Les dernières hémérocalles de juillet 2021

3 août 2021
Hémérocalle ‘Crimson Pirate’
Hémérocalle ‘Antique Rose’
Hémérocalle ‘Fooled Me’
Hémérocalle ‘Kwanso’
Hémérocalle ‘All American Chief’

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5 mark II, objectif M.Zuiko 40-150mm F/2,8
1re photo : 1/2000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
2e  photo : 1/4000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
3e  photo : 1/2000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
4e  photo : 1/3200 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 150 mm
5e  photo : 1/2000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 125 mm

Un commentaire

| Botanique, Fleurs, Nature | Mots-clés : , , , , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Le logiciel espion Pegasus

3 août 2021

ca046717
 
Édité par une firme israélienne, Pegasus est un logiciel espion conçu pour les téléphones multifonctionnels.

Une fois installé, il peut :
• filmer ou enregistrer indépendamment de l’utilisation de l’appareil,
• accéder aux messages, aux photos, aux clips vidéos et aux mots de passe sauvegardés, et
• espionner les conversations téléphoniques en cours.

Ce logiciel n’est vendu qu’à des pays, après autorisation du ministère israélien de la Défense.

Il peut s’installer en cliquant sur un lien reçu dans un SMS. Mais il peut également se télécharger simplement en visitant un site web ou en acceptant un texte d’un logiciel de messagerie (comme Whatsapp ou iMessage) sans cliquer sur aucun lien s’y trouvant.

L’Arabie saoudite, l’Azerbaïdjan, le Bahreïn, les Émirats arabes unis, l’Espagne, la Hongrie, l’Inde, le Kazakhstan, le Maroc, le Mexique, le Panama, le Rwanda et le Togo font partie des États qui ont utilisé Pegasus pour espionner des journalistes ou des dissidents politiques.

Selon ce qu’on en sait, il suffirait d’éteindre complètement son téléphone pour s’en débarrasser… jusqu’à ce qu’il trouve le moyen d’infecter l’appareil de nouveau.

Depuis 2013, Pegasus aurait permis l’espionnage d’un millier de cibles.

Par contre, depuis les révélations d’Edward Snowden, nous possédons la preuve que les gouvernements anglo-saxons — États-Unis, Grande-Bretagne, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande — ont mis au point un vaste réseau d’espionnage qui épie tous les appels téléphoniques, courriels et textos échangés sur terre.

Dans certains milieux, on s’offusque de la rumeur selon laquelle le Maroc, grâce à Pegasus, aurait fait épier le président Emmanuel Macron. Ce qui n’est pas prouvé.

En somme, la véritable différence entre l’espionnage des pays à majorité anglo-saxonne et celui de Pegasus, c’est que le premier permet d’épier n’importe qui alors que le second permet d’épier quelqu’un.

Références :
Pegasus (logiciel espion)
« Projet Pegasus » : quand la dérive devient la norme

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif Lumix 12-35mm F/2,8 — 1/80 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 35 mm

Laissez un commentaire »

| Informatique, Sécurité | Mots-clés : , | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


Le parc Angrignon

3 août 2021


 
D’une superficie de 97 hectares, le parc Angrignon est situé dans le sud-ouest de l’ile de Montréal. Les utilisateurs du transport en commun y accèdent par la station de métro homonyme.

En forme de trapèze, le parc est traversé en diagonale par un grand lac allongé de près d’un kilomètre de long (ci-dessus).
 

 
Près du coin nord-ouest du parc s’ajoutent trois petits lacs dont deux sont reliés par un ruisseau.

Dans tous les plans d’eau, la baignade y est interdite puisque ces lacs sont laissés sans surveillance. Leurs rives sont à l’état sauvage, au grand bonheur des bernaches du Canada et des canards qui y ont élu domicile.
 


 
Plutôt plat, le parc est traversé par une rue asphaltée (qui contourne le plus grand des lacs) et par de nombreux sentiers piétonniers qui serpentent à travers les zones plantées d’arbres (mais dont le sous-bois a été remplacé par du gazon).

Dans une section du parc, on a aménagé des manèges.


 
On trouve des tables pour piqueniquer un peu partout mais particulièrement dans une partie du parc exposée au soleil. Pourquoi devrait-on préférer y manger quand il est si agréable d’être à l’ombre ?

C’est que dans la zone au soleil, on trouve aussi des grils au charbon de bois destinés aux amateurs de grillades. Ils sont donc placés loin des arbres afin de minimiser les risques d’incendie.
 



 
Un large sentier piétonnier suit le côté nord du grand lac central alors que pour longer son côté sud (plus intéressant), on doit emprunter un étroit sentier rustique, ce qui implique qu’on doit être chaussé en conséquence.

Bref, le parc Angrigon est un endroit plaisant, facile à arpenter parce que plat, et qui est l’endroit idéal pour piqueniquer en famille, entouré de nature.

Détails techniques : Panasonic GX1 infrarouge à spectre complet, objectif Lumix 20mm F/1,7 + filtre Лomo ж3-2* + filtre B+W KB20 + filtre Hoya 80A
1re photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 200 — 20 mm
2e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 500 — 20 mm
3e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 400 — 20 mm
4e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 500 — 20 mm
5e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 250 — 20 mm
6e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 320 — 20 mm
7e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 400 — 20 mm
8e  photo : 1/60 sec. — F/8,0 — ISO 500 — 20 mm

Laissez un commentaire »

| Photo infrarouge, Photos de Montréal, Photos de voyage, Photos du Canada | Mots-clés : | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :