La Bourrache officinale



 
Couverte de poils raides, la Bourrache officinale est une fine herbe annuelle qui, à maturité, mesure de 20 à 60 cm de haut.

Commune dans les terrains vagues, cette plante est originaire du sud et du centre de l’Europe.

Ses tiges contiennent une substance toxique pour le foie. Cette substance est aussi présente dans les feuilles et les fleurs, mais en quantité beaucoup plus faible.

En dépit du fait que certaines auteurs déconseillent la consommation régulière et prolongée de Bourrache officinale, on la trouve dans la composition de nombreux plats traditionnels, notamment dans des potages froids en Allemagne.

Au gout de concombre, ses feuilles crues se mangent en salade. Cuites, elles parfument des légumes cuits et des omelettes.
 


 
Souvent bleues, parfois blanches ou rose violacé, les fleurs de la Bourrache officinale peuvent servir à décorer des plats; par exemple, le Gargouillou du chef Michel Bras (trois étoiles Michelin).

Le gout des fleurs rappelle celui de l’huitre.

Anatomiquement, les fleurs se composent de cinq sépales verts et de cinq pétales souvent bleus (mais parfois blancs ou rose violacé) soudés à leur base. Le pistil blanc est gainé de cinq étamines noires coniques.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8 + multiplicateur de focale M.Zuiko MC-14
1re photo : 1/200 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 56 mm
2e  photo : 1/200 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 56 mm
3e  photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 640 — 210 mm
4e  photo : 1/800 sec. — F/5,0 — ISO 200 — 210 mm

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>