Voyage à Lisbonne : jour 4

7 octobre 2016

Ma journée sera consacrée essentiellement à la visite du Castelo de São Jorge (château Saint-Georges). Celui-ci est situé au sommet d’une colline.

Pour m’y rendre, j’emprunte le pittoresque tramway 28E.

Puisqu’il est bondé (ce qui est généralement le cas), je me retrouve à côté du chauffeur. C’est l’endroit idéal pour filmer une partie du parcours à travers le parebrise. Mais je dois vite y renoncer en raison des fréquents à-coups du tram qui rendent périlleuse la manipulation de mon appareil-photo.

Vue du Miradouro das Portas do Sol

Je débarque à mi-parcours pour observer la capitale portugaise du Miradouro das Portas do Sol. Ce belvédère dit des portes du soleil offre une vue splendide vers l’Est de la ville.

Au loin, on distingue l’Igreja de São Vincente de Fora (l’église de Saint-Vincent-hors-les-murs), le dôme du Panthéon national et l’Igreja de Santo Estevão (l’église Saint-Étienne).

Terrasse du château

Le château Saint-George s’élève aujourd’hui sur des défenses romaines reconstruites et renforcées à la suite de la conquête des Maures en 711.

Ces derniers renommèrent la ville Al-Ushbuna (dont provient le nom Lisbonne).

Durant la Reconquête, la ville fut prise d’assaut en 1146 par Alphonse Ier de Portugal, aidé de croisés en route vers la Terre sainte.

Devenu chrétien, le château fut placé sous la protection de Saint-Georges à qui beaucoup de croisés vouaient un culte.

Entrée du château

Très endommagé par des tremblements de terre, il doit son aspect actuel à une reconstruction qui dura un demi-siècle, à partir des années 1940.

Chemin de ronde

Trois mots résument le château : remparts, chemin de ronde et vue panoramique.

Contrairement aux châteaux de Versailles et de Prague, il n’y a pas grand-chose à voir au château Saint-Georges à part la vue magnifique qu’il offre sur la ville à partir de sa terrasse ou de son chemin de garde.

Il y a bien un petit musée archéologique, appelé Núcleo museológico — où sont présentés des pièces de monnaie et des débris de poterie — mais son intérêt est limité.

Tábua Lisboa

Près de la sortie du site, je prends le repas du soir au restaurant The World Needs Nata.

Son plateau de petiscos (ou tapas portugaises) offre, de gauche à droite, des sardines aux poivrons rouges, du jambon de Serrano saupoudré de thym, et des tranches de poulet pressé recouvertes de fromage râpé et de tomates cerises. Le tout est très bon. Le prix : 9,4 euros.

Près du château

Puis je rentre au studio pour la nuit.

Détails techniques : Olympus OM-D e-m5, objectifs PanLeica 25 mm F/1,4 (5e et 6e photos), M.Zuiko 12-40 mm F/2,8 (4e photo) et M.Zuiko 7-14 mm F/2,8 (les autres photos)
1re photo : 1/4000 sec. — F/2,8 — ISO 100 — 7 mm
2e  photo : 1/4000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
3e  photo : 1/2000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
4e  photo : 1/1000 sec. — F/2,8 — ISO 200 — 12 mm
5e  photo : 1/80 sec. — F/1,4 — ISO 640 — 25 mm
6e  photo : 1/60 sec. — F/1,4 — ISO 2000 — 25 mm

Voyage à Lisbonne : jour 4
5 (100%) 1 vote

Laissez un commentaire »

| Récit du voyage à Lisbonne, Récits de voyage | Mots-clés : | Permalink
Écrit par Jean-Pierre Martel


%d blogueurs aiment cette page :