Deuxième séance de photos avec l’Helios 85mm F/1,5

Lorsque j’ai un nouvel objectif, j’aime bien le tester dans différentes situations afin d’en découvrir les forces et en déceler les faiblesses.

Hier après-midi, je me suis rendu au Jardin botanique avec un objectif russe que j’utilisais pour la seconde fois.

Après être revenu à la maison avec 150 photos, je les ai presque toutes détruites.

Voici quatre des cinq photos qui méritaient d’être conservées.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Puisqu’il s’agissait d’une journée venteuse, cette pousse de feuilles d’érable se balançait au vent, tantôt éclairée par un rayon de soleil, l’instant d’après à l’ombre.

Sur cinq photos, dont trois hors foyer, celle-ci m’a semblé être merveilleusement irréelle.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Si une plante pouvait déambuler, ce muguet serait une mannequin à l’allure fière, à la robe guindée à la taille mais ouverte sur son décolleté, daignant jeter un regard sur ses admirateurs à ses pieds.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Avec son chapeau de paille en corolle, cette liseuse me semblait si bien aller avec les tulipes à proximité que je n’ai pu résister à la tentation de la photographier…

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Comme si elle était éclairée à la chandelle, cette tulipe se distingue sur un arrière-fond composé de mystérieuses et inquiétantes vapeurs.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif Helios 85mm F/1,5
1re photo : 1/4000 sec. — F/1,5 — ISO 160 — 85 mm
2e photo  : 1/160 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 85 mm
3e photo  : 1/4000 sec. — F/1,5 — ISO 160 — 85 mm
4e photo  : 1/1600 sec. — F/1,5 — ISO 200 — 85 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire à Deuxième séance de photos avec l’Helios 85mm F/1,5

  1. sandy39 dit :

    UN OBJECTIF REMPLI DE TENTATIONS…

    Je vous avais pourtant dit qu’il n’avait que des défauts ! Vous ne m’avez pas écoutée, en le réutilisant une 2e fois, malgré son poids !

    Et, voilà tous les effets qu’il vous fait : sensation d’Irréel sur une feuille d’érable se balançant tantôt à l’Ombre, tantôt au Soleil… Et, face à un brin de muguet qui s’allonge, comme un mannequin, de toute sa finesse, avec son décolleté plongeant… Vous ne pouviez, donc, pas résister devant un chapeau de paille, si prometteur… : l’Objet de la Tentation !

    Et, devant la dernière photo, on se retrouve, autour d’un Monde flou…

    Que de Rêves et jolie Poésie, l’après-midi, au Jardin ! BRAVO !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :