Les feux d’artifice de la France à Montréal, le 23 juillet 2014

25 juillet 2014

 

 
Avant-propos

Pour des raisons de sécurité, on présente les feux Loto-Québec dans un parc d’attractions aménagé sur une île située à l’Est de Montréal. Cet isolement réduit considérablement les risques d’incendie.

À l’ouest d’un lac artificiel, les artificiers installent leur matériel. En face d’eux, de l’autre côté de ce lac, des estrades sont aménagées : le prix des billets y est d’environ 80$ (55 euros).

Théoriquement, c’est le meilleur endroit pour assister aux feux puisque ces derniers sont conçus pour être observés de ce point de vue.

Par contre, je filme les feux à 0,3km au sud-ouest de ce lac, d’un pont — le pont Jacques-Cartier — qui relie cette île à la métropole. L’endroit précis d’où je filme est représenté par le cercle rouge sur la carte ci-contre.

Cette distance et ce point de vue en hauteur me permettent d’avoir un champ de vision qui englobe à la fois les feux bas et une bonne partie de qui explose dans le ciel de Montréal.

Et parce que ce spectacle est filmé de côté, les feux près du sol sont toujours en bas, à droite de l’image, alors que les estrades, situées encore plus à droite, sont toujours hors champ.

Autre avantage : en été, les vents qui balaient la ville viennent du sud ou du sud-est. Conséquemment, jamais la suie et les gaz de combustion ne sont entrainés vers le pont où je me trouve.

Enfin, presque jamais.

Mercredi soir dernier, le vent venait au contraire de l’ouest. Mais un soudain changement de direction s’est produit précisément au moment où on venait de faire exploser des feux qui tombent lentement.

Sur le pont, des milliers de tisons brulants ont alors bombardé les spectateurs dont une bonne partie s’étaient recroquevillés en petit bonhomme afin de se protéger (à 2:43 dans la vidéo).

Personnellement, je regrette moins la dizaine de brulures d’un millimètre de diamètre qui ont troué mon coupe-vent que de ne pas avoir eu la présence d’esprit de photographier la légère panique qui s’était emparée des gens autour de moi.

Bref, beaucoup plus de peur que de mal.

Le spectacle

Sous le thème « Hommage à Nelson Mandella », les artificiers Brezac ont représenté la France.

Un spectacle caractérisé par ses feux variés, plusieurs paroxysmes et une longue et impressionnante finale pourraient très bien valoir à la France une des toutes premières places à cette compétition.

Détails techniques de la vidéo : Appareil photo Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 12mm F/2,0.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| Culture, International des Feux Loto-Québec 2014, Spectacle | Mots-clés : , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les feux d’artifice des États-Unis à Montréal, le 19 juillet 2014

21 juillet 2014

 

 
C’est sous le thème de « Nuit de terreur » que la firme américaine Melrose Pyrotechnics a choisi de représenter les États-Unis.

Ce thème se justifie en raison de la trame musicale — qu’on entend peu dans cette vidéo — composée de thèmes de films d’horreur et d’extraits de musique pop comme « Thriller » de Michael Jackson ou « Ghostbusters » de Ray Parker Jr.

Cette firme avait obtenu la première place à Montréal en 2006 et, en raison de la qualité du spectacle qu’elle nous a présenté samedi dernier, pourrait très bien se retrouver parmi les gagnants cette année.

Seule la finale un peu faible pourrait empêcher cette firme de remporter l’une ou l’autre des deux premières positions. Reste à voir ce que la France nous réserve mercredi, de même que l’Australie, samedi qui vient.

Détails techniques de la vidéo : Appareil photo Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 12mm F/2,0.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| Culture, International des Feux Loto-Québec 2014, Spectacle | Mots-clés : , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les feux d’artifice du Canada à Montréal, le 16 juillet 2014

17 juillet 2014

 

 
Fireworks Spectaculars d’Alberta et Royal Pyrotechnie du Québec se sont unis pour représenter le Canada à l’Internationale de feux Loto-Québec.

À mon avis, le résultat est un peu brouillon.

Hétéroclite comme le catalogue des produits offerts par un distributeur, ces feux ont montré le potentiel dont ces artificiers sont capables.

Ils furent variés, un peu trop bruyants à mon goût, mais probablement à l’image de ses créateurs, pleins de talent mais indisciplinés.

Détails techniques de la vidéo : Appareil photo Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 12mm F/2,0.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Culture, International des Feux Loto-Québec 2014, Spectacle | Mots-clés : , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Palmarès 2012 des Feux d’artifice Loto-Québec

5 août 2012

 

Note : Cliquez sur un des drapeaux pour voir la vidéo correspondante

Tel qu’anticipé, c’est finalement Atlas PyroVision Productions, représentant les États-Unis, qui a ravi cette année la première place (soit le Jupiter d’or) de la compétition internationale des feux d’artifice de Montréal.

Le Jupiter d’argent est allé à l’artificier portugais Grupo Luso Pirotecnia, tandis que la palme de bronze est allé aux Italiens de Vaccalluzzo (favoris du public).

Une mention spéciale a été décerné à la firme française Féérie pour la création de la meilleure trame sonore.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Culture, International des Feux Loto-Québec 2012, Spectacle | Mots-clés : , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


L’Italie à l’International des feux Loto-Québec

14 juillet 2011

 

 
Autrefois, mon coin favori pour voir les feux d’artifice à la Ronde, c’était à un endroit précis sur le pont Jacques-Cartier.

Mais depuis qu’on a décidé d’emprisonner deux millions de Montréalais dans le but d’empêcher quelques fous de se jeter du pont — ils se jettent maintenant sur les voies du métro, ce qui est plus pratique pour eux — mon endroit favori est sous le pont Jacques-Cartier, à l’intersection de Notre-Dame et De Lorimier.

Hier soir, c’était le tour de l’Italie. J’avais le choix entre bien entendre la musique et mal voir les feux, ou voir les feux correctement de loin mais sans musique. Voilà pourquoi vous n’entendrez pas la bande sonore du spectacle sur cet extrait de moins de deux minutes des feux italiens.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Spectacle, Vidéos | Mots-clés : , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :