Papillons : un peu d’orange

21 avril 2019
Le Monarque
Dryadula phaétusa
Hecalé discomaculatus
Eumaeus minyas
Isabella

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 mark II, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8 + multiplicateur de focale M.Zuiko MC-14
1re photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 400 — 135 mm
2e  photo : 1/320 sec. — F/5,6 — ISO 250 — 135 mm
3e  photo : 1/320 sec. — F/5,6 — ISO 1000 — 210 mm
4e  photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 1250 — 210 mm
5e  photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 800 — 210 mm


Pour consulter les textes de ce blogue consacrés aux papillons, veuillez cliquer sur ceci

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Entomologie, Nature | Mots-clés : , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Le papillon Dryadula phaétusa

4 mars 2014
Face dorsale du Dryadula phaétusa
Détail de la face dorsale
Dryadula phaétusa butinant
Face ventrale du papillon
Yeux du papillon

Possédant une envergure de 8 à 9 cm, le Dryadula phaétusa est un papillon dont la face dorsale est tigrée horizontalement de bandes alternant entre l’orange et le noir.

C’est également le cas de la face ventrale des ailes supérieures : la face ventrale des ailes inférieures sont toutefois décorées de trois larges bandes brunes, espacées de lisières d’écailles orange, corail et blanches.

Ce papillon vit en Amérique, du sud des États-Unis au Brésil.

Détails techniques : Appareil Olympus OM-D e-m5, objectifs M.Zuiko 40-150 mm F/2,8 + multiplicateur de focale MC-14 (1re et 4e photos) et M.Zuiko 60 mm Macro F/2,8 (les autres photos)
1re photo : 1/320 sec. — F/5,6 — ISO 250 — 210 mm
2e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 60 mm
3e  photo : 1/160 sec. — F/5,6 — ISO 320 — 60 mm
4e  photo : 1/250 sec. — F/6,3 — ISO 800 — 210 mm
5e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 60 mm


Pour consulter les textes de ce blogue consacrés aux papillons, veuillez cliquer sur ceci

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

8 commentaires

| Entomologie | Mots-clés : , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :