L’épreuve de philo en France

Dans presque tous les pays du monde, seuls les étudiants en philosophie passent un examen à ce sujet.

Mais en France, chaque année, plus d’un demi-million de jeunes Français passent un examen écrit et oral communément appelé épreuve de philo dont la réussite est nécessaire à l’obtention de leur baccalauréat.

Cette épreuve a été instaurée par Napoléon Bonaparte.

Parmi l’ensemble des examens à passer, celui de philo est celui qui ouvre le bal depuis 1970. Pour beaucoup, c’est le plus redoutable.

En France, selon le type de baccalauréat, les questions varient. L’étudiant doit choisir deux des trois sujets de dissertation proposés.

En 2018, voici les sujets à traiter.

Baccalauréat – Littérature :
• La culture nous rend-elle plus humain ?
• Peut-on renoncer à la vérité ?
• Expliquer le texte suivant (une longue citation fournie d’Arthur Schopenhauer).

Baccalauréat – Économique et social :
• Toute vérité est-elle définitive ?
• Peut-on être insensible à l’art ?
• Expliquer le texte suivant (une longue citation fournie d’Émile Durkheim).

Baccalauréat – Scientifique :
• Le désir est-il la marque de notre imperfection ?
• Éprouver l’injustice, est-ce nécessaire pour savoir ce qui est juste ?
• Expliquer le texte suivant (une longue citation fournie de John Stuart Mill).

Baccalauréat – Technologique :
• L’expérience peut-elle être trompeuse ?
• Peut-on maitriser le développement technique ?
• Expliquer le texte suivant (une longue citation fournie de Montesquieu).

Selon l’ancien ministre de l’Éducation Luc Ferry, exprimer ses opinions ne suffit pas.

Le but de l’exercice est d’aider à former des citoyens doués d’esprit critique. L’étudiant doit s’inspirer de l’opinion publique dans le but d’y trouver des points de vue qui ne sont pas les siens et de les analyser.

Toutefois, il doit s’élever au-delà des banalités et s’interroger sur le sens profond des choses.

Aussi terrifiante qu’elle soit, l’épreuve de philo est néanmoins l’antidote parfait à la paresse intellectuelle qui s’installe à la fréquentation des médias sociaux. Des médias où seuls les slogans, les banalités et les opinions privés de ce qui les justifie peuvent s’exprimer brièvement.

Références :
Bac : pourquoi la philo ouvre le bal des épreuves ?
Bac 2013 : le corrigé des épreuves de philo de Luc Ferry
Bac 2018 : les sujets complets de philosophie
Le Bac philo

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :