L’inculture de Donald Trump

Le 16 août 2020

Indépendamment de leur contenu, ce qui m’a toujours frappé dans les gazouillis de Donald Trump, c’est qu’ils sont écrits dans une langue simple, que tous peuvent comprendre.

Pour un politicien, pouvoir communiquer efficacement est une qualité.

En prévision de la campagne présidentielle de novembre prochain, je me suis abonné à CNN, une chaine américaine d’information en continu.

Après avoir entendu intégralement plusieurs conférences de presse de Trump, je me suis rendu compte que ce gars-là n’a pas de vocabulaire.

On croirait que le seul bouquin qu’il a ouvert de toute sa vie est un annuaire téléphonique…

D’où le contraste entre ces textes écrits par d’autres (qu’il lit d’un ton monotone) et ses digressions où il revient au niveau de langage d’un enfant de huit ans.

S’il semble s’ennuyer aux réunions des épidémiologistes qui lui prodiguent (en vain) leurs précieux conseils, c’est probablement parce qu’il ne comprend pas les mots que ces savants utilisent. Et lorsque vient le temps de résumer ce qu’il a entendu, c’est n’importe quoi parce qu’il a compris de travers.

L’analyse des trente-mille premiers mots utilisés par Trump à partir de son entrée en fonction révèle que celui-ci parle au niveau des écoliers de la troisième à la septième année du primaire.

L’étude a porté sur ses entrevues, ses discours, et ses conférences de presse.

À partir de la complexité lexicale, de la diversité du vocabulaire et du niveau apparent de compréhension, les chercheurs ont créé un indice qui permet de comparer les présidents américains entre eux.

Trump obtient le résultat le plus bas de tous les présidents américains depuis 1929 :
• 11,3 : Herbert Hoover (1929-33)
• 10,7 : Jimmy Carter (1977-81)
•   9,7 : Barack Obama (2009-17)
•   9,4 : Gerald Ford (1974-77)
•   9,4 : Dwight-D. Eisenhower (1953-61)
•   9,4 : Richard Nixon (1969-74)
•   9,3 : Bill Clinton (1993-2001)
•   8,8 : John-Fitzgerald Kennedy (1961-63)
•   8,0 : Ronald Reagan (1981-89)
•   7,6 : Lyndon-B. Johnson (1963-69)
•   7,4 : Frank-Delano Roosevelt (1933-45)
•   7,4 : George-W. Bush, fils (2001-09)
•   6,7 : George-HW. Bush, père (1989-93)
•   5,9 : Harry-S. Truman (1945-53)
•   4,6 : Donald Trump (2017-…)

Références :
Trump Speaks At Fourth-Grade Level, Lowest Of Last 15 U.S. Presidents, New Analysis Finds
Trump speaks at level of 8-year-old, new analysis finds

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

2 commentaires à L’inculture de Donald Trump

  1. sandy39 dit :

    Qui sait, finalement, si nous sommes des gens cultivés et intelligents ?

  2. Michel Crête dit :

    Au delà de l’inculture, ce président est un individu narcissique qui devient dangereux pour la démocratie américaine. Il est d’une habileté déconcertante pour manipuler la vérité sans compter son manque total de respect et son manque de classe. À la limite, il pourrait franchement bouleverser l’ordre mondial s’il était élu pour un second mandat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>