Faits divers No 42

Au Parc zoologique national de Cuba

Pourquoi les zèbres sont-ils zébrés ?

Au cours d’une étude britannique, on a comparé le comportement des moustiques envers trois groupes d’équidés; des zèbres, des chevaux, et des chevaux habillés d’une mince couverture zébrée.

Au lieu de se déposer lentement sur l’animal — comme ils le font chez les chevaux — les moustiques semblent vouloir brusquement fuir les lieux dès qu’ils s’approchent des animaux zébrés (zèbres véritables ou non).

Ce comportement s’expliquerait par la vue primitive des moustiques.

Normalement, ceux-ci voient les animaux zébrés uniformément gris. Toutefois, en franchissant une très courte distance (à peine quelques millimètres), les zébrures surgissent soudainement. Comme si un oiseau s’approchait soudainement d’eux, la gueule ouverte.

Référence : Why the zebra got its stripes: to deter flies from landing on it


 
En Colombie-Britannique, la tour Brock Commons, haute de dix-huit étages, a déjà été la plus haute construction en bois au monde.

Depuis, son record a été dépassé en Norvège par la tour Mjøsa, également de dix-huit étages, mais plus haute pour différentes raisons dont un couronnement de toit.

Avec ses neuf étages, le complexe montréalais Arbora est loin derrière. Mais ce sera le plus grand complexe d’habitation en bois massif au Québec, non pas en raison de sa hauteur, mais parce qu’il comprend plusieurs bâtiments.

C’est la tour Origine, située dans la Vieille capitale, qui détient le record de hauteur en sol québécois avec ses treize étages.

Déterminée à reconquérir son titre mondial, la Colombie-Britannique projette de faire un grand bond en avant et de construire un gratte-ciel de quarante étages en bois.

Références :
Canadian cities take wooden skyscrapers to new heights
Le bois atteint de nouveaux sommets
The world’s tallest timber tower structurally tops out in Norway


 
Radio-Finlande annonçait décemment sa décision de cesser la diffusion de son bulletin hebdomadaire de nouvelles… en latin.

Au cours de ses trois décennies d’existence, ce programme s’était fait un auditoire régulier de cinquante-mille personnes.

C’est le vendredi soir, immédiatement après les nouvelles de 18 heures, que la radio finlandaise présentait son résumé de cinq minutes en latin, et ce depuis 1989.

Heureusement, les auditeurs de Nuntii Latini pourront se tourner vers Hebdomada Papae (ou La semaine papale), un nouveau bulletin de nouvelles en latin annoncé le mois dernier par le Vatican.

Références :
Finland’s news in Latin: ‘For such a crazy idea we had a remarkable run’
Radiophonia Finnica Generalis


 
En 2018, les 1 723 accidents automobiles ont fait 359 morts sur les routes du Québec.

Cela représente 4,3 morts par cent-mille habitants, une légère diminution en comparaison avec 2017.

Font mieux que nous, la Suède (2,6), la Grande-Bretagne (2,8) et les Pays-Bas (3,7). Parmi les pays qui font pire que nous, signalons les États-Unis, avec 11,4 morts par cent-mille personnes.

Il y a une décennie, au Québec, c’était le double de la situation actuelle.

Notre pire bilan routier remonte à 1973; cette année-là, il y a eu au Québec 2 209 morts, soit 36,3 par cent-mille habitants. C’est neuf fois plus qu’aujourd’hui alors qu’il y avait trois fois moins de voitures en circulation à l’époque.

Comme quoi toutes les campagnes de prévention ont porté fruit.

Référence : Nos routes se sont pacifiées


 
Le renard polaire est un petit animal qui vit de trois à six ans et dont la taille adulte est de 7,5 kg.

Grâce à un collier émetteur fixé sur elle, des chercheurs norvégiens ont étudié les déplacements d’une renarde, du 26 mars au 16 avril 2018.

Au cours de ces 76 jours, cette femelle a parcouru 3 500 km entre la Norvège et le Canada, soit une moyenne quotidienne de 46 km.

Référence :
Fantastic arctic fox: animal walks 3,500km from Norway to Canada

De nos jours, la prévalence de l’herpès labial fait en sorte qu’aucun parent ne permettrait à un adulte, même membre de la famille, d’embrasser un de ses enfants sur la bouche.

Pourtant, c’était la tradition au Québec lors célébrations ou de retrouvailles familiales jusque dans les années 1960.

Cette coutume n’est toutefois pas très ancienne puisqu’au XIXe siècle, on se faisait la bise sur les joues.

Référence :
Quand les Québécois s’embrassaient sur la bouche entre parents et amis


 
Les rabbines sont les ministres féminines du culte hébraïque. C’est dans la ville médiévale de Troyes, à 180 km au sud-est de Paris, que s’est tenu le premier Congrès mondial des rabbines, sous le thème ‘Les femmes et le leadership dans le judaïsme — les filles de Rachi’.

Près de deux-cents personnes y ont participé.

On compte un millier de rabbines dans le monde principalement aux États-Unis, auxquels s’ajoutent une cinquantaine en Europe (dont trois en France), et le reste en Israël.

Référence : Un premier congrès de femmes rabbins en France


 
À la fin de son baccalauréat, l’étudiant américain doit en moyenne à peu près 30 000 $US à ses créanciers, habituellement des banques.

Au Canada, cette moyenne est de 26 800 $Can. Au Québec, elle n’est que de 12 500 $Can; c’est moins du tiers de la dette accumulée à la fin du baccalauréat américain.

Plus de 44 millions d’Américains (aux études ou sur le marché du travail) portent le poids d’une dette étudiante à rembourser.

Cumulativement, leur dette dépasse l’ensemble des montants à payer sur les cartes de crédit du pays.

Référence : Aux États-Unis, qui étudie s’appauvrit


 
Selon une étude du King’s College de Londres réalisée en 2015 auprès de quinze-mille hommes, la taille moyenne de leur organe copulateur était de 13 cm en érection et de 9 cm au repos.

Dans huit cas sur dix, ce détail anatomique mesurait entre onze et quinze centimètres.

Au-delà de 16 cm, on ne trouve que 5 % de la population masculine. Au-delà de 18 cm le nombre de mâles ainsi équipés se raréfie à 1 %.

À titre de comparaison, la profondeur moyenne du vagin est de dix centimètres.

Référence : Le gros pénis, sans peur et sans reproche


Liste de tous les faits divers (des plus récents aux plus anciens)

Détails techniques : Appareil Olympus OM-D e-m5, objectif Lumix 40-150mm R — 1/250 sec. — F/4,9 — ISO 200 — 89 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :