Les FrancoFolies de Montréal — le 12 juin 2017

13 juin 2017

Mon séjour aux FrancoFolies, débuté peu avant 18h, sera écourté en raison d’un bris mécanique de mon appareil photo vers 20h30.

Vianney

Précédemment, aux spectacles de 18h à la Place des Festivals, l’assistance était clairsemée.

Pas dans ce cas-ci.

Devant une foule majoritairement composée de Français qui n’avaient jamais vu leur compatriote en spectacle, Vianney a offert une très bonne performance, à l’égal de celle qu’il a offerte l’an dernier.

Les Chansonneurs de la destination chanson fleuve

De 19h à 20h, la scène de la Zone Coors Light accueillait Les Chansonneurs de la destination chanson fleuve. C’est sous ce nom bavard que les festivals de chanson de Tadoussac et de Petite-Vallée ont choisi de présenter huit jeunes artistes qui ont participé à leurs ateliers d’écriture.

Dans la photo ci-dessus, on aperçoit dans l’ordre habituel : Boule (de Rouen, France), Rose Bouche (de Montréal), Étienne Fletcher (de Régina), et Laura Babin (de Montréal).

Andréanne-A. Mallette

À 20h, la scène Ford mettait en vedette la chanteuse pop
Andréanne-A. Mallette

Gustafson

Pendant ce temps, la scène SiriusXM accueillait le duo Gustafson formé de Jean-Philippe Perras (le deuxième à gauche sur la photo) et Adrien Bletton (au centre), photographiés quelques instants avant que la chanteuse (la troisième personne à droite) quitte la scène pour des raisons privées.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, la pile de mon appareil a déclenché, peu de temps après, une surcharge qui a détruit le circuit électrique de mon appareil.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8 + multiplicateur de focale M.Zuiko MC-14
1re photo : 1/250 sec. — F/4,0 — ISO 500 — 210 mm
2e  photo : 1/200 sec. — F/4,0 — ISO 1000 — 77 mm
3e  photo : 1/250 sec. — F/4,0 — ISO 500 — 210 mm
4e  photo : 1/125 sec. — F/4,0 — ISO 640 — 56 mm


Cliquez sur 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, pour consulter les reportages photographiques de l’édition des FrancoFolies de cette année-là.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

3 commentaires

| Culture, FrancoFolies, Musique | Mots-clés : , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 15 juin 2016

16 juin 2016

Belle et chaude journée ensoleillée. Des festivaliers de tous âges — des nourrissons portés par maman ou papa, jusqu’aux personnes âgées en passant par quelques handicapés en fauteuils roulants et de nombreux jeunes — déambulent souriants sur le site des FrancoFolies.

Flavia Nascimiento

À mon arrivée vers 18h40, Flavia Nascimiento entamait le dernier tiers de son répertoire varié sur la scène Hydro-Québec.

À 19h, les festivaliers étaient sollicités par trois propositions concurrentes. Scarecrow sur la scène de la Zone Molson, les 2Frères sur la scène Bell et…


 
Vianney sur la scène SiriusXM. Ce dernier est venu à Montréal présenter son CD Idées blanches (dont le court vidéo ci-dessus vous donnera un aperçu).

La piste sonore du vidéo fait une large place aux réactions du public. Conséquemment, il donne une bonne idée de l’atmosphère qui régnait parmi l’assistance.

Amélie Veille

À 20h, Flavia Nascimiento donnait une reprise du spectacle présenté en début de soirée tandis que l’auteure-compositrice-interprète Amélie Veille et ses invités (ci-dessus) occupaient la scène Ford et…

Pantaléon

…que le trio franco-ontarien Pantaléon jouait sur la scène Loto-Québec de longues envolées musicales planantes qui m’ont plu.

Maxime Gabriel

À 21h, la scène La Presse+ accueillait le hip-hop de Maxime Gabriel

Ariane Moffatt

…tandis que l’auteure-compositrice pop Ariane Moffatt donnait le spectacle en vedette ce soir sur la scène Bell, dédié aux victimes de la tuerie d’Orlando.

Jusqu’ici, j’avais trouvé un moyen de me faufiler dans la foule de la place des Festivals même lorsque j’y arrivais alors qu’un spectacle était commencé. Pas ce soir. La foule était tellement compacte qu’il m’a fallu regarder la majorité du spectacle sur les écrans géants disposés ça et là.

Afin d’avoir le temps d’éditer le vidéo relatif à Vianney, j’ai quitté le site des FrancoFolies plus tôt ce soir, juste le temps de photographier…

Les Chiens

…le trio Les Chiens sur la scène Loto-Québec…

Simon Kingsbury

…et Simon Kingsbury, accompagné de ses musiciens, sur la scène SiriusXM.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150 mm F/2,8
1re photo : 1/400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 120 mm
2e  photo : 1/640 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 40 mm
4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 150 mm
5e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
6e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 150 mm
7e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 43 mm

Les clips vidéos ont été réalisés avec le même appareil et un objectif M.Zuiko 40-150 mm R


Cliquez sur 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, pour consulter les reportages photographiques de l’édition des FrancoFolies de cette année-là.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| Culture, FrancoFolies, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 14 juin 2016

15 juin 2016

Enfin une température de saison. Vers 19h40, à mon arrivée sur le site des FrancoFolies, il fait encore 22°C. Il me reste vingt minutes pour croquer sur le vif les trois spectacles simultanés qui se termineront à 20h.

Luciole

D’abord la Française Lucile Gérard, alias Luciole, sur la scène SiriusXM…

Alexe Gaudreault

…la chanteuse pop québécoise Alexe Gaudreault sur la scène Bell…

Zaza Fournier

…et Zaza Fournier, venue de France présenter un spectacle plein d’imagination et de fantaisie.

Patrice Michaud

À 20h, les festivaliers sont de nouveau sollicités par trois spectacles concurrents.

D’abord Patrice Michaud, sur la scène Ford, présente sa pop séduisante…

Vox Sambou

…tandis que Vox Sambou propose de nouveau sur la scène Hydro-Québec la musique métissée présentée à 18h.

Vianney

Avant même le début des FrancoFolies de cette année, la rumeur courrait déjà que Vianney était un artiste à voir. Voilà pourquoi je me suis empressé d’aller l’entendre.

Vianney Bruneau (c’est son nom) joue seul sur scène. Lorsqu’il a besoin de déployer un écrin orchestral, il prend quelques instants pour créer devant nous un échantillon musical qu’il fait jouer en boucle par un synthétiseur actionné du pied. Cet échantillon devient alors un des accompagnements dont il a besoin. Et ainsi de suite pour tous les autres instruments qui lui sont nécessaires. La percussion échantillonnée nait en tapant du pied ou en frappant sa guitare. Une fois cette orchestration réalisée, il est libre de chanter et de danser sur scène.

Il n’a probablement pas inventé cette technique mais il y excelle.

Mes espions ne m’avaient pas trompé; Viannay est effectivement un chanteur pop sympathique à découvrir. Il se produira de nouveau le mercredi 15 juin (le jour de la publication du texte que vous lisez) à 19h sur la petite scène SiriusXM.

Scarecrow

À 21, c’est plus simple; seulement deux concerts concurrents. D’abord le groupe toulousain Scarecrow présente un hip-hop très original qui, par moments, m’a rappelé le groupe américain ZZ Top (pour sa basse obstinée, à droite sur la photo). Intéressant.

Le Repère des affamés

Sur mon chemin vers la scène Bell, je me prends une Guédille de homard de Gaspésie (pour 12,50$ ou 8,6€) à la cantine mobile Le Repère des affamés stationnée près de cette place. Un employé y mangeait de sa propre cuisine de rue, ce qui est toujours bon signe.

Dumas

Tout en me régalant, j’assiste au spectacle dansant que Dumas — habituellement plus rock que disco — avait préparé pour l’occasion.

Mauves

Une heure plus tard, c’est le tour du groupe psychédélique Mauves de se produire sur la scène Loto-Québec.

En raison de la température agréable, presque toute l’assistance était assise sur le gazon (que quelques-uns, justement, étaient en train de fumer).

Barcella

Puis je m’attarde au spectacle intelligent et plein d’ironie de Barcella sur la scène SiriusXM.

Hamza

De 23h à 23h15, j’assiste au concert du Belge Hamza, immobile derrière sa console.

Overbass

Finalement, je prends quelques photos d’Overbass avant de rentrer chez moi.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 120 mm
  2e  photo : 1/640 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 40 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 150 mm
  5e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
  6e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 150 mm
  7e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 43 mm
  8e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 40 mm
  9e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 40 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 150 mm
11e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 40 mm
12e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 150 mm
13e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 90 mm
14e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 4000 — 55 mm


Cliquez sur 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, pour consulter les reportages photographiques de l’édition des FrancoFolies de cette année-là.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :