Déjà cinq-millions de requêtes…

19 juin 2020

Écrire sur l’internet, c’est comme jeter une bouteille à la mer; on espère qu’on sera lu… mais il se pourrait que nos écrits n’intéressent personne.

J’ai toujours cru qu’en faisant de mon mieux, j’augmentais mes chances…

Au cours des six premiers mois de son existence, ce blogue répondait en moyenne à six demandes de textes par jour. Ce n’était déjà pas si mal.

Depuis, ce nombre est passé de six… à treize-mille demandes de textes par jour. Wow !

Si bien le nombre cumulatif de requêtes atteignait trois-millions le 1er janvier dernier. Puis quatre le 1er avril. Et aujourd’hui, nous voilà rendus à cinquième million de requêtes.

Tout cela, sans que j’aie besoin de lever le petit doigt; même quand je dors, le blogue répond à des centaines de requêtes. Comme une grosse ruche sur un serveur quelque part, connecté sur l’internet.

Une grosse ruche résistante aux néonicotinoïdes, au Covid-19, et autres calamités du monde moderne.

Bref, merci pour l’intérêt que vous portez à mes écrits, en dépit de la lourdeur des sujets abordés, de mon absence de rectitude politique et de mes excès (qu’il m’arrive de regretter).

Merci à vous tous.

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

4 commentaires

| Avis | Mots-clés : | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :