Covid-19 : la force du nombre

28 novembre 2020

En 2016, des chercheurs israéliens ont calculé le nombre de cellules dans le corps humain.

Selon leurs calculs, chacun d’entre nous est normalement formé de trente-mille-milliards de cellules corporelles.

Ces spécialistes de la quantification biologique ont entrepris de calculer le nombre de virus du Covid-19 chez une personne infectée.

Les mesures ont été effectuées chez le singe, puis extrapolées chez l’humain.

La première technique utilisée consiste à quantifier le nombre de copies du génome viral chez l’animal atteint. Cela comprend non seulement le génome de virus intacts mais également des copies provenant des débris de virus laissés par son système immunitaire.

La deuxième technique ne mesure que les virus intacts; leur nombre est déterminé in vitro par le nombre de cellules en culture contaminées par un prélèvement effectué chez cet animal.

En faisant le rapport entre les résultats obtenus par chacune de ces deux méthodes, les chercheurs ont estimé qu’une particule virale sur dix-mille est ‘active’. Les autres sont en réalité des virus morts ou des débris de virus.

Au moment d’éclater et de libérer son contenu, chaque cellule infectée contient environ cent-mille copies du virus. Ce qui correspond à dix pour cent de sa masse cellulaire.

Remarque : Les auteurs de l’étude présument qu’à l’intérieur des cellules infectées, la proportion de virus ‘actifs’ (un sur dix-mille) est la même qu’à l’extérieur. Ce dont je doute.

En effet, il est probable que le système immunitaire attaque beaucoup plus facilement les virus libérés par la cellule piratée par le Covid-19 que ceux encore à l’intérieur de celle-ci.

Lorsque la cellule infectée se rompt sous la pression de sa production virale, on peut présumer que la presque totalité des virus libérés est prête à contaminer d’autres cellules, exception faite des virus viciés par une erreur de réplication de leur code génétique.

Au maximum de sa maladie, l’humain infecté produirait entre un et cent-milliards de particules virales.

La quantité maximale de virus (entiers ou sous forme de débris) obtenus par prélèvement nasal à l’aide d’un écouvillon est d’un million à un milliard. Dans la gorge, leur nombre maximal est moindre, soit entre dix-mille et cent-millions par écouvillon.

Officiellement, près de 62 millions de personnes ont contracté le Covid-19 jusqu’ici.

En incluant les personnes asymptomatiques, si on présume que la pandémie a contaminé cent-millions de personnes, le poids total de tous les virus de Covid-19 à travers le monde serait d’environ un kilogramme.

Références :
Covid-19 : combien de particules virales un être humain infecté par le SARS-CoV-2 renferme-t-il ?
SARS-CoV-2 (COVID-19) by the numbers
The total number and mass of SARS-CoV-2 virions in an infected person

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés au Covid-19, veuillez cliquer sur ceci

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Covid-19, Santé | Mots-clés : , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :