Date limite de vaccination : le repli stratégique du ministre Dubé

Le 14 octobre 2021

Ce matin, les médias soulignent à grand trait le recul du ministre de la Santé au sujet de la date à partir de laquelle les employés des établissements de Santé seront congédiés s’ils ne sont pas vaccinés.

Dans le quotidien La Presse, l’éditorialiste Philippe Mercure se désole que les récalcitrants aient fait céder le gouvernement. Judicieusement, il ajoute : “…l’extrême fragilité du réseau a joué contre le gouvernement. M. Dubé en est venu à la conclusion que perdre 14 000 travailleurs vendredi allait avoir des impacts catastrophiques sur les patients et le personnel restant.

Ses collègues Isabelle Hachey et Paul Journet croient également que le report de la date limite était une sage décision compte tenu du grand nombre de travailleurs concernés.

De son côté, le chroniqueur Patrick Lagacé accueille le repli gouvernemental avec amertume.

Ce qu’on doit retenir, c’est l’essentiel; les employés de l’État qui sont contact avec des personnes vulnérables — travailleurs de la Santé et ceux dans le réseau scolaire — doivent être vaccinés. Et ils le seront.

Le droit à la santé du petit écolier et celui de la personne hospitalisée ont préséance sur le droit d’un employé de l’État de refuser de se faire vacciner. Dans le cas d’une personne hospitalisée, ce qui est en cause est son droit à la vie puisque cette pandémie est potentiellement mortelle.

Il est donc indiscutable que le ministre Dubé ait raison quant au fond.

Précisons qu’il ne s’agit pas ici d’une volteface, mais plutôt d’un repli stratégique.

Dans n’importe quelle guerre, ce n’est pas important de gagner chaque bataille. L’important est, en fin de compte, de battre l’ennemi. Or dans ce cas-ci, l’ennemi est le virus. Pas les travailleurs de la Santé.

Aussi humiliante que soit pour lui cette expérience, j’aime mieux un ministre qui recule pour mieux rebondir qu’un ministre qui, craignant un revers, refuse d’accomplir son devoir.

Références :
Il fallait éviter le pire
Les antivax ont gagné
Sage, mais décourageant
Vaccination obligatoire – Tout le monde a perdu

Compléments de lecture :
Ces professionnels de la Santé opposés aux vaccins
La vaccination déjà obligatoire des professionnels de la Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>