Momies égyptiennes : passé retrouvé, mystères dévoilés (2e partie)

Introduction

À l’exposition présentée au Musée des Beaux-Arts de Montréal, les salles ne sont pas numérotées.

Dans le circuit emprunté par les visiteurs, la troisième comprend une chambre aménagée à l’intérieur d’une plus grande pièce : c’est la première des deux que nous appellerons ‘salle 3A’ alors que la plus grande (la ‘salle 3B’) sera décrite dans le prochain texte.

La salle 3A

Aperçu de la salle 3A

Nous avons vu précédemment que la première momie de l’exposition est montrée séparément de ses trois cercueils en bois.

Au contraire, le corps de cette deuxième monie n’a pas été placé dans un sarcophage, mais plutôt enveloppé dans un cartonnage qui n’a jamais été ouvert.

Découvert à Thèbes, ce cartonnage date du début de la XXIIe dynastie, soit vers l’an 900 avant notre ère.

Par tomodensitométrie (présentée au mur), les experts du British Museum ont pu en explorer le contenu.

Cet examen révèle que nous avons affaire ici à une femme qui mesurait 159 cm. Lors de son décès, survenu entre 35 à 49 ans, elle était atteinte d’athérosclérose et souffrait d’une dentition en mauvais état.

Selon les hiéroglyphes peints sur le cartonnage, il s’agit d’une chanteuse dédiée au culte d’Amon-Rê. Surnommée Tamout, cette femme s’appelait Tayesmoutengebtion.

Momie de Tamout

Des six momies de l’exposition, celle de Tamout est la plus spectaculaire.

Son cartonnage ressemble à du papier mâché. Décoré de scènes religieuses, il est fait à partir de lin, de plâtre et de colle.

Statuettes d’Amon-Rê, de Mout et de Khonsou (entre 818 et 332 avant notre ère)

Tout comme les apôtres et les saints des religions chrétiennes, les dieux de la mythologie égyptienne se caractérisent par des attributs physiques ou des accessoires.

Amon-Rê, le dieu le plus important de la mythologie égyptienne, porte une couronne surmontée d’un disque solaire et de deux longues plumes.

La déesse Mout est couronnée d’un pschent (porté également par les pharaons et qui symbolise la Basse et la Haute-Égypte).

Fils de Mout, Khonsou est le dieu de la lune. Il est habituellement représenté sous forme un enfant, le doigt dans la bouche, une tresse sur le côté de la tête, et couronné d’une lune (pleine ou en croissant).

Stèle d’Amon-Rê, de Mout et de Khonsou (entre 141 et 116 avant notre ère)

De gauche à droite, on voit les dieux Khonsou, Mout et Amon-Rê, puis le pharaon Ptolémée VIII et deux reines prénommées Cléopâtre.

Ici le pharaon offre à Amon-Rê une statuette à l’effigie de la déesse Maât.

Statuette d’Ibis allaitant Horus (entre 664 et 332 avant notre ère)

Isis est une déesse funéraire de l’Égypte antique. De son accouplement avec la momie de son époux (Osiris, tué par Seth), nait Horus, fils posthume d’Osiris.

Quatre amulettes d’Oudjat (entre 1070 et 305 avant notre ère)

Un Oudjat représente l’œil d’Horus (dont nous venons de parler).

Dans la mythologie égyptienne, le dieu faucon Horus perdit l’œil droit au cours d’une bataille. Toutefois, cet œil fut magiquement reconstitué ultérieurement.

Depuis, un Oudjat est un symbole d’intégralité (le fait d’être complet). On le porte pour se protéger de tout mal.

Rappelons que la première momie de l’exposition est celle d’une femme appelée Nestaoudjat (ce qui signifie ‘celle qui appartient à l’œil d’Horus (ou Oudjat)’).

Détails techniques des photos : Olympus OM-D e-m5 mark II, M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 (1re et 5e photos), PanLeica 8-18 mm (2e photo) et M.Zuiko 25 mm F/1,2 (les autres photos)
1re photo : 1/50 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 12 mm
2e  photo : 1/80 sec. — F/3,5 — ISO 1600 — 14 mm
3e  photo : 1/60 sec. — F/1,2 — ISO 1250 — 25 mm
4e  photo : 1/80 sec. — F/1,2 — ISO 400 — 25 mm
5e  photo : 1/30 sec. — F/5,6 — ISO 6400 — 22 mm
6e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 25 mm


Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’exposition Momies égyptiennes : passé retrouvé, mystères dévoilés, veuillez cliquer sur ceci

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>