Le Festival de jazz de Montréal — le 2 juillet 2016

3 juillet 2016
Autobahn

À mon arrivée au Club Jazz du Casino de Montréal, un peu après 18h, le Swing Tonique Jazz Band rappelait les bonnes vieilles parades de cuivres de la Nouvelle-Orléans.

Samito et ses musiciens
Samito

Puis, je me rends entendre le chanteur, compositeur, guitariste et claviériste québécois Samito (d’origine mozambicaine) sur la scène Turkish Airline. Ce dernier est l’artiste Révélations 2015-2016 en musique du monde.

Sa musique agréable et dansante sera mon premier coup de cœur de la soirée.

France D’Amour
France D’Amour et Patrick Lavergne

Pendant ce temps, la rockeuse France D’Amour présente l’album Bubble Bath and Champagne 2 sur la scène RioTinto.

Mariachi Flor de Toloache

Toujours de 20h à 21h, le troisième spectacle simultané est celui de sextuor féminin Mariachi Flor de Toloache sur la scène Hyundai.

Bears of Legend

À 21h, le grand spectacle de la soirée fut celui de Bears of Legend, originaire de Shawinigan.

Les sept musiciens du groupe se sont assuré les services d’une chorale afin d’en mettre plein les oreilles des festivaliers venus les entendre à la place des Festivals.

Deux autres spectacles leur faisaient concurrence…

Popa Chubby

…le hard-blues du New-Yorkais Popa Chubby devant la foule la plus nombreuse jusqu’ici sur le parterre de la scène Bell…

Afrodizz

…et la formation montréalaise Afrodizz sur la scène du Club Jazz du Casino de Montréal.

Baba Zula
Soliste de Baba Zula

À 22h, France D’Amour et Mariachi Flor de Toloache donnaient une reprise de leur spectacle respectif alors que le groupe pop turc Baba Zula présentait le sien sur la scène Turkish Airlines.

L’exotisme des costumes, les harmonies orientalisantes et les instruments aux sonorités particulières contribuèrent à donner une grande originalité à ce groupe (qui fut mon second coup de cœur de la soirée).

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
  2e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 150 mm
  3e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 150 mm
  4e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 67 mm
  5e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 57 mm
  6e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
  7e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 150 mm
  8e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 100 mm
  9e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 150 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 4000 — 142 mm
11e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 150 mm


Cliquez sur 2016, 2015, ou 2012 pour consulter les reportages photographiques de l’édition du Festival de jazz de cette année-là.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Culture, Festival de jazz | Mots-clés : , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 16 juin 2016

17 juin 2016

Autre journée chaude et ensoleillée.

Samito et La Bronze

À mon arrivée sur le site vers 17h35, Samito (à gauche) et La Bronze (au centre) entamaient la deuxième moitié de leur spectacle que j’ai écoutée à l’écart, à une centaine de mètres de la scène, en raison d’une sonorisation excessive.

Rookie Rook et la Compagnie

À 18h, Rookie Rook et la Compagnie présentaient leur reggae mélodieux sur la scène Hydro-Québec.

Une heure plus tard, les festivaliers étaient sollicités par trois spectacles concurrents.

Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant

En premier lieu, Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant chantaient l’amour sur la scène de la Zone Molson devant une assistance malheureusement dissipée…

Nicolas Pellerin et les Grands hurleurs

…tandis que Nicolas Pellerin et les Grands hurleurs, sur la scène Bell, présentaient leur répertoire néotrad…

Caroline Savoie

…et que l’Acadienne Caroline Savoie se produisait sur la scène SiriusXM.

À 20h, même dilemme. Alors que Rookie Rook et la Compagnie effectuaient une reprise de leur spectacle présenté plus tôt…

Rémi Chassé

Rémi Chassé, sur la scène Ford, présentait son pop-rock accrocheur…

Les Hôtesses d’Hilaire

…tandis que le soliste Les Hôtesses d’Hilaire y allait d’une longue dissertation sur fond musical (du moins lors de mon passage devant la scène Loto-Québec).

À 21h, deux spectacles simultanés.

Alpha Blondy & The Solar System

Sur la scène Bell, le reggae survitaminé d’Alpha Blondy faisait danser la foule de la place des Festivals…

MHD

…tandis que le jeune rappeur parisien MHD réunissait la plus importante et la plus enthousiaste assistance parmi celles réunies à ce jour devant la scène La Presse+.

La clameur publique accueillait les premières notes de ses pièces musicales et la foule chantait en chœur ses grands succès.

Assiégée par une centaine d’amirateurs pendant plus de trente minutes après son spectacle, la vedette ne put quitter les lieux que sous escorte policière (ce que ne je n’avais jamais vu jusqu’ici aux FrancoFolies).

Radio Elvis

À 22h, le trio parisien pop Radio Elvis occupait la scène Loto-Québec…

Marie-Ève Roy

…pendant que Marie-Ève Roy, sur la scène SiriusXM, présentait les chansons de son premier opus, Blue Nelson.

Rednext Level

À 23h, sur le chemin de mon retour à la maison, je croque sur le vif le duo hip-hop Rednext Level sur la scène La Presse+…

Francis Faubert

…et l’auteur-compositeur de folk-rock garage Francis Faubert sur la scène Ford.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 120 mm
  2e  photo : 1/640 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 40 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 150 mm
  5e  photo : 1/80 sec. — F/3,2 — ISO 200 — 40 mm
  6e  photo : 1/320 sec. — F/3,2 — ISO 1000 — 150 mm
  7e  photo : 1/100 sec. — F/3,2 — ISO 500 — 43 mm
  8e  photo : 1/100 sec. — F/3,2 — ISO 500 — 40 mm
  9e  photo : 1/100 sec. — F/3,2 — ISO 6400 — 40 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 150 mm
11e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 40 mm
12e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 150 mm
13e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 90 mm


Cliquez sur 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, pour consulter les reportages photographiques de l’édition des FrancoFolies de cette année-là.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 12 juin 2015

15 juin 2015

Depuis le 11 juin et ce, jusqu’au 20, le quartier des festivals de Montréal vibre au son des FrancoFolies.

Le tout débutait jeudi soir par le spectacle d’ouverture de Radio Radio que je n’ai pas vu.

Conséquemment, le petit compte-rendu ci-dessous concerne le deuxième soir.

Samito

À 18h, le premier concert que j’ai assisté fut celui de Samito, originaire du Mozambique. Charismatique, celui-ci présentait son répertoire agréable et rythmé sur la scène Hydro-Québec.

Jeffrey Piton

À 19h, le québécois Jeffrey Piton animait la scène Bell…

Yves Desrosiers

… alors qu’Yves Desrosiers se présentait au Pub Richard’s…

Antoine Chance

…et que le Belge Antoine Chance leur volait la vedette sur la scène Sirius par son charisme sans prétention, son humour, des mélodies faciles et ses textes bien écrits. Ce fut mon coup de coeur de la soirée.

Caravane

De la ville de Québec, Caravane présentait à 20h son rock-blues teinté de folk sur la scène Ford.

Félix Dyotte

Pendant ce temps, Félix Dyotte (ex-chanteur de Chinatown) présentait ses chansons pop.

Place des festivals
Koriass

À 21h, toujours sous la pluie, le rappeur Koriass et ses invités (dont Karim Ouellet) bénéficiaient de la plus importante et de la plus enthousiaste foule de la soirée.

La Bonze

Pendant ce temps, la chanteuse Nadia Essadiqi (sous le nom de La Bonze), présentait son répertoire avec toute l’intensité qu’on lui connait.

Pierpoljak

Sur la scène Loto-Québec, à 22h, le français Pierpoljak entonnait ses rythmes reggae…

Baden Baden

…alors que le groupe parisien Baden Baden se produisait sur la scène SiriusXM.

Puis, après quatre heures passées sous la pluie, se rentre à la maison.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 150 mm
  2e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 150 mm
  3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 40 mm
  4e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 40 mm
  5e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
  6e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 150 mm
  7e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 55 mm
  8e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 85 mm
  9e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 125 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 120 mm
11e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 40 mm


Cliquez sur 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, pour consulter les reportages photographiques de l’édition des FrancoFolies de cette année-là.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| FrancoFolies, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :