Tamminiemi et l’ile de Seurasaari à Helsinki

Le 21 avril 2021
Cliquez sur l’image pour démarrer

Le domaine de Tamminiemi

C’est dans le domaine de Tamminiemi, situé dans la partie nord-ouest d’Helsinki, que fut construite en 1904 ce qui devint la résidence officielle du président de la Finlande de 1940 à 1981 (de 0:09 à 0:11).

Dans les années 1950, certaines des négociations en vue de la signature d’un traité de coopération entre la Finlande et la Russie se sont déroulées dans le sauna de cette résidence.

De nos jours, l’édifice abrite le musée Uhro Kekkonen (du nom du dernier président à y résider).

L’ile de Seurasaari

C’est en empruntant un pont de bois qu’on accède à l’ile de Seurasaari, située à quelques pas du domaine de Tamminiemi.

Entièrement piétonnière, l’ile de Seurasaari est longue d’un kilomètre et large d’un demi-kilomètre.

Au cours d’un élan patriotique qui devait mener à l’indépendance du pays en 1917, on y a créé en 1909 sur un musée à ciel ouvert destiné à montrer le mode de vie traditionnel des Finlandais.

À cette fin, on y a déplacé une soixantaine de bâtiments en bois construits au XVIIIe et au XIXe siècle en provenance d’un peu partout à travers le pays.

On y trouve des maisons, deux moulins, une salle de concert, une église, des bâtiments pour entreposer les récoltes, de même que des outils aratoires et des bateaux de pêche.

Dans ces maisons, la fenestration y est parcimonieuse afin de réduire la déperdition de chaleur durant la saison froide. Ce qui fait que les intérieurs sont sombres et que les gens étaient incités à travailler à l’extérieur.

Le métal étant dispendieux, l’assemblage des matériaux se faisait sans utiliser de clous, selon diverses techniques de construction.

Dans les maisons les plus humbles, la décoration est inexistante (quoique dans l’une d’elles, les murs sont tapissés de papier journal).

Ce qui est frappant, c’est la faible empreinte environnementale des Finlandais aux siècles passés. Presque tout y est fait de bois. Non seulement les bâtiments, mais également les récipients pour manger, l’ameublement, et les jouets pour les enfants.

Seuls sont d’essence minérale les foyers, les vitres et les miroirs, les instruments aratoires et les récipients pour la cuisson (en métal ou en céramique).

Par exemple, le toit de l’église (de 2:17 à 2:42) est recouvert de tuiles de bois imperméabilisées par de la résine de conifère.

Devant l’église et dans son vestibule, on peut voir des piloris qui servaient à punir publiquement les malfaiteurs (de 2:18 à 2:23).

Dans l’église, les hommes s’assoyaient à droite, les femmes à gauche. Les paroissiens fortunés à l’avant. Les ouvriers et les paysans à l’arrière.

Sur les côtés, les cierges étaient portés par de longs chandeliers horizontaux en forme de bras afin de réduire les risques d’incendie puisque l’église est entièrement en bois.

À 3:17, qu’est-ce qui justifie que les deux sièges aient trois pattes au lieu de quatre ? C’est que de tels sièges sont les seuls qui soient stables sur un sol irrégulier.

Pour terminer, mentionnons que sur l’ile, on trouve trois plages, dont deux naturistes (une pour les hommes et l’autre pour les femmes).


Détails techniques : Le diaporama présente 104 photos prises à l’aide d’un appareil Olympus OM-D e-m5 mark II.

En ordre décroissant, les objectifs utilisés furent le M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 (57 photos) et le M.Zuiko 7-14 mm F/2,8 (47 photos).

4 commentaires à Tamminiemi et l’ile de Seurasaari à Helsinki

  1. Louis Delvaulx dit :

    Je vous suis avec beaucoup d’attention, superbes images.
    Merci

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Je suis heureux que vous ayez aimé ce diaporama.

      Je craignais qu’on y voie un exemple de misérabilisme alors que ce diaporama est un hommage à la paysannerie qui, en Finlande comme ailleurs, a réussi pendant des millénaires à vivre en autarcie dans le respect de la nature.

      Merci pour votre commentaire.

  2. André dit :

    — « Pour terminer, mentionnons que sur l’ile, on trouve trois plages, dont deux naturistes (une pour les hommes et l’autre pour les femmes).»

    Ben finlandais ça!
    Pourquoi pas, comme partout ailleurs : pour Adam & Ève?

  3. sandy39 dit :

    C’est encore plus beau que d’habitude et, les lieux sont très bien entretenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>