Les FrancoFolies de Montréal — le 11 juin 2018

12 juin 2018

Voici mon petit reportage photographique d’une bonne partie des spectacles gratuits aux FrancoFolies de Montréal, le lundi 11 juin 2018.

Dans l’ordre, mes spectacles favoris ont été ceux de Valery Vaughn, Xavier Caféine, et Angèle. Une mention spéciale pour Gabrielle Goulet, très sympathique.

Angèle (Belgique)
Josman (France)
Gabrielle Goulet (Ontario)
Félix Dyotte
Stéphanie Blais du groupe Post Script (Alberta)
Sara Dufour (du spectacle La Traversée)
Shawn Jobin (du spectacle La Traversée)
Xavier Caféine
Deux des membres du quatuor Les Respectables
Zen Bamboo
Debbie Tebbs
Jacques-Alphonse Doucet (invité au spectacle de Debbie Tebbs)
Scène du spectacle de Kevin Parent
Kevin Parent
Duo Valery Vaughn (au centre, le guitariste invité Olivier Langevin)
Laurence-Anne (invitée par Valery Vaughn)
David Marchand (invité par Valery Vaughn)
Slam (ou Body surfing)
Mara Tremblay (invitée par Valery Vaughn)
Automélodi

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 mark II, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 150 mm
  2e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 125 mm
  3e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 115 mm
  4e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 120 mm
  5e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 95 mm
  6e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 150 mm
  7e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 150 mm
  8e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 150 mm
  9e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 57 mm
10e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 45 mm
11e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 95 mm
12e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 110 mm
13e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 45 mm
14e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 150 mm
15e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 40 mm
16e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 4000 — 150 mm
17e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 67 mm
18e  photo : 1/50 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 40 mm
19e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 60 mm
20e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 40 mm

Les FrancoFolies de Montréal — le 11 juin 2018
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies 2018, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


FrancoFolies 2013 : Jour 6

20 juin 2013
Kevin Parent
Cardinal
Aqua Negra
Fauve
Ponctuation

Puisque je travaillais jusqu’à 21h, je suis arrivé vers 21h30 à la Place des festivals, où Kevin Parent donnait le grand spectacle de la soirée.

Depuis des années, toutes mes photos sont prises à main levée. Conséquemment, celles prises à une grande distance manquent parfois de netteté. Dans la vidéo du grand spectacle d’hier, c’était le cas des photos d’Isabelle Boulay et de Laurence Jalbert. Mais aujourd’hui, j’ai été agréablement surpris de voir, à l’écran de mon ordinateur, la netteté de la photo de Kevin Parent, pourtant prise sur la rue Balmoral, à 40m du chanteur.

Durant la première moitié de ce spectacle, le groupe Cardinal se produisait sur l’esplanade de la Place des Arts. Dans le programme du festival, on qualifie leur musique de rock indé francophone. Ils m’ont fait penser à un rock progressif plutôt mélodieux. J’ai trouvé le tout suffisamment intéressant pour me procurer leur premier enregistrement, composé de six morceaux, produit à compte d’auteur.

À 22h, deux spectacles entraient en concurrence avec la seconde moitié de celui de Kevin Parent. D’abord le duo hip-hop montréalais Aqua Negra sur la scène La Presse+. Puis, sur la scène Loto-Québec, un groupe français d’avant-garde appelé Fauve.

Dans ce dernier cas, c’est ce que j’ai vu de plus original depuis le début des FrancoFolies. Imaginez une scène peu éclairée, au fond de laquelle on projette des photos glauques. La scène elle-même est peuplée de musiciens (surtout des claviéristes) et de leurs ombres.

Entre eux, d’un pas alerte, se promène un récitant (qu’on distingue dans la photo ci-dessus par le capuchon qu’il porte). Celui-ci ne chante pas : il débite rapidement, de manière non rythmée, le récit de ses angoisses et de ses pensées.

Après dix minutes, j’en avais assez. Mais à bien y penser, j’avais tort; il s’agit au contraire d’un concept très intéressant, qui s’apparente à une installation de sculpture contemporaine.

À 23h, la scène Ford accueillait le duo rock garage Ponctuation.

Mes préférés : Fauve (or, malgré tout) et Cardinal (argent).

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm R
1re photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 1600 — 150 mm
2e  photo : 1/80 sec. — F/4,0 — ISO 400 — 40 mm
3e  photo : 1/80 sec. — F/4,0 — ISO 1250 — 40 mm
4e  photo : 1/200 sec. — F/4,8 — ISO 2000 — 85 mm
5e  photo : 1/80 sec. — F/4,0 — ISO 800 — 40 mm

FrancoFolies 2013 : Jour 6
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies 2013, Musique | Mots-clés : , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


FrancoFolies de Montréal – Aperçu du Jour 3

10 juin 2012
Grenadine
Kevin Parent
Amylie
Groovy Aardvark
Bodh’Aktan
Galaxie

Pour cette troisième journée des FrancoFolies, je suis coincé : je travaille jusqu’à 18h. Puis dès 19h30, j’assite au premier volet d’une intégrale des symphonies de Brahms jouées par l’Orchestre métropolitain. D’ici là, je papillonne d’une scène à l’autre pour y prendre quelques photos tout en mangeant un Hot-Dog acheté sur la rue.

À mon arrivée à proximité de la scène SiriusXM, la chanteuse Amylie y chante un morceau entrainant, frais et pétillant comme une flûte de champagne. Le répertoire de cette chanteuse est composé de chansons pop avec un accent rétro et une touche électro.

Sans attendre le reste, je me dirige vers le Pub urbain Molson M pour y apercevoir Kevin Parent. Malgré une popularité qui lui aurait permis de jouer sur une des grandes scènes du festival, ce chanteur a préféré s’offrir un spectacle intime devant les dizaines de privilégiés qui ont réussi à prendre place sous cette tente, tandis qu’au moins un millier de personnes supplémentaires s’entassent à l’extérieur pour l’entendre et l’entrevoir.

Pendant ce temps, Amylie et ses musiciens se produisent sur la Place des festivals. Le temps de quelques photos et je dois me rendre prestement à la Maison symphonique de Montréal

Après deux symphonies de Brahms, je retourne aux FrancoFolies. Un seul adjectif pour qualifier le reste de la soirée : énergique.

D’abord l’énergie brute de Groovy Aardvark, un groupe punk/rock alternatif francophone, originaire de Longueil. La Place des festival est pleine de monde. Devant la scène, au moins trois personnes font du « body surfing » sur une foule enthousiaste.

À 22h, Bodh’aktan, un groupe de la Côte-Nord du Québec, se produit sur l’esplanade de la Place des Arts. Ce groupe joue de la musique inspirée des reels écossais et irlandais. Leur spectacle endiablé est une suite de danses et de musique à boire. Pas de longues présentations. Pas de ballade pour reprendre son souffle. Une heure d’énergie brute, sans répit.

Dans ce que j’ai entendu jusqu’ici cette année aux FrancoFolies, Bodh’aktan est mon coup de cœur. Si vous aimez la musique trad, courez entendre ce groupe remarquable, de préférence dans un lieu où l’on peut danser.

De 23h à minuit, le groupe Galaxie se produit sur la scène Ford enfumée. Puisque je dois rentrer me coucher, je prends quelques photos et je m’engouffre dans le métro.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm R
1re photo : 1/100 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 40 mm
2e photo  : 1/250 sec. — F/5,3 — ISO 4000 — 120 mm
3e photo  : 1/200 sec. — F/5,0 — ISO 320 — 100 mm
4e photo  : 1/160 sec. — F/4,7 — ISO 3200 — 74 mm
5e photo  : 1/100 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 40 mm
6e photo  : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 2500 — 125 mm

FrancoFolies de Montréal – Aperçu du Jour 3
Votre évaluation :

3 commentaires

| Culture, FrancoFolies 2012, Musique | Mots-clés : , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :