Les fleurs de pavot

20 juillet 2013
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

La fleur du pavot apparait d’abord sous forme de bouton qui retombe le long de la tige. Au moment de l’éclosion, les deux sépales se séparent et libèrent la fleur fripée : celle-ci met un certain temps à se défroisser.

La fleur est souvent très colorée; rouge (parfois teinté de blanc ou de noir à son centre), rose, orange, jaune, bleu ou blanc. Ses pétales, généralement au nombre de quatre, sont satinés et légèrement froissés. Entouré de nombreuses étamines chargées de pollen, le pistil est une capsule souvent courte et renflée, portant à son sommet des stigmates disposés comme les rayons d’un cercle.

La plante produit un latex blanc. Les plans les plus anciens proviennent de Suisse. Selon les archéologues, le pavot aurait gagné l’Asie grâce aux Arabes, vers le XIIIe siècle avant notre ère.

Références :
Opium et pavot
Pavot

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif Lumix 20 mm F/1,7 ou M.Zuiko 45 mm F/1,8
1re photo : 1/800 sec. — F/5,6 — ISO 200 — 20 mm
2e  photo : 1/400 sec. — F/5,0 — ISO 200 — 45 mm
3e  photo : 1/1000 sec. — F/6,3 — ISO 200 — 20 mm
4e  photo : 1/2000 sec. — F/5,0 — ISO 200 — 45 mm
5e  photo : 1/1000 sec. — F/6,3 — ISO 200 — 20 mm
6e  photo : 1/160 sec. — F/5,0 — ISO 200 — 45 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| Botanique, Fleurs | Mots-clés : , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Opium et pavot

22 novembre 2010
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Le pavot est une famille de plantes à fleur regroupant plusieurs espèces allant du coquelicot (photo ci-dessus) au pavot somnifère. Ce dernier possède deux variétés : le pavot blanc (surtout utilisé pour l’opium) et le pavot noir (surtout utilisé pour ses graines). Tous deux produisent de l’opium (pouvant contenir 10 à 16% de morphine et environ 3% de codéine).

Selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, en 2009, la surface totale des plantations de pavot dans le monde est de 181 000 hectares, produisant 7 754 tonnes d’opium dont 92% proviennent de l’Afghanistan. Plus de la moitié des terres cultivables de ce pays sont utilisées à la production d’opium : celle-ci représente officiellement 60% de l’économie afghane, mais dans les faits, le tiers de l’économie réelle du pays.

Le pavot somnifère est aussi cultivé pour ses graines, généralement noires, qu’on peut se procurer dans n’importe quel supermarché, au rayon des épices. Dans les pays d’Europe centrale et d’Europe de l’Est, elles servent à aromatiser les pains et les pâtisseries. Le pain au pavot est consommé couramment dans les régions slaves et germaniques, notamment en Alsace.

La culture légale du pavot — pour la production de médicaments et pour celle des graines — est l’objet d’importantes mesures de sécurité. Les trois principaux pays producteurs sont la République tchèque (31 000 tonnes de pavot cultivé sur 70 000 hectares, soit 0,9% du territoire), suivie de près par la Turquie, et loin derrière, la France (5 500 tonnes de pavot).

Le pavot tchèque est essentiellement utilisé en boulangerie et en pâtisserie alors que celui de la France est exclusivement destiné à l’industrie pharmaceutique.


Références :
Opium
Pavot
Morillot J. Pavot — Champions, les Tchéques. La Revue 2010; no 6: 22.
Pavot somnifère

Détails techniques de la photo : Olympus OM-D e-m5, objectif Helios 85mm F/1,5 — 1/4000 sec. — F/1,5 — ISO 125 — 85 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Fait divers | Mots-clés : , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :