L’avenir de la pandémie au Covid-19


 
Les cinq étapes d’une épidémie sont :
• l’apparition des premiers cas
• la contagion au sein de la population
• le plafonnement du nombre de personnes contagieuses
• la diminution du nombre de nouveaux cas
• la fin de l’épidémie.

Dans le cas d’une pandémie, les cinq étapes sont les mêmes, sauf qu’elles ne coïncident pas d’un pays à l’autre.

Au sujet du Covid-19, cela signifie que lorsque l’épidémie régressera en Chine, elle n’aura pas encore atteint son sommet dans d’autres régions du monde.

Lorsqu’une épidémie disparait d’un pays, il n’arrive jamais que toute sa population y ait été exposée; seule une partie de la population a développé des anticorps et donc, est devenue résistante au germe pathogène.

À moins qu’un vaccin ait été développé et qu’on ait procédé à une vaccination massive, il est théoriquement possible qu’une épidémie revienne. La peste et le choléra sont des épidémies qui sont réapparues à différents moments de l’histoire européenne.

Dans le cas du Covid-19, il est presque impossible que l’épidémie réapparaisse après avoir fait le tour du globe.

Contrairement aux bactéries, les mécanismes de contrôle de la réplication virale sont tellement grossiers que leur matériel génétique peut être qualifié d’instable.

Or l’immense majorité des coronavirus sont inoffensifs pour l’être humain. Cela signifie que les mutants du Covid-19 ont toutes les chances d’être inoffensifs pour nous.

Au moment où ces lignes sont écrites, 80 026 Chinois ont été touchés par la maladie, dont 2 912 mortellement.

Mondialement, la pandémie semble prendre son envol; dans la seule journée d’hier, le nombre de nouveau cas a augmenté de neuf fois hors de Chine.

Pour l’instant, seulement 10 134 personnes ont été infectées à l’extérieur du territoire chinois, dont 167 cas mortels.

Là où on hésite à interdire les rassemblements — en Iran, par exemple, où de nombreux imams s’y opposent — l’épidémie est en forte progression.

Puisqu’en Chine, l’épidémie n’est pas disparue après plusieurs mois, il est possible que la prochaine saison des festivals soit durement affectée au Québec puisque la pandémie devrait nous atteindre d’ici là.

À partir de l’expérience chinoise, plus complète, on estime que le Covid-19 aurait la même contagiosité que le SRAS mais entrainerait un taux de mortalité de 3,6 %, comparativement à environ 9,6 % pour le SRAS (et à 0,1 % pour la grippe).

La létalité du Covid-19 augmente avec l’âge :
• de 0 à 9 ans : 0 %
• de 10 à 39 ans : 0,2 %
• de 40 à 49 ans : 0,4 %
• de 50 à 59 ans : 1,3 %
• de 60 à 69 ans : 3,6 %
• de 70 à 79 ans : 8,0 %
• 80 ans ou plus : 14,8 %.

L’absence de victimes chez les nourrissons étonne les spécialistes mais concorde avec la tendance générationnelle observée jusqu’ici. Ceci étant dit, cela ne change en rien la contagiosité des bébés atteints.

Étant donné que le virus ne vit que quelques heures (au pire quelques jours) hors du corps humain, les colis importés d’un pays contaminé sont incapables de propager la maladie.

Références :
Coronavirus: les colis en provenance de Chine peuvent-ils être contaminés?
Coronavirus: les hommes de plus de 70 ans ou déjà malades sont les plus vulnérables
L’épidémie s’accélère hors de la Chine

Parus depuis :
Il existe au moins deux souches du nouveau coronavirus (2020-03-05)
Le nouveau coronavirus peut demeurer actif « des jours » sur différentes surfaces (2020-03-18)


Postscriptum du 12 juin 2020 : S’il est vrai que les mutations du Covid-19 avaient toutes les chances de le rendre inoffensif, le contraire est pourtant arrivé.

Des chercheurs américains ont découvert un mutant du Covid-19 qui possède à sa surface quatre à cinq fois plus de ‘ventouses’ lui permettant d’adhérer aux cellules du système respiratoire.

Cette mutation génétique, appelée D614G, fait en sorte que les virus qui la possèdent sont plus contagieux. Conséquemment, ceux-ci sont devenus les plus fréquemment rencontrés en Europe et aux États-Unis.

Référence : Mutated coronavirus shows significant boost in infectivity

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés au Covid-19, veuillez cliquer sur ceci

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 5 — Nombre de votes : 2

6 commentaires à L’avenir de la pandémie au Covid-19

  1. LLOYD dit :

    Merci de ces nouveaux renseignements, plutôt rassurants (sauf pour moi qui suis dans la tranche des 60 / 69 ans! Amitiés.

  2. sandy39 dit :

    Merci J.Pierre, de venir nous rassurer !

  3. sandy39 dit :

    QUELQUES NOUVELLES DU JOUR… (PRESQUE ! car mon brouillon date d’hier soir…)

    En France, on a fermé les Evènements culturels où l’on accueille pus de 1000 personnes, jusqu’au 15 avril, annulé des Fêtes, des compétitions…

    L’Italie est en quarantaine avec circulation surveillée !

    J’ai entendu tout ça, à la Radio, aujourd’hui. Mais, j’en suis pas loin de l’Italie. Tu passes la Suisse puis le tunnel du Mont Blanc et tu y es…

    Et, je viens de voir la Une du journal “La France est “presque” paralysée”. Ils mettent le PRESQUE entre guillemets ! Non, mais tu n’y crois pas… Ils veulent que tu aies peur…

    Ils ont fermé aussi des écoles en Alsace qui n’est pas loin de chez Moi, non plus…

    Si je me situe dans une certaine tranche d’âge à 0,4% de risque, je voudrais quand même bien changer de dizaine l’année prochaine et, vous dire que je vais bien, même si, aujourd’hui, en France, on compte 30 décès et 1606 cas.

    Et, en Franche-Comté, il y a 119 cas confirmés.

    Non, mais, ça ne me fait pas peur même si je me lave davantage les mains (en tout cas, plus que quand on était gosse) et, on garde ses distances pour discuter avec quelqu’un… Et, j’ai vu qu’au Dépanneur, ils mettent des gants, les caissiers…

    Alors faut-il sortir avec un masque et notre corps fabrique t’il des anticorps sans que l’on s’en rende compte ?

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Face au Covid-19, les sociétés qui s’en tireront le mieux sont celles qui seront capables de cohésion et qui agiront comme une meute soumise à la science.

      Or la science se précise de jour en jour et s’exprime par la bouche des experts scientifiques.

      Si tout le monde décidait demain matin de se procurer son propre masque N95, on provoquerait une pénurie telle que la grande majorité des personnes contagieuses seraient dans l’impossibilité d’en obtenir. En d’autres mots, on favoriserait la dispersion de l’épidémie au lieu de la combattre.

      Hier, j’ai passé la journée dans un hôpital montréalais. En début d’après-midi, une bonne partie du personnel se réunissait dans l’auditorium pour obtenir les dernières nouvelles au sujet du Covid-19.

      Autant avant qu’après la réunion, aucun membre du personnel soignant n’avait jugé bon porter un masque.

      Puisque ce blogue est lu partout en francophonie, le seul conseil que je peux donner est de faire comme les médecins qui exercent dans votre partie du monde; s’ils jugent que la prévalence de l’épidémie n’est pas suffisante pour justifier le port du masque, faites comme eux.

      Pour ce qui est des anticorps spécifiques — les seuls aptes à protéger d’une infection virale — on les fabrique seulement lorsqu’on est atteint par l’infection ou lorsqu’on reçoit un vaccin (qui, dans le cas du Covid-19, n’existe pas encore).

      En d’autres mots, sans vaccination, seuls sont immunisées les personnes qui ont attrapé l’infection par le Covid-19 et qui y ont survécu, soit environ 96 % des gens atteints.

  4. sandy39 dit :

    Entre repas de Midi et Pandémie, en ce Dimanche, je prends le temps de vous donner un peu de nouvelles sur la suite des Evènements.

    Jeudi soir, en réunion publique à la Mairie, pour les Elections de ce Dimanche, nous avons appris les décisions prises par Monsieur Macron.

    Donc, Vendredi, après seulement une semaine de cours repris, après 2 semaines de vacances d’hiver, j’ai ramené ma Cadette (18 ans, demain à Midi !), élève de terminale, dans un lycée de plus de 1200 élèves… et ce, jusqu’à peut-être les vacances de Printemps… Quant à ma Grande, elle est au boulot, pour le moment, mais si, l’Université reste fermée, elle va peut-être rentrer aussi… Pas de répit pour les Mères…

    Ni pour ceux qui travaillent : ça va être dur d’aller bosser, plus personne pour garder les gosses : crèches, écoles fermées… Et, peut-être qu’on aura des horaires pour aller acheter du pain… et, je n’ose même pas vous dire qu’un jour sans pain est un jour de chagrin…

    Ce matin, au bureau de vote, je me suis lavée les mains en entrant et en ressortant et ai apporté mon stylo, bien évidemment… Mais, j’ai aussi, remarqué que pas mal de gens font la gueule et les femmes maquillées… comme si ça pouvait arrêter la Misère du Monde…

    Je reviens sur ce lycée, avec le Bac et les cours envoyés par ordi…

    Mais, avec ma fille, on se pose des questions (elle s’en pose peut-être autant que sa mère…) sur un voyage en Italie qui a eu lieu avant les vacances d’hiver… Ma fille n’avait pas voulu y aller alors elle me dit qu’ils auraient dû fermer l’établissement cette semaine ou ne pas accepter ceux qui ont fait le voyage…

    Affaire à suivre…

  5. sandy39 dit :

    EN DATE DE DIMANCHE…

    Je viens de lire une référence sur les colis… qui me rassure un peu.

    Même si on ne sait encore pas tout… on se doit de respecter les règles imposées par le Gouvernement.

    Lundi soir, Monsieur Macron a fait son discours et, annoncé que Mardi Midi, nous devenions sous contrôle, confinés, nous obligeant à nous munir d’attestations pour nous déplacer.

    Alors, nous avons pu, mon Mari (plus de boulot, non plus) et Moi, descendre en ville pour récupérer notre Grande, ayant sauté dans un train, à 6 heures du matin, pour rentrer à la Maison ! Et notre Cadette, avec sa majorité atteinte, la veille, a téléphoné au Dépanneur, pour y être embauchée, plus tôt, vu qu’il n’y a plus de lycée !

    Alors, on organise une vie à 4, incertaine dans le temps et dans la durée, avec des températures douces pour rester autour de la maison…

    Et ça y est, au Dépanneur, ils portent des masques et des gants… C’est dur de reconnaître ta fille ! A midi, barbecue et, je ne vais plus dans les villages d’à côté. Ce n’est pas grave, on a à manger.

    Je ne peux plus aller au Psy, non plus… Il m’a téléphoné pour le lendemain pour une consultation sur WhatsApp… pour ne pas que l’on se sente trop abandonné… Cette fois, je sais ! A part mon Blogue, c’est tout ce que je sais faire, lui ai-je dit !

    J’ai téléphoné à l’Homéopathe. Normalement, il reçoit les personnes normales (à moins que ça change d’ici là…), sans fièvre. Et, j’espère faire plus de courses à 25 km, cette semaine et, acheter un bout de fromage. J’espère que la Fruitière est ouverte car au Dépanneur, le rayon charcuterie-coupe résiste mais, pas celui du frometon !

    Mais, tu dois te déplacer avec une attestation où tu coches la bonne case suivant tes déplacements. Il n’y a pas de case pour emmener ses poubelles aux moloks ! Et, si tu n’est pas en règle, tu risques 135 euros d’amende… et, vu qu’on ne sait pas comment les salaires vont tomber, on n’est pas prêt d’acheter du carrelage !

    Alors, tant pis… on bloguera ! (surtout Moi !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>