L’électricité statique dans un moulin à café

Le 1 septembre 2021
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

« J’aurais dû acheter l’autre modèle », ai-je pensé à plusieurs reprises depuis que je me suis procuré mon moulin à café actuel (le premier et le seul de ma vie).

Celui que j’ai fini par acheter — pourtant d’une marque reconnue pour la qualité de ses produits — possède la désagréable manie de laisser s’accumuler de l’électricité statique dans son réservoir de café moulu.

Surtout après avoir moulu du café bien torréfié.

Si je tape le couvercle du réservoir afin de faire tomber la poudre qui y est suspendue, cette poudre est éjectée partout sur mon comptoir de cuisine par l’ouverture qui relie normalement ce réservoir au moulin.

Après avoir versé cette poudre dans le filtre conique de ma cafetière, si je frappe les parois du réservoir afin de faire tomber la poudre résiduelle qui y défie la gravité, cette poudre est projetée elle aussi partout, sauf dans le filtre.

Comment une compagnie aussi respectable a-t-elle pu choisir un plastique d’aussi mauvaise qualité pour équiper ses moulins à café ?

Bref, j’étais très déçu.

J’ai même songé à acheter l’autre modèle qui m’avait fait hésiter au départ.

Mais je suis de ceux qui croient aux vertus écologiques de l’avarice.

Avant de me procurer un meilleur modèle, j’ai eu l’idée de consulter l’internet pour savoir s’il existe une solution à ce problème.

Effectivement, peu importe le plastique utilisé pour le réservoir, le choc des particules de café entre elles produit de l’électricité statique. Voilà le fond du problème.

Alors que faire ?

Quelques instants avant de moudre le café, il suffit d’ouvrir le réservoir et de jeter quelques gouttes d’eau dans le couvercle pour prévenir ce problème.

Avant de moudre mon café, je secoue donc un doigt mouillé au-dessus de la face intérieure du couvercle du réservoir. Quatre gouttes suffisent à prévenir mon problème.

Depuis la découverte de ce truc, je suis plus convaincu que jamais des vertus écologiques de ce que d’autres considèrent comme un péché capital…

Détails techniques de la photo : Olympus OM-D e-m5 mark II et objectif M.Zuiko 25mm F/1,2 — 1/80 sec. — F/5,6 — ISO 1600 — 25 mm

Un commentaire à L’électricité statique dans un moulin à café

  1. sandy39 dit :

    AUX AROMES…

    Lundi, j’ai cassé mon pot en grès dans lequel je mets mon café que je mouds (on révise ses conjugaisons !) avec un moulin électrique qui date de ma mère. C’était la marque SEB.

    J’en ai donc moulu, hier, du café parce que depuis le Covid, mon homme emmène son café, enfin, sa cafetière thermo puisqu’un temps, tu n’avais plus un bistro d’ouvert. Et, je pense, sérieusement à lui fournir sa timbale, son gobelet…

    C’est vrai qu’il ne faut pas trop remplir le moulin et, attendre un petit peu lorsque tu n’appuies plus sur le bouton car la lame tourne toujours ! Alors, j’installe, toujours, un linge sous le moulin avant d’opérer !

Répondre à sandy39 Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
>