Festival international de jazz de Montréal : le 29 juin 2015

30 juin 2015

Le 29 juin, je croyais finir de travailler à 21h, mais c’était plutôt à 19h (les heures d’ouverture de l’établissement ayant changé).

Je décide donc de passer chez moi chercher mon appareil photo et d’aller faire un tour au Festival de jazz (où je ne suis pas allé depuis longtemps).

Ce festival étant celui qui dispose du meilleur budget de fonctionnement, ce qui me frappe en arrivant, ce sont ses fonds de scène qui sont beaucoup mieux décorés que ceux des FrancoFolies.

Just Wôan

À mon arrivée vers 20h55, Just Wôan termine son concert sur la scène Bell.

Guy Bélanger et ses musiciens

À deux pas, sur la scène Radio-Canada Sony, l’harmoniciste Guy Bélanger commence le sien, accompagné de musiciens de différentes régions du Québec.

M. Bélanger est le récipiendaire 2014 du Maple Blues Award, décerné au meilleur harmoniciste du Canada.

Des trois concerts concurrents de 21h à 22h, c’est celui-ci qui aura ma préférence.

Youngblood Brass Band

Le deuxième de ces concerts est celui, bruyant, du Youngblood Brass Band sur la scène TD.

Nomadic Massive

Nomadic Massive complète ce trio au Club Jazz du Casino de Montréal, situé au peu à l’écart du site proprement dit du festival.

Franky Selector

À 22h, le Montréalais Franky Selector est à l’affiche sur la scène Bell…

Alex Pangman
Alex Pangman, de nouveau

…alors que sur la scène Rio Tinto Alcan, l’Ontarienne Alex Pangman présente des chansons des années 1920-1930.

Je ne sais pas si la chanteuse a amené avec elle son propre éclairagiste ou c’est celui prêté d’office par le festival, mais son travail de cet artisan est remarquable.

Andréa Blaze

Pendant ce temps, au restaurant Balmoral de la Maison du festival, Andréa Blaze présente son tour de chant.

À 23h, Guy Bélanger et Youngblood Brass Band remontent sur scène. Ayant déjà vu leurs performances respectives, je rentre chez moi.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
1re photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 125 mm
2e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 40 mm
3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 40 mm
4e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 46 mm
5e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 40 mm
6e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 150 mm
7e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 150 mm
8e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 5000 — 150 mm


Cliquez sur 2016 ou sur 2015 pour consulter les reportages photographiques de l’édition du Festival de jazz de Montréal de cette année-là.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| Culture, Festival de jazz 2015, Musique | Mots-clés : , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


FrancoFolies de Montréal – Aperçu du Jour 4

11 juin 2012
David Jalbert
Patrick Groulx et ses invités
Propofol
Alaclair Ensemble
Just Wôan
Kaïn
Marc Déry (en tant qu’invité de Kaïn)
Sagot

Après le travail, je suis passé chez moi pour me changer et je suis arrivé sur le site des FrancoFolies vers 19h30.

David Jalbert donnait alors un récital de ses compositions attachantes au Pub urbain Molson M devant une assistance presque aussi nombreuse que Kevin Parent, la veille, au même endroit.

Durant ce temps, sur la Place des festivals, Patrick Groulx présentait des artistes de la relève. Même si je n’aime pas — mais vraiment pas du tout — l’humour de M. Groulx, je dois avouer qu’il chante bien. L’idée d’offrir une occasion à de jeunes artistes de se faire connaitre et prendre de l’expérience est excellente. Le résultat était évidemment inégal comme on peut s’y attendre avec ce genre d’initiative.

À 20h, les festivaliers avaient le choix entre trois spectacles simultanés : celui du trio électro-rock Propofol (sur la scène SiriusXM), le show hip-hop du collectif Alaclair Ensemble (sur la grande scène Ford), et enfin le camerounais Just Wôan (sur la scène Hydro-Québec).

Des trois, ma préférence allait à ce dernier, en raison de l’éventail plus large des styles musicaux utilisés (du jazz à la musique du monde) et des présentations intéressantes de ses chansons. J’ai donc combiné l’utile à l’agréable en prenant le repas du soir à la cafeteria Commensal, de laquelle on pouvait entendre le spectacle du chanteur africain.

À 21h, les FrancoFolies donnaient l’occasion au groupe Kaïn de célébrer leur dixième anniversaire devant une foule immense de festivaliers conquis d’avance. Quelle merveilleuse occasion de se rappeler la veine mélodique apparemment inépuisable de ce groupe sympathique. Parmi les invités à ce spectacle de deux heures, Bourbon Gautier, Marc Déry (photo ci-dessus) et Sébastien Plante (du groupe Les Respectables).

Au cours de la deuxième heure du spectacle de Kaïn, Julien Sagot (le percussionniste de Karkwa) se produisait sur l’esplanade de la Place des Arts. J’y suis allé quelques minutes, pour ensuite retourner à Kaïn et finalement décider, sans attendre la fin du spectacle, d’aller me coucher.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm R
1re photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 5000 — 150 mm
2e photo  : 1/125 sec. — F/4,5 — ISO 250 — 58 mm
3e photo  : 1/80 sec. — F/4,0 — ISO 400 — 40 mm
4e photo  : 1/160 sec. — F/5,0 — ISO 200 — 62 mm
5e photo  : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 2500 — 150 mm
6e photo  : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 800 — 150 mm
7e photo  : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 6400 — 150 mm
8e photo  : 1/100 sec. — F/4,2 — ISO 3200 — 49 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| Culture, FrancoFolies 2012, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :