Souvenirs de la Nuit blanche 2020

Hier soir, je suis allé au festival Montréal en lumière alors que se déroulait la Nuit blanche.

Ma motivation pour affronter le froid, c’était essentiellement d’aller au musée de Pointe-à-Caillière. Celui-ci est un des rares musées importants de Montréal qui n’est pas gratuit chaque premier vendredi du mois alors qu’il l’est au cours de la Nuit blanche.


À l’église du Gesù

Au rez-de-chaussée du Gesù, on pouvait assister à un spectacle d’humour. À l’étage, dans l’église, il y avait un spectacle d’orgue.

Dans l’attente de celui-ci se déroulait une cérémonie d’inspiration autochtone; les participants écrivaient leurs prénoms sur un bout de papier qu’une officiante lisait à voix haute avant de le bruler.


Sur la Place d’Armes

Dans le Vieux-Montréal, la rue Notre-Dame est parée cette année d’une signature lumineuse spécifique, différente de celle de la rue Saint-Antoine.

Les Incas… c’est le Pérou !

Finalement, au musée Pointe-à-Callière, j’ai vu l’exposition consacrée aux peuples qui habitaient le Pérou à l’époque précolombienne.

Je compte vous en reparler plus en détail dans les jours qui viennent.

Détails techniques des photos : Olympus OM-D e-m5 mark II, PanLeica 8-18 mm (1re photo) et M.Zuiko 25 mm F/1.2 (les autres photos)
1re photo : 1/50 sec. — F/3,5 — ISO 6400 — 14 mm
2e  photo : 1/80 sec. — F/1,2 — ISO 640 — 25 mm
3e  photo : 1/80 sec. — F/1,2 — ISO 500 — 25 mm
4e  photo : 1/80 sec. — F/1,2 — ISO 2500 — 25 mm
5e  photo : 1/80 sec. — F/1,2 — ISO 1000 — 25 mm

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

4 commentaires à Souvenirs de la Nuit blanche 2020

  1. Lloyd Laurence dit :

    Une Nuir Blanche éblouissante. Je suis heureuse que vous ayiez pu vous y rendre en personne

    • Lloyd Laurence dit :

      Je voulais écrire ‘Nuit Blanche’. J’ai fait une faute de frappe ! En toute façon c’est féérique.

  2. sandy39 dit :

    Puisque je ne sais pas par où commencer et qu’un bout de mon brouillon ne me plaît pas…, je poserais juste (ou presque) la question suivante : “Cette nuit a t-elle toujours lieu un samedi soir ?”.

    Et, êtes-vous sûr, mon Cher J.Pierre, que, affronter le froid, fut votre seule et unique motivation ? N’y avait-il pas une promesse qui doit traîner encore quelque part ?

    • Jean-Pierre Martel dit :

      À ma connaissance, la Nuit Blanche a toujours lieu dans la nuit d’un samedi à un dimanche, histoire de permettre aux fêtards d’avoir toute la journée du dimanche pour s’en remettre…

      C’est après avoir publié le texte des Faits divers No 45, un peu avant 20h ce samedi, que j’ai décidé impulsivement d’aller y faire un tour.

      Cette arrivée tardive sur les lieux a fait que j’en en ai rapporté beaucoup moins de photos que d’habitude et que j’ai dû aller à l’essentiel (pour moi) qui était de voir gratuitement l’exposition au sujet des Incas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>