Chagall et la musique — Les costumes de L’Oiseau de feu

Le 31 mars 2017
Maquette de toile de fond pour L’Oiseau de feu (1945)
Maquette de toile de fond pour L’Oiseau de feu (1945)

Après le succès remporté par le ballet Aleko donné en 1942 par le Ballet Theatre de New York, le fondateur et directeur artistique du New York City Ballet — George Balanchine, russe exilé lui aussi dans la métropole américaine — demande à Chagall de lui créer les décors et les costumes d’une production de L’Oiseau de feu qui y sera donnée en 1945.

Poupée kachina Hahai-l Wuhti (vers 1950)

Pour les costumes de tous les danseurs sauf les deux vedettes de ce ballet, Chagall s’est inspiré des statuettes kachina des Indiens Hopis et Zuñis du Nouveau-Mexique et de l’Arizona.

Costumes du ballet L’Oiseau de feu (1945)
Détail d’un costume

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 25mm F/1,2
1re photo : 1/60 sec. — F/1,2 — ISO 200 — 25 mm
2e  photo : 1/80 sec. — F/1,2 — ISO 320 — 25 mm
3e  photo : 1/60 sec. — F/1,2 — ISO 800 — 25 mm
4e  photo : 1/80 sec. — F/1,2 — ISO 400 — 25 mm
5e  photo : 1/60 sec. — F/1,2 — ISO 400 — 25 mm


Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’exposition Chagall et la musique, veuillez cliquer sur ceci

Avez-vous aimé ce texte ?

Prière de choisir un nombre d’étoiles.

Moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Soyez la première personne à voter.

3 commentaires à Chagall et la musique — Les costumes de L’Oiseau de feu

  1. Costumes dit :

    WOW just what I was looking for. Came here by searching for Costumes

  2. Tinatin dit :

    George Balanchin n’etait pas russe, il etait georgien, son nom etait Balantchivadze, il etait le fils du compositeur Meliton Balanchivadze, et son frere, Andria etait aussi un compositeur.

    • Jean-Pierre Martel dit :

      Merci pour votre commentaire.

      Il ne fait aucun doute que les parents de Balanchine étaient Géorgiens.

      Selon l’encyclopédie Universalis, George Balanchine serait né le 22 janvier 1904 à Banodzka, en Géorgie.

      Toutefois, selon les autres références que j’ai consultées — dont Wikipédia et même The George Balanchine Trust qui, aux États-Unis, perpétue sa mémoire — il serait plutôt né à Saint-Pétersbourg (où il aurait passé son enfance), en plus d’avoir exercé en Russie la presque totalité de ses activités professionnelles avant d’émigrer en Occident.

      Voilà pourquoi on le décrit généralement comme un chorégraphe, danseur, acteur et réalisateur russe d’origine géorgienne (au sens de descendance géorgienne).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :
>