FrancoFolies de Montréal — le 15 juin 2019

16 juin 2019

Malgré la pluie, je me suis rendu tôt ce samedi sur le site des FrancoFolies.

Cyril Mokaiesh

À mon arrivée vers 18h30, le lauréat 2012 et 2014 du Coup de Cœur de l’Académie Charles-Cros, Cyril Mokaiesh, présentait ses chansons à texte sur la scène Loto-Québec.

En parallèle, le spectacle prévu de 18h à 19h sur la scène Hydro-Québec — qui devait mettre en vedette les lauréats du concours Ma première Place des Arts — était annulé en raison de la pluie (ce qui est rare).

Chansonneurs de la destination Chanson fleuve
Mélodie Spear (et Émily Landry)
Tom Chicoine
Alex Météore

À 19h, je me suis réfugié au Quartier des Brasseurs de Montréal, la seule scène des FrancoFolies où les auditeurs sont protégés des intempéries.

À tour de rôle, on pouvait y entendre les Chansonneurs (sic) de la destination Chanson fleuve, un collectif de huit musiciens en résidence à Notre-Dame-des-Prairies (près de Joliette)

Caracol

Pendant ce temps, à la Place des Festivals, la musique de pop indie de Caracol fut une agréable surprise.

Laurence Castera

Le troisième des spectacles présentés concurremment de 19h à 20h fut celui de l’auteur-compositeur Laurence Castera, remarqué au télé-crochet La Voix en 2014.

Habituellement, quand les mouchoirs de papier dans mes poches sont complètement imbibés d’eau, c’est le signe qu’il est temps de me réfugier au sec quelque part. De 20h à 22h, à l’intérieur de la Place des Arts, j’ai donc lu une revue que j’avais apportée au cas où, manquant ainsi le spectacle de Dumas auquel j’aurais bien aimé assister.

Fuudge
David Bujold (de Fuudge)

À 22h, la pluie ayant cessé, j’ai passé quelques instants devant la scène Sirius XM pour y entendre le rock énergique et bruyant du groupe Fuudge.

FouKi et ses invités

Après avoir décidé de rentrer à la maison, je fais un détour par la Place des Festivals où, depuis 21h, FouKi et ses invités présentaient du rap devant une foule impressionnante compte tenu de la météo.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 mark II, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8 (2e, 3e, 4e et 5e photos) + multiplicateur de focale M.Zuiko MC-14 (les autres photos)
  1re photo : 1/125 sec. — F/4,0 — ISO 800 — 56 mm
  2e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 40 mm
  3e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 120 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 156 mm
  5e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 106 mm
  6e  photo : 1/200 sec. — F/4,0 — ISO 250 — 95 mm
  7e  photo : 1/125 sec. — F/4,0 — ISO 6400 — 140 mm
  8e  photo : 1/125 sec. — F/4,0 — ISO 4000 — 56 mm
  9e  photo : 1/200 sec. — F/4,0 — ISO 5000 — 105 mm
10e  photo : 1/125 sec. — F/4,0 — ISO 800 — 56 mm


Cliquez sur 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, pour consulter les reportages photographiques de l’édition des FrancoFolies de cette année-là.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 15 juin 2017

16 juin 2017

Je me suis rendu sur le site des FrancoFolies plus tôt aujourd’hui afin d’assister à la version acoustique d’un condensé du spectacle Windigo d’Alexandre Désilets, dont la version symphonique a été encensée par la critique.

Paupière

Cela se passait sur la scène de la Zone Coors Light, précédé, de 17h à 17h20, du trio électro pop Paupière.

Alexandre Désilets

Effectivement, Alexandre Désilets a offert un spectacle raffiné, intense et intéressant.

Sébastien Lacombe

De 18h à 19h, la scène Bell de la Place des Festivals laissait la vedette à Sébastien Lacombe.

VioleTT Pi

De 19h à 20h, le festival présentait en soliste VioleTT Pi, dont les thèmes sombres sont allégés par ses présentations humoristiques.

De 20h à 21h, les festivaliers étaient sollicités par deux offres simultanées. D’abord…

Laurence Nerbonne

…la musique pop de Laurence Nerbonne, assistée de ses musiciens, ses jeunes danseurs et ses invités, sur la scène Ford et…

Amylie

…la musique pop d’Amylie sur la scène SiriusXM.

Tryö
Tryö

À 21h, débutait le grand spectacle de la soirée mettant en vedette le quatuor français Tryö.

Ce groupe se caractérise par le soin de son écriture aux préoccupations sociale, sa musique plaisante et une mise en scène composée de différents tableaux (comme on en a un aperçu ci-dessus).

Caballero & Jeanjass

Pendant ce temps, de 21h à 22h, sur la scène Urbaine, le duo belge Caballero & Jeanjass reprenait leur spectacle hip-hop/rap présenté deux jours plus tôt sur la même scène.

Fuudge

Toutefois, de 22h à 23h — soit pendant que Tryö présentait la seconde partie de leur grand concert — c’était le tour de Fudge, qualifié de groupe de ‘stoner grunge psychédélique’.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/125 sec. — F/4,0 — ISO 500 — 56 mm
  2e  photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 1600 — 210 mm
  3e  photo : 1/400 sec. — F/4,0 — ISO 200 — 140 mm
  4e  photo : 1/250 sec. — F/4,0 — ISO 500 — 125 mm
  5e  photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 1250 — 130 mm
  6e  photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 4000 — 175 mm
  7e  photo : 1/125 sec. — F/4,0 — ISO 500 — 56 mm
  8e  photo : 1/250 sec. — F/4,0 — ISO 2500 — 120 mm
  9e  photo : 1/100 sec. — F/4,0 — ISO 5000 — 56 mm
10e  photo : 1/125 sec. — F/4,0 — ISO 1250 — 56 mm


Cliquez sur 2019, 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, pour consulter les reportages photographiques de l’édition des FrancoFolies de cette année-là.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :