À partir de quelle altitude est-on rendu dans l’espace ?

13 juillet 2021


 
Il y a deux jours, la compagnie Virgin Galactic inaugurait le tourisme spatial en propulsant son vaisseau VSS Unity à 86 km d’altitude.

À bord de ce vol inaugural se trouvaient le PDG de la compagnie, deux pilotes et trois de ses employés. Tous sont revenus sains et saufs 90 minutes après le décollage.

Plus de 500 millionnaires provenant d’une soixantaine de pays ont réservé leurs billets pour les vols ultérieurs, au cout unitaire compris entre 200 000$ et 250 000$. Ce prix comprend l’entrainement et la fourniture de la combinaison spatiale.

Mais à partir de quelle hauteur est-on dans l’espace ?

En principe, l’espace débute au-delà de l’atmosphère terrestre.

Celle-ci est composée de 78 % d’azote. Or ce gaz possède la propriété de diffuser le bleu de la lumière solaire dans toutes les directions. Voilà pourquoi, le jour, le ciel nous apparait bleu.

Une fois dans l’espace, le ciel est noir, de jour comme de nuit.

Malheureusement, la couche atmosphérique ne s’arrête pas brusquement.

Pour simplifier les choses, la Fédération aéronautique internationale a choisi un chiffre rond et facile à retenir — cent kilomètres au-dessus de la surface terrestre — comme frontière entre l’atmosphère et l’espace.

Jusqu’en 2005, c’était également la position de la NASA. Mais depuis, celle-ci s’est ralliée à l’Armée de l’air américaine qui estime cette frontière à 50 miles d’altitude (soit 80,4 km).

Pourquoi plus bas ? En contestant cette norme internationale, les États-Unis s’accordent le droit de patrouiller le globe à des altitudes plus faibles sans juridiquement pénétrer dans l’espace aérien des pays survolés.

La position américaine fait que Virgin Galactic peut affirmer que ses vaisseaux spatiaux — qui, rappelons-le, atteignent 86 km d’altitude — vont dans l’espace.

Références :
Espace (cosmologie)
Le milliardaire Richard Branson a réussi son vol dans l’espace
Ligne de Kármán
Ligne de Kármán : tout comprendre sur la frontière entre espace et atmosphère

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectif Lumix 12-35mm F/2,8 — 1/1600 sec. — F/6,3 — ISO 200 — 12 mm

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

Un commentaire

| Astronomie | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :