Les FrancoFolies de Montréal — le 14 juin 2016

15 juin 2016

Enfin une température de saison. Vers 19h40, à mon arrivée sur le site des FrancoFolies, il fait encore 22°C. Il me reste vingt minutes pour croquer sur le vif les trois spectacles simultanés qui se termineront à 20h.

Luciole

D’abord la Française Lucile Gérard, alias Luciole, sur la scène SiriusXM…

Alexe Gaudreault

…la chanteuse pop québécoise Alexe Gaudreault sur la scène Bell…

Zaza Fournier

…et Zaza Fournier, venue de France présenter un spectacle plein d’imagination et de fantaisie.

Patrice Michaud

À 20h, les festivaliers sont de nouveau sollicités par trois spectacles concurrents.

D’abord Patrice Michaud, sur la scène Ford, présente sa pop séduisante…

Vox Sambou

…tandis que Vox Sambou propose de nouveau sur la scène Hydro-Québec la musique métissée présentée à 18h.

Vianney

Avant même le début des FrancoFolies de cette année, la rumeur courrait déjà que Vianney était un artiste à voir. Voilà pourquoi je me suis empressé d’aller l’entendre.

Vianney Bruneau (c’est son nom) joue seul sur scène. Lorsqu’il a besoin de déployer un écrin orchestral, il prend quelques instants pour créer devant nous un échantillon musical qu’il fait jouer en boucle par un synthétiseur actionné du pied. Cet échantillon devient alors un des accompagnements dont il a besoin. Et ainsi de suite pour tous les autres instruments qui lui sont nécessaires. La percussion échantillonnée nait en tapant du pied ou en frappant sa guitare. Une fois cette orchestration réalisée, il est libre de chanter et de danser sur scène.

Il n’a probablement pas inventé cette technique mais il y excelle.

Mes espions ne m’avaient pas trompé; Viannay est effectivement un chanteur pop sympathique à découvrir. Il se produira de nouveau le mercredi 15 juin (le jour de la publication du texte que vous lisez) à 19h sur la petite scène SiriusXM.

Scarecrow

À 21, c’est plus simple; seulement deux concerts concurrents. D’abord le groupe toulousain Scarecrow présente un hip-hop très original qui, par moments, m’a rappelé le groupe américain ZZ Top (pour sa basse obstinée, à droite sur la photo). Intéressant.

Le Repère des affamés

Sur mon chemin vers la scène Bell, je me prends une Guédille de homard de Gaspésie (pour 12,50$ ou 8,6€) à la cantine mobile Le Repère des affamés stationnée près de cette place. Un employé y mangeait de sa propre cuisine de rue, ce qui est toujours bon signe.

Dumas

Tout en me régalant, j’assiste au spectacle dansant que Dumas — habituellement plus rock que disco — avait préparé pour l’occasion.

Mauves

Une heure plus tard, c’est le tour du groupe psychédélique Mauves de se produire sur la scène Loto-Québec.

En raison de la température agréable, presque toute l’assistance était assise sur le gazon (que quelques-uns, justement, étaient en train de fumer).

Barcella

Puis je m’attarde au spectacle intelligent et plein d’ironie de Barcella sur la scène SiriusXM.

Hamza

De 23h à 23h15, j’assiste au concert du Belge Hamza, immobile derrière sa console.

Overbass

Finalement, je prends quelques photos d’Overbass avant de rentrer chez moi.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 120 mm
  2e  photo : 1/640 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 40 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 150 mm
  5e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
  6e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 150 mm
  7e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 43 mm
  8e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 40 mm
  9e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 40 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 150 mm
11e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 40 mm
12e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 150 mm
13e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 90 mm
14e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 4000 — 55 mm


Pour consulter tous les reportages photographiques au sujet des FrancoFolies 2016 (du plus récent au plus ancien), veuillez cliquer sur ceci.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies 2016, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 13 juin 2016

14 juin 2016

À mon arrivée sur le site des FrancoFolies un peu près 19h, les festivaliers étaient sollicités par trois offres très différentes.

Joëlle Saint-Pierre

D’abord Joëlle Saint-Pierre présentait ses chansons sentimentales sur la scène SiriusXM…

David Jalbert

…alors que la scène Bell accueillait la pop mélodieuse de David Jalbert

Barcella

…et que Mathieu Ladevèze, alias Barcella, fait de la haute voltige avec les mots. Il s’agit d’un artiste hors-norme, qu’il est toujours agréable de recevoir chez nous.

À 20h, un autre dilemme de trois spectacles simultanés.

Les Poules à Colin

Sur la scène Loto-Québec, Les Poules à Colin présentait leur répertoire néotrad…

Colectivo

…tandis que les onze musiciens de Colectivo faisaient danser la scène Hydro-Québec…

Jonathan Painchaud

…et que Jonathan Painchaud séduisait son assistance avec son folk-rock.

Krismenn & Alem

À 21h, le duo breton Krismenn & Alem, sur la scène La Presse+, présentait un spectacle hip-hop ahurissant.

À droite sur la photo, le chanteur Christophe Le Menn (alias Krismenn) s’est associé au bruiteur et percussionniste vocal Alem (à gauche), vice-champion mondial 2012 de Human Beatbox (imitation d’instruments avec la voix). Le résultat est phénoménal.

Fanny Bloom et Stefie Shock

Au même moment, sur la scène Bell, se déroulait le grand spectacle de la soirée. Il s’agissait d’un hommage à Serge Gainsbourg, disparu il y a vingt-cinq ans. Essentiellement, il s’agissait de duos interprétés par Stefie Shock, accompagné de douze chanteuses.

Maude Audet

À 22h, Maude Audet présentait ses ballades sur la scène SiriusXM…

Nicolas Michaux

…alors que le Belge Nicolas Michaux offrait sa pop bilingue sur la scène Loto-Québec.

Les Anticipateurs

Trente minutes avant le spectacle du groupe hip-hop Les Anticipateurs, une foule les attendait déjà devant la scène La Presse+. Ce groupe possède la particularité de s’être fait connaitre sur l’internet. Un de leurs clips a été vu deux-millions de fois.

Oktoplut

Pendant ce temps, le duo punk Oktoplut faisait vibrer tout le centre-ville de Montréal. Il s’agit du spectacle le plus bruyant que j’ai entendu depuis des années.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 150 mm
  2e  photo : 1/500 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 130 mm
  3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 40 mm
  4e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 52 mm
  5e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 48 mm
  6e  photo : 1/60 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 85 mm
  7e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 95 mm
  8e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 150 mm
  9e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 125 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 115 mm
11e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 115 mm
12e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 46 mm


Pour consulter tous les reportages photographiques au sujet des FrancoFolies 2016 (du plus récent au plus ancien), veuillez cliquer sur ceci.

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies 2016, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


FrancoFolies de Montréal : le 17 juin 2014

18 juin 2014
Gazoline, en 2013
Yasmine Hamdan
Hugo Lapointe
Buridane
Serge Fortin et Diane Tell
Barcella
Jérôme Couture
Cargo Culte
Éric Lapointe
Les Hôtesses d’Hilaire
Les Tireux d’roches

Je suis arrivé sur le site du festival en retard en raison principalement d’une petite sieste (qui a grandi dans mon sommeil) et accessoirement, d’une panne dans le métro de Montréal (il y en plus de mille par année).

Le résultat est que j’ai manqué le spectacle de Gazoline et de Mordicus au Pub Richard’s. Je le regrette puisque j’avais apprécié l’aplomb de Gazoline et l’excellent spectacle que ce très jeune trio avait donné l’an dernier aux FrancoFolies. La première photo ci-dessus est donc reprise de mon compte-rendu de 2013.

Aujourd’hui, à 18h, la scène Hydro-Québec présente le répertoire langoureux (et en langue arable) de la Libanaise Yasmine Hamdan. Au cours de sa prestation, celle-ci utilise successivement deux micros, dont l’un plus préverbé afin de donner du volume aux refrains de certaines de ses chansons.

À 19h, la grande scène Bell accueillait Hugo Lapointe (qu’il ne faut pas confondre avec Éric Lapointe). Hugo est un chanteur de charme que j’ai déjà entendu à de nombreuses reprises sans l’avoir jamais rencontré. L’assistance était principalement composé de nombreux couples, inspirés par ses chansons d’amour. Portant un jean et une chemise noire rayée ton sur ton, Hugo Lapointe fut, de loin, le mieux habillé de la soirée.

Au même moment, au Pub Richard’s, la musicienne française Buridane chantait les aléas de la vie de couple pendant que sur la scène SiriusXM, Serge Fortin faisait équipe avec Diane Tell — tous deux originaires de l’Abitibi-Témiscamingue — pour présenter ses compositions folk-rock et pop.

À 20h, sur la scène Loto-Québec, Barcella — récipiendaire du Grand prix Révélation scène de l’Académie Charles-Cros — offrait un spectacle ludique et original, alors qu’au même moment, le ténor Jérôme Couture présentait son pop-rock accrocheur.

À 21h, encore une offre double : le groupe hip-hop Cargo Culte se présentait sur la scène La Presse+ tandis que le rocker Éric Lapointe réunissait devant la scène Bell, la foule la plus importante et la plus compacte que j’ai vue cette année.

Et à 22h, sur la scène SiriusXM, le groupe Les Hôtesses d’Hilaire — originaire du Nouveau-Brunswick — jouait un rock et un blues percutants, alors que les festivaliers réunis devant la scène Loto-Québec étaient gratifiés de la musique néo-trad méliodieuse et entrainante du groupe Les Tireux d’roches.

J’ai quitté les lieux sous la pluie battante à 22h30.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm R
  1re photo : 1/125 sec. — F/4,6 — ISO 2500 — 70 mm
  2e  photo : 1/160 sec. — F/4,6 — ISO 400 — 70 mm
  3e  photo : 1/320 sec. — F/5,6 — ISO 2500 — 150 mm
  4e  photo : 1/100 sec. — F/4,5 — ISO 2000 — 40 mm
  5e  photo : 1/160 sec. — F/4,6 — ISO 640 — 66 mm
  6e  photo : 1/100 sec. — F/4,5 — ISO 500 — 45 mm
  7e  photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 1250 — 150 mm
  8e  photo : 1/100 sec. — F/4,5 — ISO 1250 — 49 mm
  9e  photo : 1/320 sec. — F/5,6 — ISO 3200 — 150 mm
10e  photo : 1/200 sec. — F/5,1 — ISO 4000 — 108 mm
11e  photo : 1/100 sec. — F/4,5 — ISO 320 — 45 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| Culture, FrancoFolies 2014, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :