Les FrancoFolies de Montréal — le 18 juin 2016

19 juin 2016

Belle et chaude journée de clôture du festival.

Giedré

Aujourd’hui j’ai invité mon frère François à assister au spectacle de Giedré sur la scène de la zone Molson. Nous sommes arrivés vingt minutes à l’avance : il ne restait déjà plus que quatre sièges libres.

Le répertoire fantaisiste de cette chanteuse française m’a beaucoup plu la veille et j’avais le gout de partager ce plaisir avec mon frère. Il s’agit donc d’un cadeau qui ne m’a rien couté.

À 20h, nous avons effectué le circuit des trois spectacles concurrents, soit…

H’Sao

…le mariage musical du groupe montréalais d’origine tchadienne H’Sao sur la scène Hydro-Québec…

Rosie Valland

…celui de la ténébreuse Rosie Valland (ici superbement mise en valeur par les éclairagistes de la scène Loto-Québec)…

Gabriel Joseph

…pour terminer par le dernier des trois finalistes dans la catégorie Auteur-compositeur du concours Étoile montante Ford.

Puis nous nous sommes quittés, mon frère et moi, lui pour aller manger.

Jean-Louis Cormier, ses musiciens et ses chanteurs
David Goudreault

De 21h à 22h, j’ai alloué les quarante-cinq premières minutes au grand spectacle que Jean-Louis Cormier avait concocté pour les festivaliers.

Parmi ses invités, le poète, romancier et slameur québécois David Goudreault.

Sarahmée

Le dernier quart d’heure fut consacré à la Sénégalaise Sarahmée, au répertoire original, à la croisée du rap et du R&B.

À 22h, nouveau duo de spectacles.

Mehdi Cayenne

D’abord celui du Franco-Ontarien Mehdi Cayenne. Celui-ci possède la particularité d’être la seule vedette des FrancoFolies à avoir apporté à Montréal son propre décor de scène.

Laurence Nerbonne

Pendant ce temps, l’ex-soliste d’Hôtel Morphée, Laurence Nerbonne, présentait son répertoire solo plaisant sur la scène Loto-Québec.

La Smala

Puis, un peu après 23h, j’ai quitté le site du festival en croquant sur le vif les rappeurs belges de La Smala sur la scène La Presse+…

Les Goules

…et le groupe punk québécois Les Goules sur la scène Ford.

En résumé, cette 28e édition des FrancoFolies de Montréal — le plus important festival de musique francophone au monde — fut comme à son habitude; un moyen de découvrir de nouveaux talents et une belle occasion de réentendre des vedettes déjà consacrées que les organisateurs de l’évènement (et leurs commanditaires) ont choisi de nous présenter gratuitement.

On n’est pas obligé de tout aimer. Voilà pourquoi le festival fait alterner sur six scènes des propositions contrastées en nous laissant libres d’y trouver notre plaisir.

Merci donc aux organisateurs de l’événement et aux bénévoles qui rendent un tel festival possible.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 150 mm
  2e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 40 mm
  3e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 125 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 150 mm
  5e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 40 mm
  6e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 150 mm
  7e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 150 mm
  8e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 40 mm
  9e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 150 mm
10e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 40 mm
11e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 40 mm


Pour consulter tous les reportages photographiques au sujet des FrancoFolies 2016 (du plus récent au plus ancien), veuillez cliquer sur ceci.

Les FrancoFolies de Montréal — le 18 juin 2016
5 (100%) 1 vote

2 commentaires

| Culture, FrancoFolies 2016, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 17 juin 2016

18 juin 2016

À mon arrivée sur le site, mon intention était de partir à la découverte des trois spectacles présentés simultanément de 19h à 20h, soit Giedré, Andie Duquette et Élie et Papillon.

Giedré

Mais j’ai commis l’erreur de débuter par Giedré.

Empruntant cette petite voix haute perchée à laquelle ont recours les comédiennes pour incarner une femme sotte, cette humoriste débite des énormités qui manquent totalement de rectitude politique. Le tout sur une musique mélodieuse comme s’il s’agissait d’une innocente comptine. Le résultat est d’une drôlerie irrésistible.

Bref, j’ai été incapable de quitter ce spectacle. Mes excuses donc à Andie Duquette et Élie et Papillon que je n’ai pas vus.

Comme d’habitude, à 20h, les festivaliers étaient sollicités par trois autres spectacles concurrents.

Bertrand Belin

D’abord le ténébreux Bertrand Belin, au timbre viril de baryton-basse, présentait son dernier opus, Cap Waller sur la scène Loto-Québec…

Labess

…alors que sur un registre ensoleillé, Labess rappelle l’Andalousie et le Maghreb par le rythme de ses mélodies déployées sur la scène Hydro-Québec…

Philippe Brach

…et que Philippe Brach, révélation 2015 de l’ADISQ, présentait son deuxième album, Portraits de famine, sur la scène Ford.

Galaxie et Marie-Pierre Arthur
Olivier Langevin, âme de Galaxie
Marie-Pierre Arthur

À 21h, le grand concert de la soirée réunissait le rock-électro puissant de Galaxie en alternance avec le folk-rock tout aussi séduisant de Marie-Pierre Arthur. Bref, un excellent spectacle que j’ai quitté quinze minutes avant la fin pour…

La Smala

…faire connaissance avec les rappeurs du groupe belge La Smala sur la scène Loto-Québec.

À 22h, deux autres concerts simultanés.

Jérôme Dupuis-Cloutier

Sur la scène SiriusXM, Jérôme Dupuis-Cloutier, accompagné d’un guitariste et d’un batteur, présentait son dernier disque Le Spectacle

Bagarre

…pendant que les membres du groupe Bagarre — tous en survêtements d’un même fabriquant d’articles de sport — présentaient leur musique dansante sur la scène Loto-Québec.

Mohamed Sylla, alias MHD

Plus tôt dans la soirée, deux policiers m’ont appris que leur présence, à l’issue du concert d’hier de MHD, avait été nécessaire pour permettre l’évacuation non pas du rappeur (contrairement à ce j’ai écrit), mais plutôt de Didier Drogba, joueur étoile de l’équipe de soccer L’Impact de Montréal (que MHD avait eu l’idée d’inviter sur scène).

Mais puisque l’engouement de très nombreux jeunes d’ici pour le rappeur parisien de 22 ans dépasse l’anecdote de cet invité-surprise, j’ai assisté à la première moitié de son spectacle afin de comprendre sa popularité. Je n’y suis pas parvenu mais l’expérience fut plaisante.

B.A.R.F.

J’ai quitté les lieux vers 23h40, non sans avoir pris une photo du trio heavy-métal B.A.R.F. sur la scène Ford.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 142 mm
  2e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 150 mm
  3e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 40 mm
  4e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 73 mm
  5e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 40 mm
  6e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  7e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 150 mm
  8e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 40 mm
  9e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 150 mm
10e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 40 mm
11e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 150 mm
12e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 45 mm


Pour consulter tous les reportages photographiques au sujet des FrancoFolies 2016 (du plus récent au plus ancien), veuillez cliquer sur ceci.

Les FrancoFolies de Montréal — le 17 juin 2016
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies 2016, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 16 juin 2016

17 juin 2016

Autre journée chaude et ensoleillée.

Samito et La Bronze

À mon arrivée sur le site vers 17h35, Samito (à gauche) et La Bronze (au centre) entamaient la deuxième moitié de leur spectacle que j’ai écoutée à l’écart, à une centaine de mètres de la scène, en raison d’une sonorisation excessive.

Rookie Rook et la Compagnie

À 18h, Rookie Rook et la Compagnie présentaient leur reggae mélodieux sur la scène Hydro-Québec.

Une heure plus tard, les festivaliers étaient sollicités par trois spectacles concurrents.

Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant

En premier lieu, Isabelle Blais et Pierre-Luc Brillant chantaient l’amour sur la scène de la Zone Molson devant une assistance malheureusement dissipée…

Nicolas Pellerin et les Grands hurleurs

…tandis que Nicolas Pellerin et les Grands hurleurs, sur la scène Bell, présentaient leur répertoire néotrad…

Caroline Savoie

…et que l’Acadienne Caroline Savoie se produisait sur la scène SiriusXM.

À 20h, même dilemme. Alors que Rookie Rook et la Compagnie effectuaient une reprise de leur spectacle présenté plus tôt…

Rémi Chassé

Rémi Chassé, sur la scène Ford, présentait son pop-rock accrocheur…

Les Hôtesses d’Hilaire

…tandis que le soliste Les Hôtesses d’Hilaire y allait d’une longue dissertation sur fond musical (du moins lors de mon passage devant la scène Loto-Québec).

À 21h, deux spectacles simultanés.

Alpha Blondy & The Solar System

Sur la scène Bell, le reggae survitaminé d’Alpha Blondy faisait danser la foule de la place des Festivals…

MHD

…tandis que le jeune rappeur parisien MHD réunissait la plus importante et la plus enthousiaste assistance parmi celles réunies à ce jour devant la scène La Presse+.

La clameur publique accueillait les premières notes de ses pièces musicales et la foule chantait en chœur ses grands succès.

Assiégée par une centaine d’amirateurs pendant plus de trente minutes après son spectacle, la vedette ne put quitter les lieux que sous escorte policière (ce que ne je n’avais jamais vu jusqu’ici aux FrancoFolies).

Radio Elvis

À 22h, le trio parisien pop Radio Elvis occupait la scène Loto-Québec…

Marie-Ève Roy

…pendant que Marie-Ève Roy, sur la scène SiriusXM, présentait les chansons de son premier opus, Blue Nelson.

Rednext Level

À 23h, sur le chemin de mon retour à la maison, je croque sur le vif le duo hip-hop Rednext Level sur la scène La Presse+…

Francis Faubert

…et l’auteur-compositeur de folk-rock garage Francis Faubert sur la scène Ford.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 120 mm
  2e  photo : 1/640 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 40 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 150 mm
  5e  photo : 1/80 sec. — F/3,2 — ISO 200 — 40 mm
  6e  photo : 1/320 sec. — F/3,2 — ISO 1000 — 150 mm
  7e  photo : 1/100 sec. — F/3,2 — ISO 500 — 43 mm
  8e  photo : 1/100 sec. — F/3,2 — ISO 500 — 40 mm
  9e  photo : 1/100 sec. — F/3,2 — ISO 6400 — 40 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 150 mm
11e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 40 mm
12e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 150 mm
13e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 90 mm


Pour consulter tous les reportages photographiques au sujet des FrancoFolies 2016 (du plus récent au plus ancien), veuillez cliquer sur ceci.

Les FrancoFolies de Montréal — le 16 juin 2016
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies 2016, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 15 juin 2016

16 juin 2016

Belle et chaude journée ensoleillée. Des festivaliers de tous âges — des nourrissons portés par maman ou papa, jusqu’aux personnes âgées en passant par quelques handicapés en fauteuils roulants et de nombreux jeunes — déambulent souriants sur le site des FrancoFolies.

Flavia Nascimiento

À mon arrivée vers 18h40, Flavia Nascimiento entamait le dernier tiers de son répertoire varié sur la scène Hydro-Québec.

À 19h, les festivaliers étaient sollicités par trois propositions concurrentes. Scarecrow sur la scène de la Zone Molson, les 2Frères sur la scène Bell et…


 
Vianney sur la scène SiriusXM. Ce dernier est venu à Montréal présenter son CD Idées blanches (dont le court vidéo ci-dessus vous donnera un aperçu).

La piste sonore du vidéo fait une large place aux réactions du public. Conséquemment, il donne une bonne idée de l’atmosphère qui régnait parmi l’assistance.

Amélie Veille

À 20h, Flavia Nascimiento donnait une reprise du spectacle présenté en début de soirée tandis que l’auteure-compositrice-interprète Amélie Veille et ses invités (ci-dessus) occupaient la scène Ford et…

Pantaléon

…que le trio franco-ontarien Pantaléon jouait sur la scène Loto-Québec de longues envolées musicales planantes qui m’ont plu.

Maxime Gabriel

À 21h, la scène La Presse+ accueillait le hip-hop de Maxime Gabriel

Ariane Moffatt

…tandis que l’auteure-compositrice pop Ariane Moffatt donnait le spectacle en vedette ce soir sur la scène Bell, dédié aux victimes de la tuerie d’Orlando.

Jusqu’ici, j’avais trouvé un moyen de me faufiler dans la foule de la place des Festivals même lorsque j’y arrivais alors qu’un spectacle était commencé. Pas ce soir. La foule était tellement compacte qu’il m’a fallu regarder la majorité du spectacle sur les écrans géants disposés ça et là.

Afin d’avoir le temps d’éditer le vidéo relatif à Vianney, j’ai quitté le site des FrancoFolies plus tôt ce soir, juste le temps de photographier…

Les Chiens

…le trio Les Chiens sur la scène Loto-Québec…

Simon Kingsbury

…et Simon Kingsbury, accompagné de ses musiciens, sur la scène SiriusXM.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150 mm F/2,8
1re photo : 1/400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 120 mm
2e  photo : 1/640 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 40 mm
4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 150 mm
5e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
6e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 150 mm
7e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 43 mm

Les clips vidéos ont été réalisés avec le même appareil et un objectif M.Zuiko 40-150 mm R


Pour consulter tous les reportages photographiques au sujet des FrancoFolies 2016 (du plus récent au plus ancien), veuillez cliquer sur ceci.

Les FrancoFolies de Montréal — le 15 juin 2016
Votre évaluation :

Un commentaire

| Culture, FrancoFolies 2016, Musique | Mots-clés : , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 14 juin 2016

15 juin 2016

Enfin une température de saison. Vers 19h40, à mon arrivée sur le site des FrancoFolies, il fait encore 22°C. Il me reste vingt minutes pour croquer sur le vif les trois spectacles simultanés qui se termineront à 20h.

Luciole

D’abord la Française Lucile Gérard, alias Luciole, sur la scène SiriusXM…

Alexe Gaudreault

…la chanteuse pop québécoise Alexe Gaudreault sur la scène Bell…

Zaza Fournier

…et Zaza Fournier, venue de France présenter un spectacle plein d’imagination et de fantaisie.

Patrice Michaud

À 20h, les festivaliers sont de nouveau sollicités par trois spectacles concurrents.

D’abord Patrice Michaud, sur la scène Ford, présente sa pop séduisante…

Vox Sambou

…tandis que Vox Sambou propose de nouveau sur la scène Hydro-Québec la musique métissée présentée à 18h.

Vianney

Avant même le début des FrancoFolies de cette année, la rumeur courrait déjà que Vianney était un artiste à voir. Voilà pourquoi je me suis empressé d’aller l’entendre.

Vianney Bruneau (c’est son nom) joue seul sur scène. Lorsqu’il a besoin de déployer un écrin orchestral, il prend quelques instants pour créer devant nous un échantillon musical qu’il fait jouer en boucle par un synthétiseur actionné du pied. Cet échantillon devient alors un des accompagnements dont il a besoin. Et ainsi de suite pour tous les autres instruments qui lui sont nécessaires. La percussion échantillonnée nait en tapant du pied ou en frappant sa guitare. Une fois cette orchestration réalisée, il est libre de chanter et de danser sur scène.

Il n’a probablement pas inventé cette technique mais il y excelle.

Mes espions ne m’avaient pas trompé; Viannay est effectivement un chanteur pop sympathique à découvrir. Il se produira de nouveau le mercredi 15 juin (le jour de la publication du texte que vous lisez) à 19h sur la petite scène SiriusXM.

Scarecrow

À 21, c’est plus simple; seulement deux concerts concurrents. D’abord le groupe toulousain Scarecrow présente un hip-hop très original qui, par moments, m’a rappelé le groupe américain ZZ Top (pour sa basse obstinée, à droite sur la photo). Intéressant.

Le Repère des affamés

Sur mon chemin vers la scène Bell, je me prends une Guédille de homard de Gaspésie (pour 12,50$ ou 8,6€) à la cantine mobile Le Repère des affamés stationnée près de cette place. Un employé y mangeait de sa propre cuisine de rue, ce qui est toujours bon signe.

Dumas

Tout en me régalant, j’assiste au spectacle dansant que Dumas — habituellement plus rock que disco — avait préparé pour l’occasion.

Mauves

Une heure plus tard, c’est le tour du groupe psychédélique Mauves de se produire sur la scène Loto-Québec.

En raison de la température agréable, presque toute l’assistance était assise sur le gazon (que quelques-uns, justement, étaient en train de fumer).

Barcella

Puis je m’attarde au spectacle intelligent et plein d’ironie de Barcella sur la scène SiriusXM.

Hamza

De 23h à 23h15, j’assiste au concert du Belge Hamza, immobile derrière sa console.

Overbass

Finalement, je prends quelques photos d’Overbass avant de rentrer chez moi.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 120 mm
  2e  photo : 1/640 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 40 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 150 mm
  5e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
  6e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 150 mm
  7e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 43 mm
  8e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 40 mm
  9e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 40 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 150 mm
11e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 40 mm
12e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 150 mm
13e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 90 mm
14e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 4000 — 55 mm


Pour consulter tous les reportages photographiques au sujet des FrancoFolies 2016 (du plus récent au plus ancien), veuillez cliquer sur ceci.

Les FrancoFolies de Montréal — le 14 juin 2016
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies 2016, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 13 juin 2016

14 juin 2016

À mon arrivée sur le site des FrancoFolies un peu près 19h, les festivaliers étaient sollicités par trois offres très différentes.

Joëlle Saint-Pierre

D’abord Joëlle Saint-Pierre présentait ses chansons sentimentales sur la scène SiriusXM…

David Jalbert

…alors que la scène Bell accueillait la pop mélodieuse de David Jalbert

Barcella

…et que Mathieu Ladevèze, alias Barcella, fait de la haute voltige avec les mots. Il s’agit d’un artiste hors-norme, qu’il est toujours agréable de recevoir chez nous.

À 20h, un autre dilemme de trois spectacles simultanés.

Les Poules à Colin

Sur la scène Loto-Québec, Les Poules à Colin présentait leur répertoire néotrad…

Colectivo

…tandis que les onze musiciens de Colectivo faisaient danser la scène Hydro-Québec…

Jonathan Painchaud

…et que Jonathan Painchaud séduisait son assistance avec son folk-rock.

Krismenn & Alem

À 21h, le duo breton Krismenn & Alem, sur la scène La Presse+, présentait un spectacle hip-hop ahurissant.

À droite sur la photo, le chanteur Christophe Le Menn (alias Krismenn) s’est associé au bruiteur et percussionniste vocal Alem (à gauche), vice-champion mondial 2012 de Human Beatbox (imitation d’instruments avec la voix). Le résultat est phénoménal.

Fanny Bloom et Stefie Shock

Au même moment, sur la scène Bell, se déroulait le grand spectacle de la soirée. Il s’agissait d’un hommage à Serge Gainsbourg, disparu il y a vingt-cinq ans. Essentiellement, il s’agissait de duos interprétés par Stefie Shock, accompagné de douze chanteuses.

Maude Audet

À 22h, Maude Audet présentait ses ballades sur la scène SiriusXM…

Nicolas Michaux

…alors que le Belge Nicolas Michaux offrait sa pop bilingue sur la scène Loto-Québec.

Les Anticipateurs

Trente minutes avant le spectacle du groupe hip-hop Les Anticipateurs, une foule les attendait déjà devant la scène La Presse+. Ce groupe possède la particularité de s’être fait connaitre sur l’internet. Un de leurs clips a été vu deux-millions de fois.

Oktoplut

Pendant ce temps, le duo punk Oktoplut faisait vibrer tout le centre-ville de Montréal. Il s’agit du spectacle le plus bruyant que j’ai entendu depuis des années.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 150 mm
  2e  photo : 1/500 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 130 mm
  3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 40 mm
  4e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 52 mm
  5e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 48 mm
  6e  photo : 1/60 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 85 mm
  7e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 95 mm
  8e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 150 mm
  9e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 125 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 115 mm
11e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 115 mm
12e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 46 mm


Pour consulter tous les reportages photographiques au sujet des FrancoFolies 2016 (du plus récent au plus ancien), veuillez cliquer sur ceci.

Les FrancoFolies de Montréal — le 13 juin 2016
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies 2016, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 12 juin 2016

13 juin 2016

Ce n’est vraiment pas chaud. Samedi, c’était plutôt frais. Après être passé plus de cinq heures au grand air à me promener sur le site, j’avais le gout de rentrer à la maison me glisser dans mon lit chaud.

Aujourd’hui dimanche, c’est pire. Ce soir, il doit faire onze degrés Celsius. Une vraie température de mai. J’aurais plutôt envie de rester chez moi.

Mais puisqu’il ne faut jamais présumer que les FrancoFolies dureront éternellement, j’ai décidé de me botter le derrière et d’y aller. Avec un peu de retard, dois-je avouer.

Les Chiens de ruelle

À mon arrivée, vers 19h40, la zone Molson Canadian est pleine de jeunes adultes venus entendre le folk-trash des Chiens de ruelle.

Dominique Breault

Pendant ce temps, dans un registre tout différent, Dominique Breault, lauréate de l’an dernier du concours L’Étoile montante Ford, se produisait sur la scène SiriusXM.

Annie Brunet

Une heure plus tard, c’était au tour d’Annie Brunet de présenter son récital pop…

Yves Lambert

…pendant qu’Yves Lambert, vétéran de la musique néotrad, célébrait sur la scène Ford ses quarante ans de vie artistique.

Paupière

À 21h, le trio montréalais Paupière présentait sa pop électro sur la scène La Presse+ alors qu’à l’autre bout du site des FrancoFolies…

Bernard Adamus et Canailles
Stephen Faulkner
Mononc’ Serge
Daniel Tremblay

…le collectif Canailles et leurs invités présentaient le spectacle principal de la soirée, un mélange de bluegrass, de country et de néotrad.

Frédéric Giroux

À 22h, c’était le tour de Frédéric Giroux de présenter son nouveau répertoire sur la scène SiriusXM alors que…

Mordicus

…le quintette Mordicus offrait ses chansons joyeuses et insouciantes (très british Pop des années 1960), que j’ai appréciées en partie parce qu’on pouvait les entendre debout sur une bouche d’aération du métro qui soufflait de l’air chaud. Mon Dieu que ça fait du bien.

Gatineau

À 23h, j’assiste quelques instants au spectacle hip-hop de Gatineau.

Violett Pi

Et j’assiste tout aussi brièvement à celui, versatile, de Violett Pi (né Karl Gagnon) et de ses musiciens.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 40 mm
  2e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 150 mm
  3e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 150 mm
  4e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 150 mm
  5e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 40 mm
  6e  photo : 1/125 sec. — F/3,2 — ISO 200 — 40 mm
  7e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 150 mm
  8e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 150 mm
  9e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 150 mm
11e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 40 mm
12e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 45 mm
13e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 62 mm


Pour consulter tous les reportages photographiques au sujet des FrancoFolies 2016 (du plus récent au plus ancien), veuillez cliquer sur ceci.

Les FrancoFolies de Montréal — le 12 juin 2016
Votre évaluation :

Un commentaire

| Culture, FrancoFolies 2016, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 11 juin 2016

12 juin 2016
William Sévigny

À mon arrivée sur le site des FrancoFolies, William Sévigny terminait son tour de chant folk rock, présenté dans la série Les Acoustiques sur la scène de la Zone Molson.

Élage Diouf

À 18, le chanteur et percussionniste québécois d’origine sénégalaise Élage Diouf présentait son dernier album festif Mélokáane sur la scène Hydro-Québec, ce qu’il répètera plus tard à 20h.

À 19h, les festivaliers étaient sollicités par trois spectacles.

Renée Wilkin

En premier lieu, la scène Bell résonnait de la voix puissante de Renée Wilkin, finaliste à La Voix 2014.

Laura Magnan
Antoine Lachance
Junior Sandaire

Au même moment, à l’autre bout du site des FrancoFolies, on présentait les trois lauréats du concours Ma première Place des Arts, soit Laura Magnan, Antoine Lachance et le ténor Junior Sandaire.

Moran

La troisième offre simultanée fut celle de Moran (à droite sur la photo) sur la scène de la Zone Molson.

Sweet Crude

À 20h, le jeune et enthousiaste septuor Sweet Crude se produisait sur la scène Loto-Québec pendant que…

Blé

…le duo Blé (Miro Belzil et Thierry Doucet) présentait sa musique pop sur la scène Ford.

Pierre Lapointe

De 21h à 22h30, c’était la présentation du grand spectacle de la soirée. Celui-ci célébrait le dixième anniversaire de la sortie de l’album La forêt des mal-aimés.

Plutôt que de présenter de nouveaux arrangements de cet album ou de le faire interpréter par des invités, Pierre Lapointe avait choisi de le chanter intégralement, avec les mêmes musiciens que ceux de la tournée d’origine.

Cela permettrait de montrer à quel point cet album n’a pas vieilli et comment il est intemporel.

Rouge Pompier

Puisque le spectacle de Pierre Lapointe se terminait vers 22h30 et non 23h, il me restait un peu de temps pour entrevoir un des deux concerts qui couvraient la plage horaire de 22h à 23h, soit celui du duo heavy métal Rouge Pompier.

Jacobus et Maleco

À 23h, à deux pas de là, la scène La Presse+ accueillait le duo rap Jacobus et Maleco, originaire du Nouveau-Brunswick alors que…

Barrasso

…le groupe punk Barrasso faisait trembler la scène Ford.

Après plus de cinq heures à arpenter le site des FrancoFolies, je rentre à la maison.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 40 mm
  2e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 75 mm
  3e  photo : 1/400 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 150 mm
  5e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 150 mm
  6e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 115 mm
  7e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 97 mm
  8e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 55 mm
  9e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1250 (à gauche), ISO 800 (à droite) — 150 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 150 mm
11e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 52 mm
12e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 70 mm
13e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 45 mm


Pour consulter tous les reportages photographiques au sujet des FrancoFolies 2016 (du plus récent au plus ancien), veuillez cliquer sur ceci.

Les FrancoFolies de Montréal — le 11 juin 2016
Votre évaluation :

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies 2016, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 10 juin 2016

11 juin 2016

Officiellement, l’édition 2016 des FrancoFolies de Montréal débutait le jeudi 9 juin par un spectacle hip-hop auquel je n’ai pas assisté.

Thomás Jensen

Hier soir, je me suis présenté sur le site un peu avant 21h, à la toute fin du spectacle festif de Thomás Jensen sur la scène Hydro-Québec…

Sébastien Plante, soliste des Respectables

…et du concert rock des Respectables sur la scène Ford.

Marie-Pierre Arthur et Alexandre Désilets
Chloé Lacasse
Antoine Gratton

L’évènement de la soirée était Fioritudes, un hommage de plusieurs artistes à l’auteur-compositeur Serge Fiori. Après la dissolution de son groupe Harmonium (immensément populaire dans les années 1970), celui-ci s’était réfugié dans un silence presque complet, d’où il est sorti en 2014 pour présenter son album Serge Fiori.

King Adib, photographiant et photographié

Pendant la deuxième partie du spectacle Fioritudes, à l’autre bout du site des FrancoFolies, King Adib arpentait de long en large la scène La Presse+ en présentant son récital hip-hop.

Jason Jabada

À 22h, les festivaliers avaient le choix entre le pop mélodieux de Jason Jabada sur la scène Loto-Québec…

Félix Dyotte

…et Félix Dyotte, venu présenter son premier album solo sur la scène SiriusXM (en dépit des problèmes de sonorisation qui ne dépendaient pas de lui).

Corridor

Une heure plus tard, c’était l’affrontement entre le rock du quatuor Corridor sur la scène Ford…

S.P. Sans Pression

…le hip-hop de S.P. Sans Pression sur la scène La Presse+.

Et puis, je suis rentré chez moi.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8 + multiplicateur de focale M.Zuiko MC-14
  1re photo : 1/125 sec. — F/4,0 — ISO 1000 — 56 mm
  2e  photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 2500 — 210 mm
  3e  photo : 1/200 sec. — F/4,0 — ISO 250 — 77 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/4,0 — ISO 1000 — 210 mm
  5e  photo : 1/200 sec. — F/4,0 — ISO 1000 — 102 mm
  6e  photo : 1/200 sec. — F/4,0 — ISO 3200 — 105 mm
  7e  photo : 1/125 sec. — F/4,0 — ISO 2000 — 60 mm
  8e  photo : 1/50 sec. — F/4,0 — ISO 6400 — 60 mm
  9e  photo : 1/100 sec. — F/4,0 — ISO 6400 — 56 mm
10e  photo : 1/200 sec. — F/4,0 — ISO 5000 — 77 mm


Pour consulter tous les reportages photographiques au sujet des FrancoFolies 2016 (du plus récent au plus ancien), veuillez cliquer sur ceci.

Les FrancoFolies de Montréal — le 10 juin 2016
Votre évaluation :

Un commentaire

| Culture, FrancoFolies 2016, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :