Les FrancoFolies de Montréal — le 20 juin 2015

21 juin 2015
Affiches des FrancoFolies 2015

C’est déjà la fin. Beaucoup de gens sur le site du Festival. Sans doute en raison du fait que c’est un jour de congé, mais aussi parce que le temps pluvieux des premiers jours a sans doute incité les curieux à différer leur visite à une journée comme aujourd’hui.

Saratoga

Ma visite débute dès 17h (plus tôt que d’habitude). J’entends pour la première fois le duo québécois Saratoga, venu présenter leur EP éponyme.

Écriture fine et bon sens mélodique. Leur douce valse N’oublie pas joue en boucle sur mon ordinateur depuis ce matin.

Ayrad

À 18, sur la scène Hydro-Québec, le groupe Ayrad chante en français et en arabe sur des rythmes qui rappellent le maghreb de leur premier album éponyme.

À 19, trois concerts sont donnés simultanément.

David Marin

Le Pub Richard’s se transforme en boite de nuit pour accueillir le Benoit Paradis Trio. Sur des rythmes parfois de blues, d’autres fois de jazz, celui-ci présente les compositions de l’album T’as-tu toute ?.

Au bénéfice des lecteurs européens de ce blogue, le barbarisme « tu » s’emploie en patois montréalais pour marquer l’interrogation, comme le fait le barbarisme « ti » dans le vieux langage paysan de certaines régions de France. On dira donc « Ça s’peut-tu ? » de la même manière qu’on pourrait dire « Ça s’peut-ti ? », pour signifier « Est-ce que ça se peut ? ».

Sally Folk

À la Place des Festivals, l’aguichante Sally Folk chante les plages pop tirées de son album Deuxième acte.

Lisbonne Télégramme

Pendant ce temps, sur la scène SiriusXM, Lisbonne Télégramme présente la musique planante de Miroir d’automne.

À 20h, les festivaliers sont sollicités par deux concerts.

Pascal Dufour

Sur la scène Loto-Québec, Pascal Dufour fait connaître son troisième album, intitulé Sur un fil.

Captation vidéo de la finale du concours
Éric Charland
Dominique Breault

Pendant ce temps se déroule la finale de la Quatrième édition du concours L’Étoile montante Ford, organisé par les FrancoFolies, afin de faire connaître de jeunes auteurs-compositeurs-interprètes francophones.

Pendant que j’écoutais Pascal Dufour à l’autre bout du site, je n’ai pas vu la première finaliste, Émilie Cornut. Mais j’ai pu assister aux prestations du sympathique Éric Charland et de la pétillante Dominique Breault.

Michel Rivard

À 21h, la scène Bell accueillait le spectacle de Michel Rivard, accompagné de son Flybin Band.

Je remercie le ciel de nous avoir donné un artiste aussi extraordinaire que Michel Rivard. Celui-ci est un habile raconteur, à la poésie toute simple qui magnifie avec intelligence et délicatesse les petites choses de la vie. Son spectacle de deux heures — sans artiste invité — fut un pur émerveillement.

Je le quitte un peu avant la fin de sa prestation dans le but de photographier les deux autres artistes qui se produisaient depuis 22h au festival, soit…

Bernhari

…Bernhari qui, sur la scène Loto-Québec, est venu présenter la veine mélodique de son album éponyme

Charles Dubé

…alors que Charles Dubé interprétait les plages de son quatrième opus, soit Variations sur l’ensemble, un album tantôt blues, tantôt pop-rock, d’autres fois folk.

Olivier Garnier, le chanteur du groupe Cabadzi

Hier sur ce blogue, j’ai écrit qu’il était rare que les FrancoFolies permettent à un artiste de jouer deux fois la même année. J’en suis moins certain aujourd’hui puisque le groupe français Cabadzi, en vedette à 21h hier, est sur la même scène ce soir 23h.

Je suis donc heureux de m’être trompé et conséquemment, avoir le plaisir renouvelé d’entendre ce quintette nantais. Je le quitte trente minutes plus tard pour entendre…

Chocolat

…le groupe de rock de garage Chocolat, aux guitares énergiques, aux rythmes obsédants et au volume sonore épais et lourd.

C’est ainsi que se termine le plus important festival de musique francophone au monde. Verdict de l’édition 2015 : un grand cru, que je quitte à mon plus grand regret.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 200 — 40 mm
  2e  photo : 1/200 sec. — F/5,6 — ISO 3200 — 100 mm
  3e  photo : 1/160 sec. — F/5,6 — ISO 500 — 62 mm
  4e  photo : 1/100 sec. — F/5,6 — ISO 4000 — 45 mm
  5e  photo : 1/320 sec. — F/5,6 — ISO 1250 — 150 mm
  6e  photo : 1/320 sec. — F/5,6 — ISO 1250 — 150 mm
  7e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  8e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 40 mm
  9e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 150 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 150 mm
11e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 46 mm
12e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 115 mm
13e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 43 mm
14e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 150 mm
15e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 79 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

2 commentaires

| Culture, FrancoFolies 2015, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 19 juin 2015

20 juin 2015

Aujourd’hui, la soirée est ensoleillée et la température, agréable.

Ilam

À 18, sur la scène Hydro-Québec, le Sénégalais Ilam présente sa musique métissée de funk, d’afrorythme et de jazz.

Une heure plus tard, les festivaliers se partagent pour assister à trois concerts simultanés.

David Marin

Au Pub Richard’s, l’auteur-compositeur David Marin (à gauche sur la photo ci-dessus) présente les ballades et les chansons folk de son deuxième opus, Le choix de l’embarras.

Sophie Pelletier

À la Place des Festivals, Sophie Pelletier présente son premier album pop, intitulé Le désert, la tempête.

Nevché

L’ancien professeur de littérature Frédéric Nevchehirilian — Nevché pour les intimes — nous fait partager l’amour des mots sur la scène SiriusXM en interprétant seul des plages de son troisième album, Rétroviseur.

Passé les premières minutes d’un répertoire exigeant, les festivaliers pouvaient découvrir un poète capable d’aller chercher son public et le séduire par son immense talent d’interprète.

À 20h, deux spectacles très différents.

Joseph Edgar

Sur la scène Loto-Québec, l’Acadien Joseph Edgar interprète ses compositions folk rock.

Julien Doré
Le bain de foule de Julien Doré

Il est rare que les FrancoFolies permettent à un artiste de jouer deux fois la même année. C’est pourtant le cas de Julien Doré.

Légèrement moins plaisantin qu’hier soir mais tout aussi plaisant, le baryton français s’est permis le luxe de descendre de scène et de traverser presque toute la foule au cours d’une pause instrumentale de son spectacle.

Les soeurs Boulay

À 21, la Place des festivals était déjà pleine lorsque je m’y suis rendu. J’ai donc péniblement frayé mon chemin le long de l’étroit passage qui longeait le côté droit de la foule, me contentant au passage cette photo prise au bout des bras…

Cabadzi

…pour assister brièvement au spectacle du quintette nantais Cabadzi, venu présenter les récitatifs de son troisième album, Des anges et des épines.

Et puis je suis rentré à la maison.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm R
1re photo : 1/320 sec. — F/5,6 — ISO 2000 — 150 mm
2e  photo : 1/80 sec. — F/5,6 — ISO 500 — 40 mm
3e  photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 640 — 150 mm
4e  photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 640 — 150 mm
5e  photo : 1/320 sec. — F/5,6 — ISO 500 — 150 mm
6e  photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 2500 — 150 mm
7e  photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 2000 — 150 mm
8e  photo : 1/320 sec. — F/5,6 — ISO 4000 — 150 mm
9e  photo : 1/124 sec. — F/5,6 — ISO 4000 — 58 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| Culture, FrancoFolies 2015, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 18 juin 2015

19 juin 2015

D’habitude au Quebec, dès le 10 juin, il fait beau et chaud.

Parmi les six soirs que j’ai passées aux FrancoFolies, c’est la première fois que je m’y promène en gaminet (le mot français pour T-Shirt). En début de soirée il fait soleil, mais la pluie commencera vers 20h30.

La Yegros

À 18, sur la scène Hydro-Québec, Mariana Yegros — surnommée La Yegros — est une chanteuse argentine, originaire de Buenos Aires. Conjuguant l’électro-pop et musique traditionnelle, elle présente un répertoire dansant tiré notamment de son premier album, Viene de Mí.

À 19h, les festivaliers sont sollicités par trois concerts.

Willows

En premier lieu, au Pub Richard’s, le trio Willows (du Manitoba et du Québec), présente principalement les ballades de son album éponyme, alors que…

Julien Doré

…Julien Doré — l’artiste masculin de l’année aux Victoires de la musique 2015 — vient présenter sur la scène Bell son répertoire mi-français, mi-anglais sur la musique dansante et très agréable de son premier album Love.

Jouant le sex-symbol — avec humour comme le fait Frank Dubosc — ce chanteur a facilement conquis le public dès cette première visite au Québec.

Charles-Antoine Gosselin

Pendant ce temps, sur la scène SiriusXM, Charles-Antoine Gosselin — lauréat plus tôt cette année du Prix Socan de la chanson — nous offre les compositions que lui aurait inspiré sa mélancolie et sa solitude montréalaise.

À 20h, deux spectacles simultanés.

Andréanne A. Mallette

Sur la scène Ford, Andréanne A. Mallette présente son premier album pop, Bohèmes.

Les Hôtesses d’Hilaire

Pendant ce temps, sur la scène Loto-Québec, l’extravagant groupe Les Hôtesses d’Hilaire, du Nouveau-Brunswick, joue le gros rock de son deuxième album, Party de ruisseau.

Vincent Vallières

À 21, la Place des festivals met en vedette Vincent Vallières.

Je connaissais ce chanteur à ses ballades à succès. Son spectacle soliste de ce soir m’a fait découvrir un artiste polyvalent et talentueux, aussi à l’aise dans le rock que dans la chanson d’amour.

Une des anecdotes qu’il a racontées entre ses chansons fut celle-ci  :

« La dernière fois qu’on a joué sur la place des Festivals, à la mi-février [dans le cadre du Festival Montréal en lumière], madame la Nature a décidé de nous envoyer un -35ºC avec des bourrasques puis du vent. Mais on a joué quand même, parce qu’on n’est pas des tapettes.»

Au lieu de « tapettes », Karl-Philip Vallée, de l’agence de nouvelles QMI, a plutôt entendu « lopettes », ce qui n’est guère mieux; l’un et l’autre sont des expressions péjoratives pour désigner les homosexuels.

JP Manova

Pendant que M. Vallières donnait la première moitié de son spectacle de deux heures, le rappeur français JP Manova se produisait sur la scène La Presse+ pour présenter son premier album, 19h07.

Les Tireux d’roches

À 22h, deux concerts simultanés.

Sur la scène Loto-Québec, le groupe québécois Les Tireux d’roches présentait les nombreux succès néo-trad de son répertoire…

Couturier

…alors que le chanteur québécois Couturier contribuait à faire connaitre son premier album, Comme un seul homme.

Il y avait bien deux autres concerts à 23h, mais la pluie a eu raison de ma bonne volonté et je suis rentré me coucher.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 57 mm
  2e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 46 mm
  3e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 150 mm
  4e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 125 mm
  5e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 150 mm
  6e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 40 mm
  7e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 150 mm
  8e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 85 mm
  9e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 45 mm
10e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 5000 — 150 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

2 commentaires

| Culture, FrancoFolies 2015, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 17 juin 2015

18 juin 2015

Aujourd’hui, en début de soirée, on peut voir beaucoup de familles sur le site des FrancoFolies. Non pas parce que le festival offre une programmation destinée aux enfants, mais tout simplement parce que les parents y viennent en amenant leurs petits au lieu de les faire garder.

Bélo

À 18, sur la scène Hydro-Québec, le chanteur haïtien Bélo présente son répertoire reggae. Si j’en juge par le grand nombre de jeunes filles dans l’assistance qui connaissent par coeur les paroles de ses chansons et qui chantent avec lui, je ne doute pas que cet excellent mélodiste soit une grande vedette dans son pays et dans la communauté haïtienne de Montréal. À découvrir.

À 19h, les festivaliers sont sollicités par trois spectacles.

Sophie Tapie

En premier lieu, au Pub Richard’s, la chanteuse française Sophie Tapie présente son premier album de musique country, Sauvage, enregistré au Québec…

Zébulon

…alors que le groupe Zébulon, dissous en 1997 et reformé en 2008, offre sur la scène Bell la version acoustique de son répertoire pop…

Rosie Valland

…et que la ténébreuse Rosie Valland dévoile des ballades inspirées de ruptures amoureuses. Celles-ci feront partie de son premier album (dont la sortie est prévue en septembre prochain).

À 20h, deux spectacles simultanés.

Anthony Roussel

Sur la scène Loto-Québec, Anthony Roussel démontre son talent mélodiste en présentant les plages de son album folk rock, Un jour viendra.

Salomé Leclerc

Pendant ce temps, Salomé Leclerc fait preuve d’une solide présence scénique devant ses admirateurs réunis devant la scène Ford.

Captation vidéo de Patrick Bourgeois (des B.B.)
Patrick Bourgeois et Michel Louvain

De 21h à 23h, on célèbre les vingt-cinq ans du trio pop Les B.B. sur la Place des festivals (déjà à moitié pleine trente minutes avant le début de l’événement).

Parmi les nombreux invités, mentionnons le chanteur de charme Michel Louvain (idole des années 1960) et Roch Voisine (idole des années 1990). Conséquemment, l’assistance comprenait de nombreuses admiratrices de ces vedettes.

Élizabeth Blouin-Brathwaite

On notera la prestation remarquée d’Élizabeth Blouin-Brathwaite (ci-dessus).

En raison de la durée de ce spectacle, je n’ai pas vu Le Couleur, en vedette de 21h à 22h sur la scène La Presse+.

Claude Bégin et ses musiciens, dont Karim Ouellet (à gauche)

J’ai quitté Les B.B. environ trente minutes avant la fin, histoire d’entrevoir le chanteur pop Claude Bégin, dont le premier album Les Magiciens, très séduisant, démontre son talent mélodiste.

Philémon Cimon

Pendant ce temps, Philémon Cimon — lauréat du Prix Félix-Leclerc 2014 — présente son premier album L’Été.

Alaclair Ensemble

Juste avant de quitter le site du festival, je prends quelques instants pour photographier le groupe hip-hop Alaclair Ensemble sur la scène La Presse+…

A.K.A…. Alice-Karlof-Annie

…et A.K.A… Alice-Karlof-Annie sur la scène Ford.

À noter : les deux dernières lettres du sigle AKA sont pour Karlof Galovsky (le guitariste à droite) et Annie Chartrand (enceinte sur la photo).

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 55 mm
  2e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 52 mm
  3e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 55 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 150 mm
  5e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
  6e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 85 mm
  7e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 48 mm
  8e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 4000 — 115 mm
  9e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 130 mm
10e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 4000 — 48 mm
11e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 55 mm
12e  photo : 1/125 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 55 mm
13e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 40 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

4 commentaires

| Culture, FrancoFolies 2015, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 16 juin 2015

17 juin 2015

S’il y a bien eu quelques bons spectacles chaque soir jusqu’ici, ce 16 juin fut nettement une soirée hors de l’ordinaire.

Havana Café

À partir de 18h, le collectif Havana Café — formé de cinq Québécois, trois Cubains et d’un Dominicain — nous percolait avec enthousiasme un savant mélange de salsa cubaine et d’autres danses latines, saupoudré de quelques allusions à la musique traditionnelle québécoise. Premier coup de coeur de la soirée.

Nach et ses musiciens

Jusqu’à maintenant le Pub Richard’s nous avait habitués à des récitals de chanteurs s’inscrivant dans la grande tradition de la chanson française.

Mais à 19h, la Française Nach (un nom formé à partir d’Anna Chedid) cassait la baraque avec son électro pop flirtant avec le disco. Un concert qui a ravi l’assistance. Deuxième coup de coeur de la soirée.

Constance Amyot

Pendant ce temps, à l’autre bout du site du festival, la Française Constance Amyot présentait un répertoire très différent. Son invité fut Alexandre Poulin, vu la veille. Je l’ai quitté après trois ballades (dont deux en anglais) afin de retourner au spectacle de Nach.

Pascale Picard
Patrice Michaud

À 20h, sur la grande scène Ford, Pascale Picard et ses invités (Gaële et Patrice Michaud) ont présenté un spectacle enlevant, mariant le rock, le folk et le punk avec bonheur.

Le charisme incontestable de la chanteuse, son humour sans prétention, son aisance scénique et sa spontanéité ont conquis la foule à ses pieds. Dois-je préciser que ce fut mon troisième coup de coeur de la soirée ?

La Jarry

C’est avec beaucoup de réticence que j’ai manqué les quinze dernières minutes du concert de Pascale Picard afin d’aller voir le quatuor français La Jarry (que je ne connaissais pas).

Surprise ! La Jarry présente un bon gros rock lourd et percutant qui fut mon quatrième coup de coeur de la soirée. Décidément…

Monk.E

À 21h, sur la scène La Presse+, le rappeur Monk.E — qu’on prononce comme le mot singe en anglais, soit monkey — présentait un spectacle mariant musique, costumes et mise en scène (comme le faisant le groupe rock progressif Genesis à ses débuts), et la danse de rue. Bref, un spectacle ambitieux et original au auquel j’accorderais une mention spéciale.

Foule sur la Place des festivals
Daniel Boucher au spectacle en hommage à Gerry Boulet

Pendant ce temps, sur la scène Bell, un collectif d’artistes québécois rendait hommage au rockeur Gerry Boulet, décédé il y a 25 ans.

Carotté

En patois québécois, carotté qualifie la chemise à carreaux (portée autrefois par les bucherons et les paysans québécois).

À 22h, j’assiste quelques instants au spectacle entrainant du groupe néo-trad Carotté. Le peu que j’ai entendu me laisse une bonne impression.

Domlebo

Puis me déplace un peu plus loin, à la scène SiriusXM, pour assister brièvement au concert de Domlebo avant de rentrer chez moi.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 50 mm
  2e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 40 mm
  3e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 150 mm
  5e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 95 mm
  6e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
  7e  photo : 1/200 sec. — F/2,8 — ISO 6400 — 142 mm
  8e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 5000 — 40 mm
  9e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 150 mm
10e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 800 — 40 mm
11e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 40 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

2 commentaires

| Culture, FrancoFolies 2015, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 15 juin 2015

17 juin 2015
Awadi

À partir de 18h, le spectacle du Sénégalais Awadi marie la musique reggae à la danse de rue.

Valérie Lahaie

À 19h, les festivaliers sont sollicités par trois artistes. Sur la scène Bell, Valérie Lahaie présente avec aplomb un rock mordant à la Marie-mai…

Dimoné

…alors qu’au même moment, au Pub Richard’s, le Français Dimoné (Grand prix Révélation scène 2012 de l’Académie Charles-Cros) fait preuve une présence scénique très, très spéciale…

Mario Lepage

…et que le Saskatchewanais Mario Lepage, sur la scène SiriusXM, présente ses ballades.

Sarah Olivier

À 20h, deux spectacles à l’opposé l’un de l’autre.

La scène Loto-Québec se transforme en cabaret pour accueillir la Française Sarah Olivier (bête de scène excentrique et fascinante)…

Alexandre Poulin

…alors qu’à la scène Ford, le Québécois Alexandre Poulin s’avère être un chanteur de ballades soporifiques.

Pendant que je prenais une bouchée sur une terrasse à proximité, j’ai cru entendre la voix de Vincent Vallières, invité au spectacle d’Alexandre Poulin.

Arthur H et Marie-Jo Thério
Koriass

À 21, la scène Bell accueille Arthur H et ses invités (dont l’Acadienne Marie-Jo Thério et le rapeur québécois Koriass).

Le chanteur français est accompagné d’un excellent orchestre qui fera vibrer l’assistance.

Ayant assisté à ce concert de 21h à 22h40, je n’ai pas pu voir Beat Sexü (de 21h à 22h) sur la scène La Presse+.

Feu! Chatterton

J’ai donc assisté quelques instants — le temps de prendre quelques photos — au spectacle du groupe parisien Feu! Chatterton (de 22h à 23h) sur la scène Loto-Québec…

Anne-Claude Navert

…et à celui du duo Navert sur la scène SiriusXM.

Dead Orbies

Prolongeant mon séjour aux FrancoFolies un peu au-delà de 23h, j’ai assisté brièvement au spectacle hip-hop du groupe québécois Dead Obies qui débutait en anglais sur la scène La Presse+, que j’ai quitté…

Grand Blanc

…pour voir un peu celui du groupe français Grand Blanc, avant de rentrer chez moi pour la nuit.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/500 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  2e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 320 — 50 mm
  4e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 150 mm
  5e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
  6e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 150 mm
  7e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 3200 — 150 mm
  8e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 2500 — 150 mm
  9e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 500 — 50 mm
10e  photo : 1/320 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 150 mm
11e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 40 mm
12e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 150 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Laissez un commentaire »

| Culture, FrancoFolies 2015, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 14 juin 2015

16 juin 2015

C’est toujours un plaisir d’aller sur le site des FrancoFolies afin de s’imprégner des sons et rythmes de la Francophonie. C’est ce que j’ai fait dimanche dernier.

Karim Dabo

Né d’un père sénégalais et d’une mère française, le Montréalais d’adoption Karim Dabo présentait sa musique elle-même métissée sur la scène Hydro-Québec de 18 à 19h.

À 19h, les festivaliers étaient sollicités par trois spectacles différents.

Joey Robin Haché

Sur la scène SiriusXM, l’Acadien Joey Robin Haché présentait son répertoire pop mélodieux…

Louis-Philippe Gingras

…alors qu’au Pub Richard’s, l’Abitibien Louis-Philippe Gingras présentait les chansons de son premier album…

Guyaume Boulianne

…et que Patrick Groulx, fidèle à son habitude aux FrancoFolies, donnait à de jeunes talents de diverses provinces canadiennes une occasion unique de se faire connaître (dont Guyaume Boulianne, de Nouvelle-Écosse, ci-dessus).

Michel Robichaud

À 20h, le lauréat de l’édition 2014 du Festival de la chanson de Granby, Michel Robichaud, présentait son répertoire sur la scène Loto-Québec alors que…

Brigitte Boisjoli

…Brigitte Boisjoli galvanisait auditoire sur la scène Ford avec son énergie et sa bonne humeur communicative.

Bigflo & Oli

À 21, les frères toulousains Bigflo et Oli présentaient leur répertoire rap…

Boukman Eksperyans

…alors que le collectif haïtien Boukman Eksperyans présentait sur la Place des festivals un spectacle qui m’a laissé complètement indifférent.

Julie Blanche

À 22h, Julie Blanche occupait la scène SiriusXM avec des chansons imprégnées de tristesse…

Guillaume Beauregard

…pendant que Guillaume Beauregard (auparavant des Vulgaires Machins) présentait son répertoire sur la scène Loto-Québec.

Puis je suis renté chez moi vers 22h30.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm R
  1re photo : 1/320 sec. — F/5,4 — ISO 1600 — 125 mm
  2e  photo : 1/250 sec. — F/5,1 — ISO 640 — 108 mm
  3e  photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 4000 — 150 mm
  4e  photo : 1/250 sec. — F/5,4 — ISO 1000 — 128 mm
  5e  photo : 1/250 sec. — F/5,1 — ISO 500 — 108 mm
  6e  photo : 1/320 sec. — F/5,6 — ISO 4000 — 150 mm
  7e  photo : 1/100 sec. — F/4,0 — ISO 6400 — 40 mm
  8e  photo : 1/80 sec. — F/4,0 — ISO 2000 — 40 mm
  9e  photo : 1/200 sec. — F/5,3 — ISO 6400 — 120 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/5,6 — ISO 2500 — 150 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

3 commentaires

| Culture, FrancoFolies 2015, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Les FrancoFolies de Montréal — le 12 juin 2015

15 juin 2015

Depuis le 11 juin et ce, jusqu’au 20, le quartier des festivals de Montréal vibre au son des FrancoFolies.

Le tout débutait jeudi soir par le spectacle d’ouverture de Radio Radio que je n’ai pas vu.

Conséquemment, le petit compte-rendu ci-dessous concerne le deuxième soir.

Samito

À 18h, le premier concert que j’ai assisté fut celui de Samito, originaire du Mozambique. Charismatique, celui-ci présentait son répertoire agréable et rythmé sur la scène Hydro-Québec.

Jeffrey Piton

À 19h, le québécois Jeffrey Piton animait la scène Bell…

Yves Desrosiers

… alors qu’Yves Desrosiers se présentait au Pub Richard’s…

Antoine Chance

…et que le Belge Antoine Chance leur volait la vedette sur la scène Sirius par son charisme sans prétention, son humour, des mélodies faciles et ses textes bien écrits. Ce fut mon coup de coeur de la soirée.

Caravane

De la ville de Québec, Caravane présentait à 20h son rock-blues teinté de folk sur la scène Ford.

Félix Dyotte

Pendant ce temps, Félix Dyotte (ex-chanteur de Chinatown) présentait ses chansons pop.

Place des festivals
Koriass

À 21h, toujours sous la pluie, le rappeur Koriass et ses invités (dont Karim Ouellet) bénéficiaient de la plus importante et de la plus enthousiaste foule de la soirée.

La Bonze

Pendant ce temps, la chanteuse Nadia Essadiqi (sous le nom de La Bonze), présentait son répertoire avec toute l’intensité qu’on lui connait.

Pierpoljak

Sur la scène Loto-Québec, à 22h, le français Pierpoljak entonnait ses rythmes reggae…

Baden Baden

…alors que le groupe parisien Baden Baden se produisait sur la scène SiriusXM.

Puis, après quatre heures passées sous la pluie, se rentre à la maison.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
  1re photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1250 — 150 mm
  2e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 150 mm
  3e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 40 mm
  4e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 40 mm
  5e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 40 mm
  6e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 250 — 150 mm
  7e  photo : 1/100 sec. — F/2,8 — ISO 2000 — 55 mm
  8e  photo : 1/160 sec. — F/2,8 — ISO 640 — 85 mm
  9e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 125 mm
10e  photo : 1/250 sec. — F/2,8 — ISO 1000 — 120 mm
11e  photo : 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 1600 — 40 mm

Votre évaluation :
Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| FrancoFolies 2015, Musique | Mots-clés : , , , , , , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :