Pivoine sur l’avenue Henri-Julien

Si ce n’est pas suffisamment près, cliquez sur l’image pour l’agrandir

Les pivoines ont un je-ne-sais-quoi de chic et de sensuel à la fois… En voici une, photographiée au retour du travail.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif Lumix 20mm F/1,7 — 1/400 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 20 mm

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

4 commentaires à Pivoine sur l’avenue Henri-Julien

  1. sandy39 dit :

    Mettre de la couleur sur le Chemin du Travail, n’est-ce pas un moyen d’égayer le quotidien ?

    C’est toujours un pas de plus pour rejoindre l’EXTRAORDINAIRE…

    Dîtes moi, Jean-Pierre, votre appareil photos : est-ce l’outil le plus fidèle dans votre Vie ? Et grâce à lui, êtes-vous connu de Tous dans les rues de Montréal ?

    • J’aime bien photographier parce c’est une manière de m’approprier le merveilleux qui nous entoure. On peut dépenser une fortune pour se procurer un bibelot… pour finir par ne plus le voir après un certain temps. Mais on peut aussi le photographier et le contempler sur notre ordinateur pendant quelques temps pour finalement s’en lasser… mais sans avoir dépensé un seul sou pour l’obtenir.

      Photographier est un exercice qui me plaît. Quand je suis en mode « photo », je fais taire cette voix intérieure distrayante que nous appelons prétentieusement « nos pensées » et je suis à l’affut de tout ce que pourrais découvrir. Dans ma vie de tous les jours, je remarque ainsi plein de choses devant lesquelles je passe habituellement sans les remarquer.

      Montréal est une métropole de plus de deux millions de personnes. Elle est plus populeuse que Vienne, Prague, Amsterdam, Bruxelles et d’innombrables villes séculaires au passé glorieux. Mais dans cette ville, je ne suis pas une célébrité et je n’aspire pas à le devenir. Je peux donc oublier de me raser un bon matin sans risquer de déclencher une rumeur à l’effet que je suis déprimé et que je me laisse aller. Bref, l’anonymat me convient très bien. Par contre, je ne suis pas indifférent au succès que remportent certains des textes que j’écris sur ce blogue… 😉

  2. sandy39 dit :

    D’accord avec vous ! Il vaut mieux passer pour quelqu’un d’ORDINAIRE et avoir l’EXTRA… au fond de Soi….

  3. sandy39 dit :

    Zut ! Je m’embrouille dans mes brouillons et j’en ai oublié une partie !

    PETITE PRECISION : Dans ce qui nous plaît, c’est aussi ce qui nous touche le plus…

    D’ailleurs, je suis sûre que la route des mots est bien plus longue quand nous sommes touchés au plus profond de nous-mêmes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :