Deux semaines à Palm Desert (6e partie)

Le Parc national des arbres de Josué

Au-delà des petites montagnes de San Bernardino (qui bordent la vallée de Coachella au Nord-Est), se trouve un parc de 3 207 km² créé en 1936. Ce parc est situé à cheval entre le désert de Mojave à l’Ouest (à près de mille mètres d’altitude) et le désert du Colorado, plus bas, à l’Est.

Le Joshua Tree National Park est appelé ainsi en raison d’un palmier court qui y pousse. Ce palmier possède la caractéristique unique de se ramifier, ce qui lui donne l’allure d’un cactus.

On en trouve ailleurs. Mais nulle part n’est-il aussi abondant que dans ce parc.

Rappelons que ‘The Joshua Tree’ est le nom du cinquième album studio du groupe U2.

La route 62

Pour s’y rendre à partir de Palm Desert, on prend l’autoroute 10 vers le Nord. Puis la route 62. Après avoir parcouru une centaine de kilomètres, on atteint la ville de Twentynine Palms, d’où on peut prendre une des routes qui traversent le parc, soit le Utah Trail, suivi du Pinto Basin Road.

C’est le trajet que nous avons suivi.

Début du parc

Dès les premiers kilomètres, le parc est un enchantement.

Halte à l’arbre de Josué impressionnant
Piquenique et escalade

De nombreuses haltes permettent au visiteur de stationner sa voiture, d’escalader les roches arrondies de la Hidden Valley ou de piqueniquer.

Rocher de la Hidden Valley
Vue panoramique, au bout de la Stirrup Tank Road

Après la halte nommée White Tank, il y a un embranchement vers le sud qui conduit à un belvédère duquel on peut admirer la vallée de Coachella, au Sud.

Alpinisme
Piquenique

À plusieurs endroits dans le parc, le camping sauvage est permis là où les rochers forment des abris naturels. Les places étant extrêmement limitées, on doit réserver d’avance.

Ces lieux n’ont pas d’eau courante, mais sont dotés de toilettes chimiques.

Jardin de cactus cholla
Un cactus cholla, de près

Sur le Pinto Basin Road, le Jardin de cactus cholla marque l’entrée dans le désert du Colorado.

Ocotillo
Un cactus ocotillo, de près

L’ocotillo est un cactus filiforme, typique du désert du Colorado.

Cliquez sur l’image pour démarrer

À la sortie du parc, on emprunte la Box Canyon Road qui serpente entre les montagnes Cottonwood et les montagnes Eagle, et mène à la mer de Salton.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 (1re, 9e, 10e et 12e photos), M.Zuiko 40-150 mm R (7e photo) et PanLeica 8-18 mm (les autres photos)
  1re photo : 1/3200 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
  2e  photo : 1/2500 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 18 mm
  3e  photo : 1/2000 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 18 mm
  4e  photo : 1/2000 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 18 mm
  5e  photo : 1/2500 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 18 mm
  6e  photo : 1/2000 sec. — F/3,3 — ISO 200 — 12 mm
  7e  photo : 1/800 sec. — F/5,2 — ISO 200 — 111 mm
  8e  photo : 1/1000 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 18 mm
  9e  photo : 1/4000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 21 mm
10e  photo : 1/6400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
11e  photo : 1/2500 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 18 mm
12e  photo : 1/1000 sec. — F/3,5 — ISO 200 — 40 mm


Pour lire les comptes-rendus du voyage à Palm Desert, veuillez cliquer sur ceci.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :