L’avenir de la pandémie au Covid-19

3 mars 2020


 
Les cinq étapes d’une épidémie sont :
• l’apparition des premiers cas
• la contagion au sein de la population
• le plafonnement du nombre de personnes contagieuses
• la diminution du nombre de nouveaux cas
• la fin de l’épidémie.

Dans le cas d’une pandémie, les cinq étapes sont les mêmes, sauf qu’elles ne coïncident pas d’un pays à l’autre.

Au sujet du Covid-19, cela signifie que lorsque l’épidémie régressera en Chine, elle n’aura pas encore atteint son sommet dans d’autres régions du monde.

Lorsqu’une épidémie disparait d’un pays, il n’arrive jamais que toute sa population y ait été exposée; seule une partie de la population a développé des anticorps et donc, est devenue résistante au germe pathogène.

À moins qu’un vaccin ait été développé et qu’on ait procédé à une vaccination massive, il est théoriquement possible qu’une épidémie revienne. La peste et le choléra sont des épidémies qui sont réapparues à différents moments de l’histoire européenne.

Dans le cas du Covid-19, il est presque impossible que l’épidémie réapparaisse après avoir fait le tour du globe.

Contrairement aux bactéries, les mécanismes de contrôle de la réplication virale sont tellement grossiers que leur matériel génétique peut être qualifié d’instable.

Or l’immense majorité des coronavirus sont inoffensifs pour l’être humain. Cela signifie que les mutants du Covid-19 ont toutes les chances d’être inoffensifs pour nous.

Au moment où ces lignes sont écrites, 80 026 Chinois ont été touchés par la maladie, dont 2 912 mortellement.

Mondialement, la pandémie semble prendre son envol; dans la seule journée d’hier, le nombre de nouveau cas a augmenté de neuf fois hors de Chine.

Pour l’instant, seulement 10 134 personnes ont été infectées à l’extérieur du territoire chinois, dont 167 cas mortels.

Là où on hésite à interdire les rassemblements — en Iran, par exemple, où de nombreux imams s’y opposent — l’épidémie est en forte progression.

Puisqu’en Chine, l’épidémie n’est pas disparue après plusieurs mois, il est possible que la prochaine saison des festivals soit durement affectée au Québec puisque la pandémie devrait nous atteindre d’ici là.

À partir de l’expérience chinoise, plus complète, on estime que le Covid-19 aurait la même contagiosité que le SRAS mais entrainerait un taux de mortalité de 3,6 %, comparativement à environ 9,6 % pour le SRAS (et à 0,1 % pour la grippe).

La létalité du Covid-19 augmente avec l’âge :
• de 0 à 9 ans : 0 %
• de 10 à 39 ans : 0,2 %
• de 40 à 49 ans : 0,4 %
• de 50 à 59 ans : 1,3 %
• de 60 à 69 ans : 3,6 %
• de 70 à 79 ans : 8,0 %
• 80 ans ou plus : 14,8 %.

L’absence de victimes chez les nourrissons étonne les spécialistes mais concorde avec la tendance générationnelle observée jusqu’ici. Ceci étant dit, cela ne change en rien la contagiosité des bébés atteints.

Étant donné que le virus ne vit que quelques heures (au pire quelques jours) hors du corps humain, les colis importés d’un pays contaminé sont incapables de propager la maladie.

Références :
Coronavirus: les colis en provenance de Chine peuvent-ils être contaminés?
Coronavirus: les hommes de plus de 70 ans ou déjà malades sont les plus vulnérables
L’épidémie s’accélère hors de la Chine

Parus depuis :
Il existe au moins deux souches du nouveau coronavirus (2020-03-05)
Le nouveau coronavirus peut demeurer actif « des jours » sur différentes surfaces (2020-03-18)


Pour consulter tous les textes de ce blogue consacrés au Covid-19, veuillez cliquer sur ceci

Votre évaluation :
 Appréciation moyenne : 5 — Nombre de votes : 2

6 commentaires

| Covid-19, Santé | Mots-clés : | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :