Covid-19 : la Déclaration de Great Barrington

Le 28 octobre 2020

Introduction

Il existe autant de différence entre la science et les autorités scientifiques qu’il existe de différence entre Dieu et les autorités religieuses.

Dans le cas de la pandémie actuelle, personne n’est diplômé en Covid-19. Qu’on soit médecin, virologue ou épidémiologiste, chaque personne qui se présente à nous à titre d’expert est en réalité quelqu’un qui apprend sur le tas, au fur et à mesure que la science découvre les secrets du virus.

Et comme ces chefs religieux qui s’excommunient les uns les autres, les experts ne sont pas tous du même avis.

D’où le gouffre qui sépare le succès obtenu par les autorités sanitaires des pays d’Extrême-Orient et le fiasco obtenu par leurs collègues des pays riches d’Occident.

La naissance d’un manifeste

Le 4 octobre dernier, un groupe d’experts internationaux ont signé un manifeste préconisant que la lutte étatique contre le Covid-19 se limite essentiellement à une politique de protection ciblée.

Cette politique consisterait à protéger les personnes vulnérables tout en laissant l’épidémie se répandre dans le reste de la population. Comme on le fait déjà à chaque épidémie de grippe lorsque le vaccin s’avère inefficace.

L’objectif est de limiter le nombre des victimes tout en laissant le pays s’immuniser à la dure et devenir dorénavant réfractaire à toute nouvelle pandémie causée par ce virus-là.

Cette déclaration est dite de ‘Great Barrington’ parce que c’est dans cette ville de sept-mille habitants, située au Massachusetts, qu’elle est née.

Plus précisément, elle fut signée dans les bureaux de l’American Institute for Economic Research, un organisme libertarien qui est lié aux plus importants groupes de réflexion d’extrême droite aux États-Unis.

Le talon d’Achille

Pour qu’on atteigne l’immunité grégaire — soit un taux d’immunité collective qui rende la population réfractaire à la pandémie — il faut que soixante pour cent des gens aient attrapé le Covid-19 et en aient développé des anticorps.

Selon les modélisations les plus plausibles, l’atteinte de cet objectif se ferait au prix de 39 000 à 56 200 morts au Québec.

Cela correspond, en sol québécois, à plus de vingt fois le bilan meurtrier des attentats du World Trade Center de New York. En somme, l’immunité grégaire correspond à une tuerie de masse justifiée, dit-on, pour le bien de l’économie.

Malheureusement, il n’existe aucune preuve scientifique que l’immunité au Covid-19 soit durable.

On possède bien quelques rapports anecdotiques de patients réinfectés des mois plus tard, mais on ne connait pas encore l’importance réelle du phénomène.

Toutefois, une étude réalisée du 20 juin au 28 septembre auprès de 350 000 personnes choisies au hasard a révélé que l’immunité au Covid-19 ne dure que quelques mois.

D’où la question : à quoi ça sert de provoquer la mort de dizaines de milliers de personnes quand l’objectif (laisser se développer l’immunité) est perpétuellement à recommencer au bout de quelques mois ?

De plus, personne ne connait les effets à long terme de l’infection au Covid-19 au sein des groupes d’âge jugés peu à risque. Qu’en est-il cinq ou dix ans plus tard ?

Bref, la Déclaration de Great Barrington est une fumisterie.

Références :
American Institute for Economic Research
Apprendre à vivre sous la menace du Covid-19 : les non-dits de nos gouvernements
As a Covid-19 survivor, I don’t have blind faith in health experts. Here’s why
Covid-19 : la quarantaine ou le laisser-faire ? (4e partie)
COVID-19 : l’immunité « diminue assez rapidement », selon une étude
Des scientifiques lancent une pétition contre le confinement
Herd immunity letter signed by fake experts including ‘Dr Johnny Bananas’
La Déclaration de Great Barrington
Miser sur l’immunité collective «n’est pas une option», dit l’OMS
The pursuit of herd immunity is a folly – so who’s funding this bad science?
Un Américain devient le cinquième cas de réinfection à la COVID-19
Why herd immunity strategy is regarded as fringe viewpoint

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés au Covid-19, veuillez cliquer sur ceci

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

3 commentaires à Covid-19 : la Déclaration de Great Barrington

  1. André dit :

    Macron vous donne raison avec son allusion aux 400 000 Français qui passeraient l’arme à gauche.
    J’aurais aimé votre participation aux commentaires à la chronique de F. Pelletier de ce matin.
    La Suède: beaucoup de morts, oui, mais combien vies sauvées par les chirurgies non reportées?

    • Jean-Pierre Martel dit :

      En prévoyant plus de 400 000 morts pour la France, la modélisation sur laquelle s’appuie Macron confirme celle pour le Canada (invoquée dès le 21 avril sur ce blogue).

      C’est à la lecture de la chronique de Mme Pelletier que j’ai hâté l’écriture de mon texte au sujet de la Déclaration de Great Barrington, un texte que je songeais à écrire depuis plusieurs jours.

      Je n’ai pas participé à la discussion à ce sujet parce que j’ai cessé de publier des commentaires au Devoir le 17 juin dernier.

      Pour revenir à notre sujet, le nombre élevé de décès au Covid-19 en Suède a très certainement allongé les délais pour y être opéré. Quand les infirmières sont débordées à traiter du Covid, les chirurgiens attendent; sans infirmière, ils ne peuvent rien faire.

      Pour terminer, j’ajouterais un petit détail dont aucun commentateur au Devoir n’a parlé.

      Depuis la découverte de l’efficacité de la dexaméthasone dans les cas graves de Covid-19, le taux de mortalité a chuté aux soins intensifs partout à travers le monde.

      C’est ce qui explique que l’augmentation fulgurante du nombre de cas en Suède — deux mille nouvelles infections par jour pour une population comparable à la nôtre — ne s’est pas accompagnée d’une augmentation de la mortalité deux semaines plus tard (comme c’était autrefois le cas).

      Parce que le nombre cumulatif de morts est presque un plateau, cela ne veut pas dire que tout est beau derrière la façade imperturbable des hôpitaux suédois…

  2. Laurence Lloyd dit :

    Fumisterie ! Le mot est choisi entre tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>