Expo 2010 Shanghai (Zone A)

20 juin 2011

 

 
Sous le thème « Une meilleure ville, une meilleure vie », l’exposition universelle de Shanghai s’est tenue du 1er mai au 31 octobre 2010.

Avec ses 73 millions d’entrées — dont 94% de Chinois — ce fut l’exposition universelle la plus populaire de tous les temps. À elle seule, la journée du 16 octobre battit tous les records avec ses 1,03 million de visiteurs.

La contrepartie de ce succès fut d’interminables files d’attente. À titre d’exemple, il fallait compter au moins cinq heures avant de pouvoir visiter le pavillon de l’Arabie Saoudite. Or mercure atteignit plus de 32 degrés Celsius certains jours de septembre 2010 : vous pouvez imaginer la détermination de ceux qui visitèrent l’Expo en plein été…

Afin de rendre cette attente plus confortable, les autorités eurent recours à un procédé ingénieux. On sait que l’évaporation de l’eau est un processus endothermique, c’est-à-dire qu’il absorbe de la chaleur. On a donc installé une multitude de nébuliseurs qui pulvérisaient une bruine d’eau en direction des visiteurs sans jamais les atteindre. En effet, les gouttelettes étaient si petites qu’elles s’évaporaient immédiatement, créant ainsi un vent de fraîcheur à un coût beaucoup moindre que si on avait utilisé des climatiseurs.

Puisque le but de mon voyage à Shanghai était de visiter cette ville et, accessoirement, d’aller à l’Expo, je pris la résolution d’aller à l’exposition universelle seulement le soir, alors que les files d’attente étaient minimales. C’est ce qui explique que les photos que j’en ai rapportées furent toutes prisent de nuit.

Alors que les pavillons commerciaux étaient tous situés au nord de la rivière Huangpu (qui traverse Shanghai), les pavillons nationaux étaient répartis en trois zones situées au sud de cette rivière. En gros, les pavillons des pays orientaux étaient placés à l’est, les pavillons thématiques au centre, tandis que les pavillons de pays occidentaux étaient à l’ouest.

Chacune de ces zones ont fait l’objet d’un diaporama spécifique. Au total, ces trois diaporamas présentent 231 photos et presqu’une centaine de séquences vidéo en haute définition, faisant de ce blogue une importante source de renseignements en français relativement à l’Expo 2010.

Le diaporama publié aujourd’hui concerne les pavillons de la Zone A.

La photo qui sert de titre montre le Centre culturel, en forme de soucoupe volante. Haut de six étages (dont deux souterrains), ce pavillon thématique contenait, entre autres, des boutiques (au rez-de-chaussée), un aréna et un cinéma. Après avoir monté le long d’une rampe en spirale, les visiteurs accédaient à une vue panoramique de l’Expo.

L’image suivante est celle du pavillon de l’Arabie Saoudite qu’on distingue du Centre culturel par ses pilotis chromés, son toit plat (sur lequel étaient plantés des palmiers) et sa couronne servant d’écran lumineux.

À 0:15, on voit un des modèles de nébuliseurs dont j’ai parlé plus tôt, suivi d’un extrait d’un spectacle « multimédia » de musiciens saoudiens.

Avec ses 63 mètres de hauteur, le pavillon de la Chine était le plus élevé de tous les pavillons nationaux. Sa pyramide inversée était formée de 56 poutres rouges (représentant les 56 minorités ethniques du pays). À 0:26, on voit le socle sur lequel était bâti ce pavillon, de même que la silhouette des visiteurs le quittant, tard le soir.

Extérieurement, le pavillon de l’Inde se distinguait par son dôme végétalisé. À l’intérieur, on pouvait visiter une foire de produits artisanaux et assister à un spectacle holographique tridimensionnel sur l’histoire de ce pays.

Le pavillon d’Israël avait la forme de deux coquillages géants collés l’un sur l’autre : le premier, transparent, et l’autre, opaque. Dans le premier se trouvaient deux pages authentiques du plus important document scientifique du XXe siècle : le manuscrit d’Albert Einstein sur sa Théorie de la relativité générale. Pour n’importe quel amateur de science, être à 30 cm de la célèbre équation « e = mc2 » écrite de la main d’Einstein, c’est comme être face à face avec La Joconde de Léonard de Vinci.

La partie opaque de ce pavillon renfermait un dôme sous lequel était projeté un film montrant la contribution du peuple israélien au progrès technologique de notre civilisation. Une fois ce film terminé, la présentation se poursuivait sur l’écran individuel placé devant chaque spectateur et visait à présenter quelques citoyens de ce pays.

Puis nous passons devant le pavillon de la Corée du Sud et nous pénétrons dans celui du Népal, dont l’extérieur, spectaculairement beau, renferme une pagode entourée d’ateliers de différents artisans.

Le pavillon du Pakistan était centré sur deux thèmes : l’amitié sino-pakistanaise et la place importante des femmes dans la vie politique de ce pays. Ce dernier thème peut nous sembler étrange aujourd’hui mais on doit se rappeler que le Pakistan fut le premier pays musulman dirigé par une femme. La visite se terminait par une foire de produits artisanaux.

Si l’extérieur du pavillon du Qatar ressemblait à une forteresse, son intérieur prenait l’aspect d’un souk : on y présentait la culture et les richesses naturelles de ce pays côtier.

Autant le pavillon du Sri Lanka était simple, autant celui de Taïwan était spectaculaire, prenant la forme d’une gigantesque lanterne à l’intérieur de laquelle étaient projetées des images d’œuvres d’art chinois, réitérant ainsi la parenté culturelle de cette île avec la Chine continentale.

La dictature du Turkménistan était représentée par un pavillon de style « vintage »…

Le pavillon du Maroc est l’un des plus beaux et des plus intelligents que j’ai visités. Au rez-de-chaussée, les visiteurs étaient accueillis dans une cour intérieure caractérisée par le raffinement et la richesse de sa décoration. La visite se poursuivait au premier étage où, à tour de rôle, étaient présentés chacun des métiers qui avaient été mis à profit pour réaliser ce qui nous avait émerveillés plus tôt.

Note : Pour voir la carte officielle (en anglais) du site d’Expo 2010, cliquez sur ceci.


Voir aussi : Liste des diaporamas de Shanghai

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Photos de Chine — 中国, Photos de Shanghai — 上海, Photos de voyage, Vidéos | Mots-clés : , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Expo 2010 Shanghai (Zone B)

19 juin 2011

 

 
En principe, la zone C était réservée aux pavillons thématiques et aux services. Dans les faits, on y trouvait aussi quelques pavillons nationaux « orphelins ».

La vidéo débute par une vue de l’intérieur du taxi qui nous amène au site de l’exposition universelle (qu’on aperçoit de loin à travers la balustrade du pont).

Puis on voit un billet d’admission, l’intérieur d’un dépanneur (c’est-à-dire ce qu’on appelle « superette » en France), et une toilette.

Après un bref aperçu du pavillon du Pavillon thématique, nous visitons le pavillon du Brunéi (ou Brunei Durassalam), puis celui du Cambodge.

Puis nous passons devant le pavillon de l’Indonésie (peu éclairé), celui de la Malaisie (que nous voyons sous deux éclairages différents) et nous pénétrons dans celui des Philippines.

Puis on entrevoit le pavillon de Singapour, de la Thaïlande et de l’Australie et nous visitons le pavillon didactique des Nations Unies.

Tous les soirs, un spectacle musical mettait à profit des jets d’eau le long de la rivière Huangpu et le pont qui l’enjambe. L’illumination du pont était particulièrement réussi.

Pendant un bref instant, on voit de la rive opposée du Huangpu, là où se trouvaient les pavillons commerciaux (que je n’ai pas visités).

Puis nous voyons défiler des chars allégoriques dont la facture s’inspire des lanternes chinoises.

C’est ensuite le retour en autobus jusqu’au métro. J’en profite pour photographier les tours résidentielles autour du terminus.

Une fois dans le métro, je filme une partie du spectacle pyrotechnique grandiose qui a marqué l’ouverture de l’exposition universelle et qui clôt en beauté cette vidéo.

Note : Pour voir la carte officielle (en anglais) du site d’Expo 2010, cliquez sur ceci.


Voir aussi : Liste des diaporamas de Shanghai

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Photos de Chine — 中国, Photos de Shanghai — 上海, Photos de voyage, Vidéos | Mots-clés : , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Expo 2010 Shanghai (Zone C)

18 juin 2011

 

 
Au sud de la rivière qui traverse Shanghai, étaient situés les pavillons des pays représentés à l’exposition universelle.

Ce site était divisé en trois zones principales. En gros, les pavillons des pays orientaux étaient placés à l’est, les pavillons thématiques au centre, tandis que les pavillons de pays occidentaux étaient à l’ouest.

La vidéo dont il est question ici concerne la partie ouest, appelée Zone C. Dans la liste ci-dessous, les noms des 18 pavillons nationaux visités sont en majuscules tandis que les noms de ceux simplement photographiés de l’extérieur sont en minuscules. Il suffit de cliquer sur un de ces noms de pays en majuscules pour accéder à la description sommaire de son pavillon à l’expo.

Amérique
CANADA
• États-Unis
Europe
• Allemagne
AUTRICHE
BELGIQUE
• Biélorussie
• Croatie
DANEMARK
ESPAGNE
ESTONIE
FINLANDE
• France
• Grèce
IRLANDE
• Islande
ITALIE
• Latvie
LITHUANIE
LUXEMBOURG
NORVÈGE
PAYS-BAS
• Pologne
• Portugal
RÉPUBLIQUE TCHÈQUE
• Roumanie
• Royaume-Uni
• Russie
SERBIE
SLOVAQUIE
• Slovénie
SUÈDE
• Suisse
Asie
• Arménie
• Turquie
Afrique
ALGÉRIE


 
Canada

Remarquable par son revêtement en cèdre rouge, le pavillon du Canada a été conçu par le Cirque du Soleil et construit par SNC-Lavallin. Visité plus de 6,4 millions de fois, il doit sa popularité à son côté ludique et interactif.
 
Autriche

Le drapeau de l’Autriche est formé d’une bande blanche horizontale entre deux bandes rouges. Le pavillon de ce pays, recouvert de porcelaine blanche et rouge, comprenait quatre zones de découvertes interactives sous les thèmes de la montage, des forêts, de l’eau et de la ville.
 
Belgique

La Belgique partageait son pavillon avec l’Union européenne (dont le siège social est situé à Bruxelles).

En dépit du fait que les pierres précieuses ou semi-précieuses (à l’exception du Jade) ne font pas partie de la culture traditionnelle chinoise, les Chinois sont présentement fascinés par les diamants (dont ils sont devenus les principaux acheteurs au Monde). Le tirage hebdomadaire d’un diamant parmi les visiteurs du pavillon de la Belgique, n’est probablement pas étranger à son achalandage ; il fut le quatrième plus populaire de l’Expo (derrière la France, la Chine et le Japon).
 
Danemark

Le pavillon danois formait une immense boucle blanche enroulée autour et au-dessus de la Petite sirène de Copenhague, déplacée exceptionnellement à Shanghai pour l’occasion.

On montait dans un large couloir blanc en spirale pour accéder finalement à une fontaine au centre de laquelle les visiteurs intéressés prenaient place. C’est en sautant à pieds joints que ces derniers pouvaient faire augmenter la hauteur des jets d’eau.
 
Espagne

Le revêtement extérieur du pavillon espagnol était formé de 8524 paillassons d’osier. Après un long tunnel dont les parois servaient d’écran à des projections vidéo relatives au soccer, on pouvait voir des images de la vie en Espagne. Le tout se terminait dans un vaste espace dominé par la présence d’un bébé-robot électronique de 6,5 mètres de haut.
 
Estonie

Ce qui semblait être des tirelires colorées en forme de cochons étaient en réalité des boites à idées. Les visiteurs étaient invités à y déposer leurs suggestions pour améliorer la qualité de vie urbaine. Le tout devait compilé et analysé par une école de Shanghai.
 
Finlande

En forme de bouilloire blanche entourée d’eau, le pavillon de la Finlande se voulait un microcosme de ce pays et une présentation de sa conception du développement durable. Dans les faits, ce pavillon était une vitrine séduisante du design finlandais.
 
Irlande

Ce pavillon présentait l’histoire et la culture irlandaise, de même que les solutions technologiques proposés par ses entreprises afin d’améliorer la vie urbaine.
 
Italie

En Italie, le jeu qui consiste à essayer de prendre un par un des bâtons de bois sans faire bouger les autres, s’appelle « Shanghai ». Ce jeu fut à l’origine de la conception de ce pavillon, dont le revêtement était en béton semi-transparent.

Parmi la trentaine de pavillons que j’ai visités, celui de l’Italie était le plus extraordinaire. Le visiteur était accueilli par un Arc de triomphe derrière lequel, on présentait tous les domaines dans lesquels les Italiens ont excellés : les voitures de luxe, l’architecture renaissante et baroque, la peinture, le design d’ameublement, l’industrie de la chaussure, etc.

La musique classique italienne était représentée par le parquet d’une salle de concert dressé à la verticale dans un vaste espace où étaient placées deux robes tirées de films de Fellini et un grand escalier mobile couronné d’une coupole florentine ajouré qui permettait l’accès au premier étage.

Au premier étage, un champ de blé et de leurs rouges décorait le plafond du module consacré aux pâtes italiennes. Un autre module présentait les jardins à l’italienne.

Bref, il était impossible de quitter ce pavillon sans être intimement convaincu du génie créatif du peuple italien.
 
Lithuanie

Ce pavillon présentait le développement urbain, l’héritage culturel et les réalisations (sportives et autres) du peuple lithuanien. Au restaurant du pavillon, j’ai goûté au mets national : une pomme de terre truffée de viande et de bacon. Très bon.
 
Luxembourg

De manière très stylisée, ce pavillon voulait représenter une tour médiévale entourée de verdure. Pour la première fois de son histoire, l’original de la statue « Gelle Fra » (ce qui signifie « La Dame dorée »), le symbole le plus important du pays, a quitté le Luxembourg afin de décorer l’entrée de ce pavillon.
 
Norvège

Sous le thème de la nordicité, la Norvège mettait l’accent sur sa relation harmonieuse avec la nature et sur l’inspiration créatrice qu’elle en tire.
 
Pays-Bas

La visite de ce pavillon se faisait le long d’une voie sinueuse en pente, de 400 mètres de long, et en forme de « 8 » (un chiffre chanceux qui suggère la fortune selon la culture chinoise). Le long de cette ruelle s’alignaient 26 maisonnettes dont les fenêtres permettaient de voir les innovations du peuple hollandais relativement à l’utilisation de l’espace, de l’énergie et de l’eau.
 
République Tchèque

Les Tchèques constituent un peuple extrêmement créatif et le pavillon de leur pays fut à leur image. Avec ses huit millions d’entrées, ce fut l’un des plus populaires et des plus originaux de l’expo, utilisant par exemple un kaléidoscope géant pour présenter divers éléments de la riche culture du pays, des projections sur des objets futuristes placés au fond de cubes au-dessus des visiteurs, des trucages — à la Laterna Magika — pour donner l’illusion de films tridimensionnels visibles sans lunettes spéciales, etc. Bref, ex-aequo avec celui de Maroc, ce fut mon deuxième favori parmi ceux que j’ai visités.
 
Serbie

La façade du pavillon serbe était faite d’un assemblage de blocs ajourés en forme de trapèze, de cinq couleurs différentes, formant d’immenses losanges inspirés des tapis de Pirot (une ville serbe).
 
Slovaquie

La partie supérieure du pavillon slovaque servait d’écran de projection tandis qu’au niveau du sol, les visiteurs voyaient des artéfacts de l’histoire du pays.
 
Suède

Le pavillon suédois montrait à quel point la nature est une source d’inspiration importante pour le design du pays. Il s’agissait d’un pavillon coloré, un peu trop IKEA à mon goût, mais agréable à visiter.
 
Algérie

En forme de casbah, le pavillon algérien présentait, de manière traditionnelle, l’artisanat et les modes de vie du pays.

Note : Pour voir la carte officielle (en anglais) du site d’Expo 2010, cliquez sur ceci.


Voir aussi : Liste des diaporamas de Shanghai

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Photos de Chine — 中国, Photos de Shanghai — 上海, Photos de voyage, Vidéos | Mots-clés : , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :