Covid-19 : Évolution en vingt-cinq jours

Voici la liste des pays les plus durement affectés par la pandémie au Covid-19.

À titre comparatif, cette liste est complétée par le cas de quelques pays d’Extrême-Orient.

Ont été exclus de cette liste, les pays de moins d’un demi-million d’habitants.


Tableau comparatif des pays les plus atteints, en nombre de morts par million d’habitants

Pays 01 avr 06 avr 11 avr 16 avr 21 avr 26 avr
Belgique 72,6 126,9 293,5 426,1 526,1 622,3
Espagne 194,0 270,9 355,9 410,0 456,1 497,0
Italie 205,5 262,7 321,9 366,6 407.5 440,5
France 52,6 120,6 206,5 267,5 310,4 341,2
Grande-Bretagne 35,4 74,2 148,6 206,6 260,9 312,0
Pays-Bas 68,3 102,8 153,8 193,0 227,9 260,5
Irlande 14,7 32,7 66,3 100,6 151,1 225,1
Suède 23,6 39,6 87,6 131,7 174,4 216,8
Suisse 53,8 83,4 120,9 149,5 172,4 187,9
Québec 3,7 11,1 34,0 74,2 122,6 178,4
États-Unis 12,4 29,4 62,9 105,4 138,4 168,4
Portugal 18,2 28,7 45,7 61,1 74,1 87,8
Danemark 18,6 32,0 46,4 57,3 66,1 75,4
Allemagne 9,9 19,1 34,7 47,6 61,4 71,4
Iran 37,4 44,4 53,7 60,0 65,3 70,4
Autriche 16,6 23,1 38,2 46,5 55,7 61,5
             
Corée du Sud 3,2 3,6 4,1 4,4 4,6 4,7
Chine 2,4 2,4 2,4 2,4 3,3 3,3
Japon 0,4 0,5 0,9 1,5 2,2 2,9
Hong Kong 0,5 0,5 0,5 0,5 0,5 0,5
Taïwan 0,2 0,2 0,3 0,3 0,3 0,3


Référence : Covid-19 Coronavirus Pandemic

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés au Covid-19, veuillez cliquer sur ceci

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

5 commentaires à Covid-19 : Évolution en vingt-cinq jours

  1. Joyal dit :

    Que pensez-vous de l’opinion du Dr Juline Venesson concernant le curcuma et la Covid-19: Pourquoi le curcuma ne marche pas

    • Jean-Pierre Martel dit :

      En premier lieu, je me suis permis de modifier l’hyperlien originel de votre commentaire puisqu’il fallait créer un compte Outlook pour voir de quoi il s’agissait.

      Si le texte vers lequel pointe le nouvel hyperlien n’est pas ce que vous voulez, veuillez m’en aviser et accepter mes excuses pour mon initiative.

      Jusqu’ici, je ne me suis pas intéressé du tout aux écrits de ceux qui proposent divers remèdes contre le Covid-19.

      Pour une raison très simple; aucun de ces remèdes ne s’appuie sur des preuves scientifiques sérieuses.

      Je crois être plus utile en faisant en sorte que mes lecteurs obtiennent ici une information rigoureuse, parfois de quelques jours en avance sur ce que publient d’autres médias… quitte à taire certains aspects de la lutte contre le Covid-19 au sujet desquels je ne suis pas suffisamment compétent.

      • André dit :

        Vous écrivez: «Jusqu’ici, je ne me suis pas intéressé du tout aux écrits de ceux qui proposent divers remèdes contre le Covid-19.

        Pour une raison très simple; aucun de ces remèdes ne s’appuie sur des bases scientifiques sérieuses.»

        C’est exactement ce que j’espérais lire: votre opinion. Merci!

  2. sandy39 dit :

    C’est tout à fait ce que je pense de Vous, J.Pierre, en ce moment !

    Vous m’êtes plus utile avec votre Blogue que la télé !

    Aujourd’hui, rester des heures devant la télé, pour finir par être embrouillée, je dis NON !

    Avec tout ce qu’ils peuvent raconter, tu ne sais jamais comment y prendre, des sous-entendus…, partout et dans tout ?…

    Sinon, même si vous dîtes que vous vous n’êtes pas intéressé aux remèdes contre le Covid-19 ; on ne peut, toutefois, pas croire à la Chloroquine ?

    Et, je me demande aussi, si en intubant les patients en réanimation, on ne les ferait pas mourir, plus vite… en aggravant leur système respiratoire et, en aggravant leur système immunitaire ?…

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Lorsqu’un patient est placé aux soins intensifs en raison du Covid-19, c’est qu’il est en danger de mort. Et lorsqu’on l’intube, c’est qu’il est en train de se noyer dans son œdème et ses sécrétions pulmonaires.

      Lorsque le cœur, les reins, le cerveau et le foie sont déjà gravement atteints, on ne se donne même pas la peine de l’intuber; ses chances de survie sont nulles. Les médecins ont trop à faire pour perdre leur temps.

      Quand seuls les poumons sont très gravement atteints, l’intubation sous sédation peut lui sauver la vie. Alors on essaie. Et on réussi dans une bonne partie des cas.

      S’il y a une chose dans laquelle on doit avoir confiance, c’est le dévouement et l’héroïsme de ceux qui risquent leur propre vie pour sauver la nôtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :