Le commerce au détail à Saint-Pétersbourg après cinq mois de sanctions occidentales

27 juillet 2022
Cliquez sur l’image pour démarrer

Voici la vidéo publiée sur YouTube il y a environ dix jours par Émile OS, un expatrié français marié à une Russe. Cet entrepreneur vit à Tallinn, capitale de l’Estonie (un pays balte voisin de la Russie).

Ce vlogueur a effectué un voyage de 369 km vers Saint-Pétersbourg pour y réaliser ce reportage sur l’effet des sanctions économiques occidentales sur le commerce au détail dans cette ville.

Précisons que ce reportage ne porte pas sur l’effet des sanctions sur l’ensemble de l’économie russe. Mais il montre que pour beaucoup de Russes, la vie continue comme d’habitude.

Petite anecdote : au moment où ces lignes sont écrites, la France est frappée par une pénurie de moutarde de Dijon. Pendant ce temps, on trouve facilement de la moutarde Maille à Saint-Pétersbourg…

Il est à noter qu’à partir de 10:01 dans la vidéo, le sujet de l’exposition photographique qu’on voit est la guerre civile qui s’est déroulée depuis 2014 dans la partie orientale de l’Ukraine. Cette guerre civile (dont on a peu parlé en Occident) a fait 14 000 victimes autant parmi des Ukrainiens ukrainophones que russophones.

Ces Ukrainiens russophones ont été tués par des milices d’extrême-droite. Quand Poutine parle de la ‘dénazification’ de l’Ukraine, il vise spécifiquement la liquidation de ces milices.

Référence :
Une pénurie de moutarde en France partiellement causée par le Canada

Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés à la guerre russo-ukrainienne, veuillez cliquer sur ceci.

Laissez un commentaire »

| Géopolitique, Guerre russo-ukrainienne | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :