiseaux ne vous attirent pas?

    • Jean-Pierre Martel dit :

      En ornithologie (tout comme en astronomie), il faut posséder un objectif très puissant pour prendre de bonnes photos. C’est ce qui explique la taille impressionnante de l’équipement photographique des amateurs que vous croisez à l’île des frangines

      Il m’arrive de photographier des oiseaux dans des zoos, mais c’est du travail facile, méprisé par les vrais amateurs d’ornithologie.

      Car, c’est bien connu; à vaincre sans péril…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>