Une aubaine pour les photographes

23 septembre 2022


 
La compagnie britannique Lee fabrique des pellicules de polymère coloré destinées à l’éclairage de scène. Règle générale, ces filtres laissent passer plus de 80 % de l’infrarouge afin de ne pas être endommagés par la chaleur.

Pour aider les éclairagistes à choisir parmi sa gamme de pellicules, Lee fabrique également un nuancier. Offert à un cout minime — 5$ chez Photo Service, à Montréal — le nuancier présente des échantillons mesurant 90mm x 38mm.

Or les appareils compacts à objectif interchangeable acceptent souvent des filtres dont le diamètre est de cet ordre de grandeur. Lorsque cela est le cas, chacun des échantillons couvre donc la totalité ou la presque totalité du champ de vision de l’appareil photo.

Le nuancier de Lee correspond alors à plus de deux-cents filtres vendus pour presque rien.

Chaque filtre est accompagné d’un graphique illustrant sa courbe d’absorption des couleurs. Une courbe beaucoup plus complexe que celle d’un filtre appliqué numériquement.

Il permet de prendre des photos qui peuvent servir de point de départ d’un post-traitement susceptible de vous mener vers des rivages inconnus…

Détails techniques :
1re photo : Olympus OM-D e-m5 infrarouge à spectre complet, objectif M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 + filtre vert jaunâtre B+W 061 + filtre bleu B+W KB20 + filtre bleu 80C d’Hoya + filtre ambre B+W 81A — 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 400 — 23 mm
2e  photo : Olympus OM-D e-m5 mark II, objectif M.Zuiko 25 mm F/1,2 — 1/80 sec. — F/8,0 — ISO 3200 — 25 mm

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à l’infrarouge couleur, veuillez cliquer sur ceci.

Laissez un commentaire »

| Infrarouge couleur, Photo infrarouge, Photographie | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :