La vie en rose

8 juin 2021



Mon nouvel appareil infrarouge n’a pas de viseur intégré; on cadre et on fait la mise au point en se fiant à l’écran arrière, comme avec un téléphone multifonctionnel.

Mais au gros soleil, je ne distingue à peu près rien.

Je me suis donc acheté un viseur d’appoint puisqu’il en existe un, amovible, fait spécialement pour le modèle de mon appareil.

Commandé il y a huit jours, je l’ai reçu aujourd’hui. Imaginez : huit jours in-ter-mi-nables.

Et puisque ce matin, j’ai reçu également un filtre russe que j’attendais depuis trois semaines, l’appel du large a été plus fort que moi.

Au diable la canicule. Au diable, les ‘restez chez vous et buvez beaucoup d’eau’; je suis parti à l’aventure et j’ai photographié un peu n’importe quoi. Juste pour m’amuser.

Voici ce que j’en ai rapporté.

Contrairement à un filtre bleu 80A (qui donne de l’infrarouge pamplemousse rose), le filtre vert jaunâtre reçu ce matin fait trois choses :
• il transforme radicalement la couleur de la végétation en rose
• il lessive les ciels ou les verdissent
• il donne une légère teinte jaunâtre au reste de l’image.

Détails techniques : Panasonic GX1 infrarouge à spectre complet, objectif Lumix 20mm F/1,7 + filtre Лomo ж3-2*
1re photo : 1/60 sec. — F/11,0 — ISO 800 — 20 mm
2e  photo : 1/60 sec. — F/11,0 — ISO 640 — 20 mm
3e  photo : 1/60 sec. — F/11,0 — ISO 160 — 20 mm

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 0 — Nombre de votes : 0

2 commentaires

| Photo infrarouge, Photographie | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :