Deux jours à Las Vegas (fin)

Survol du canyon du Colorado

Si le clou de ma première journée à Las Vegas fut le spectacle ‘O’ du Cirque du Soleil, le meilleur moment de seconde journée fut un voyage que j’ai effectué au-dessus du canyon du Colorado à bord d’un hélicoptère de la compagne Maverick.

Une navette de la compagnie dessert les principaux hôtels de Las Vegas et les amène dans l’édifice de la compagnie en bordure de l’aéroport de Las Vegas.

Un arrêt est prévu dans le canyon, où une collation est servie aux six passagers de l’hélicoptère. L’aller-retour dure 2h30.

Sur le chemin du retour, l’engin survole le Strip, ce qui explique les photos à vol d’oiseau publiées depuis quelques jours sur ce blogue.

Contrairement aux compagnies aériennes qui font payer un supplément aux passagers qui veulent s’assoir aux meilleures places, le prix du vol en hélicoptère est fixe.

L’attribution des places se fait de manière à bien répartir les poids des passagers dans l’engin, de manière à assurer sa stabilité.

Dans le cas particulier des photographes, les deux meilleures places sont sur les côtés, à l’arrière, et non à l’avant.

À côté du pilote, la vue est meilleure. Mais les trois grandes vitres à l’avant agissent comme autant de miroirs concaves semi-transparents qui agrandissent le moindre reflet, ce qui nuira à la qualité de vos photos.

Quelques conseils destinés aux photographes. Éviter de porter des vêtements pâles (sauf du beige). Évitez également les objets métalliques (montre et bijoux). Évitez d’avoir les bras et les jambes à l’air à moins d’avoir la peau très pigmentée. Apportez des objectifs photographiques dont l’angle de vision est le plus large possible.

Au cours de ce voyage, j’ai pris plus de cinq-cents photos. J’en ai conservé un peu moins de deux-cents. Voici mes préférées.

Dans tous les cas, cliquez sur l’image pour l’agrandir.



















Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 (13e et 14e photos) et PanLeica 8-18 mm (les autres photos)
  1re photo : 1/1600 sec. — F/3,3 — ISO 200 — 11 mm
  2e  photo : 1/640 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 18 mm
  3e  photo : 1/2000 sec. — F/3,0 — ISO 200 — 9 mm
  4e  photo : 1/1600 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 8 mm
  5e  photo : 1/2500 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 18 mm
  6e  photo : 1/800 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 18 mm
  7e  photo : 1/800 sec. — F/2,9 — ISO 200 — 9 mm
  8e  photo : 1/500 sec. — F/3,7 — ISO 200 — 15 mm
  9e  photo : 1/800 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 18 mm
10e  photo : 1/1600 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 8 mm
11e  photo : 1/1250 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 9 mm
12e  photo : 1/1250 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 8 mm
13e  photo : 1/80 sec. — F/16,0 — ISO 200 — 12 mm
14e  photo : 1/1250 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 16 mm
15e  photo : 1/2000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 8 mm
16e  photo : 1/1250 sec. — F/3,8 — ISO 200 — 16 mm
17e  photo : 1/2000 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 18 mm


Pour lire les comptes-rendus du voyage à Las Vegas, veuillez cliquer sur ceci
.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 5 — Nombre de votes : 3

3 commentaires à Deux jours à Las Vegas (fin)

  1. Christine Hamel dit :

    merci des belles photos

  2. sandy39 dit :

    Ouff ! Je n’y comprenais plus rien, ni pour toutes les photos…

    Tant de textes écrits pour 2 jours de séjour, tant de parties…

    Je comprends mieux maintenant… et, dire qu’on offre le meilleur siège… au meilleur photographe !

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Mes textes au sujet de Las Vegas ne constituent pas une description chronologique de ce que j’y ai fait. Ils se distinguent donc de mes autres récits de voyage puisque les lecteurs intéressés ne me suivent pas dans ma découverte quotidienne de cette ville.

      Mais il m’était difficile de faire autrement.

      Comme une bonne partie des États-Unis, Las Vegas n’est pas conçue pour les piétons. Exception faite de ses hôtels, situés les uns à la suite des autres, Las Vegas ne se visite pas à pied.

      De plus, ce n’est pas une ville ‘culturelle’ au sens où on l’entend généralement en Europe; c’est une ville de casinos agrémentée de spectacles. Et les deux, situés dans des hôtels.

      Or empruntant le couloir souterrain qui relie quelques-uns des hôtels du côté ouest du Strip, on a rapidement une impression de déjà-vu.

      J’aurais pu rester un peu plus longtemps dans cette ville. Mais après deux jours, j’avais les yeux rouges et une gêne pulmonaire qui m’ont convaincu de quitter cette ville au plus vite.

      C’est plus tard que j’ai appris que Las Vegas était une des villes les plus polluées des États-Unis.

      Bref, j’ai beaucoup aimé de voyage. Et je suis heureux de l’avoir fait.

      Mais, paradoxalement, Las Vegas n’est pas une ville que j’aime; je détesterais y finir mes jours.

      Aussi illogique que cela puisse paraitre, en dépit de tout, je suis d’avis que c’est une ville qui mérite d’être vue et que je recommande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :