Le Morpho bleu

Le 22 avril 2013
Face dorsale des ailes
Face ventrale des ailes
De face
Vu de près
Vu de très près

C’est dimanche qui vient que se terminera l’événement annuel « Papillons en liberté » au Jardin botanique de Montréal. Parmi les 33 papillons en vedette, le Morpho bleu (ou Morpho peleides) est un des plus populaires.

Il possède une envergure de 7,5 à 20 cm, ce qui en fait un des plus grands papillons existants. Le dessus de ses ailes possède des reflets métalliques tandis que le dessous est décoré d’ocelles qui ressemblent à des yeux d’hiboux et qui sont donc destinés à effrayer ses prédateurs.

Son habitat naturel comprend les forêts humides d’Amérique latine. De sa naissance sous forme d’œuf, à sa mort sous forme de papillon, le Morpho bleu ne vit que 115 jours.

Il est à noter que ses yeux à facettes (trop petites pour être distinguées ici) sont poilus, ce qu’on peut observer en agrandissant la dernière photo ci-dessus.

Œuf de Morpho bleu
Chenille du Morpho bleu

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs M.Zuiko 30 mm Macro F/2,8 (6e et 7e photos) et 60 mm Macro F/2,8 (les autres photos)
1re photo : 1/125 sec. — F/7,1 — ISO 250 — 60 mm
2e  photo : 1/160 sec. — F/7,1 — ISO 800 — 60 mm
3e  photo : 1/160 sec. — F/5,6 — ISO 500 — 60 mm
4e  photo : 1/125 sec. — F/9,0 — ISO 6400 — 60 mm
5e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 60 mm
6e  photo : 1/80 sec. — F/5,6 — ISO 2500 — 30 mm
7e  photo : 1/80 sec. — F/5,6 — ISO 3200 — 30 mm


Pour consulter les textes de ce blogue consacrés aux papillons, veuillez cliquer sur ceci

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire à Le Morpho bleu

  1. sandy39 dit :

    Dommage que notre revue de l’actualité en couleurs touche à sa fin !

    Bleu comme le ciel, bleu comme la mer, et au milieu, nagent les nuages au-dessus de nos têtes.

    Alors, échappons-nous du Réel, de temps en temps, car le Réel est trop cruel !

    Sniff ! Dommage que ce soit la fin du chemin où il fut bon d’y papillonner vêtus de notre Arc-En-Ciel…

    Et vous, J.Pierre, donnez-nous encore un peu de ce Monde sans nuage, aux multiples facettes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>