Peinture à la main — Le résultat

3 août 2010

À l’intérieur du Temple des ancêtres de la famille Chen, à Guangzhou, se trouve une boutique d’artisanat dans laquelle un artiste créait sur place, des œuvres à l’encre de Chine en n’utilisant que ses mains. Seule la calligraphie est réalisée au pinceau.

Dans l’oeuvre ci-contre — haut de 32 cm — les oiseaux sont faits avec ses ongles, le feuillage avec le côté externe de ses doigts, les chûtes d’eau à l’aide d’un mouvement rapide de plusieurs doigts vers le bas, etc. (Note : Cliquez sur l’image pour l’agrandir).

La vidéo ci-dessous donne un aperçu de sa méthode.

Détails techniques :

Panasonic GH1, objectif Lumix 14-45mm — 1/1250 sec. — F/4,8 — ISO 160 — 23 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Photos de Chine — 中国, Photos de Guangzhou — 广州, Photos de voyage | Mots-clés : , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Peinture à la main — La méthode

3 août 2010

 

 
Ceci est un extrait de la vidéo consacrée à Guangzhou.

Détails techniques : Panasonic GH1, objectif Lumix 14-45mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Photos de Chine — 中国, Photos de Guangzhou — 广州, Photos de voyage, Vidéos | Mots-clés : , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Le temple des ancêtres de la famille Chen

2 août 2010
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Il s’agit d’un édifice en briques grises bâti en 1894 et dont la structure est en métal. L’arête des toits est décorée de sculptures en calcaire qu’on s’affairait à peindre de couleurs vives au moment de notre visite. Par endroits, ces sculptures sont surplombées de miniatures en céramique.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Des sculptures en brique sont encastrées dans ses murs extérieurs.

Le temple servait de lieu de rassemblement aux Chen de cette province (Jiangsu) venus pour honorer et vénérer leurs ancêtres. Il servait aussi de résidence temporaire pour les descendants de cette grande famille de passage à Guangzhou pour diverses raisons. C’est un des rares lieux de culte épargnés lors de la révolution culturelle.

Détails techniques : 
Panasonic GH1, objectif Lumix 14-45mm
Photo du haut : 1/320 sec. — F/8,0 — ISO 100 — 28 mm
Photo du bas   : 
1/250 sec. — F/7,1 — ISO 100 — 40 mm

Cliquez ici pour voir le diaporama duquel ces photos sont extraites.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Photos de Chine — 中国, Photos de Guangzhou — 广州, Photos de voyage | Mots-clés : , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Chine — Guangzhou (Canton)

27 juillet 2010

 

 
À 7h40, notre avion décolle pour parcourir les 723 km qui séparent Guilin de Guangzhou (connue aussi sous le nom de Canton). Celle-ci est la troisième ville la plus peuplée du pays, avec ses 6,5 millions d’habitants (dix millions dans la zone métropolitaine).

Au programme de la journée, une seule activité est prévue : la visite du Temple des ancêtres de la famille Chen.

Il s’agit d’un édifice en briques grises bâti en 1894 et dont la structure est en métal. Des sculptures en brique sont encastrées dans ses murs extérieurs. L’arête des toits est décorée de sculptures en calcaire qu’on s’affairait à peindre de couleurs vives au moment de notre visite. Par endroits, ces sculptures sont surplombées de miniatures en céramique.

Le temple servait de lieu de rassemblement aux Chen de cette province (Jiangsu) venus pour honorer et vénérer leurs ancêtres. Il servait aussi de résidence temporaire pour les descendants de cette grande famille de passage à Guangzhou pour diverses raisons. C’est un des rares lieux de culte épargnés lors de la révolution culturelle.

Le temple est doté d’un petit musée et d’une boutique d’artisanat. Dans cette dernière, un artiste créait, sur place, des œuvres à l’encre de Chine en n’utilisant que ses mains (c’est-à-dire sans pinceau).

Les deux œuvres que j’y ai achetés (le paysage à l’encre et l’aquarelle aux fleurs orangées) m’ont coûté la somme pharaonique… de 30$ (environ 22 euros). Le premier mesure 32 cm, alors que le rouleau de l’aquarelle fait 92 cm de hauteur.

Nous prenons ensuite le repas du midi dans un restaurant dont on voit, dans la vidéo, deux exemples de nourriture vivante disponible. Puis nous aménageons à l’hôtel White Swan dont je visite la galerie marchande, consacrée à la vente d’objets de luxe.

Le reste de l’après-midi étant libre, j’explore les environs de l’hôtel. Je croise alors des commerces de marchandise en vrac et je termine mon excursion au port de Guangzhou.

Ce port est la source d’approvisionnement des restaurants en poissons, crustacés et fruits de mer vivants. Les arrivages sont partagés d’abord entre différents grossistes équipés sur place d’aquariums. Puis ces derniers fournissent aux restaurateurs ce dont ils ont besoin pour offrir à leur clientèle des produits de la mer ultra-frais.

En effet, dans certains restaurants (comme celui dans lequel nous avons mangé plus tôt), le client peut choisir lui-même le poisson ou le crustacé qui lui sera apprêté et servi quelques minutes plus tard.

Dans les villes relativement près de la mer comme Guangzhou, les aquariums de restaurants regorgent de poissons frais, alors que dans les villes situées loin des côtes, cette pratique est moins courante et il n’est pas rare de voir des poissons morts parmi ceux offerts.

La vidéo se termine par des images nocturnes de la rivière des Perles (qui traverse Guangzhou) vue de ma fenêtre.


Voir aussi : Liste des diaporamas de Chine

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Photos de Chine — 中国, Photos de Guangzhou — 广州, Photos de voyage, Vidéos | Mots-clés : , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :